23 Jan - 2021 | par Luc Turgeon

« Ça relève presque du miracle » – Laurent Dubreuil

Nouvelle

Montréal, 23 janvier 2021 (Sportcom) – « Avec la préparation qu’on a eue, ça relève presque du miracle », a déclaré le patineur de vitesse longue piste Laurent Dubreuil à propos de sa performance de samedi, lui qui a obtenu la médaille d’argent du premier 500 m de la saison à la Coupe du monde de la « ville-bulle » d’Heerenveen, aux Pays-Bas.

Le Lévisien a affiché un chronomètre de 34,65 secondes. Le Néerlandais Dai Dai Ntab l’a devancé de 0,10 seconde pour s’emparer de la médaille d’or, tandis que le Russe Ruslan Murashov (+0,11 seconde) a fini troisième.

Bien qu’il soit ravi de son résultat après dix mois sans compétition, Dubreuil rappelle qu’il a déjà été bien plus rapide sur cette distance par le passé. L’an dernier, au 500 m des Finales de la Coupe du monde, il avait signé un temps de 34,304 secondes sur cette même glace.

Une différence qui démontre qu’il lui reste du travail à faire, à son humble avis.

« Dans notre sport, c’est très large comme écart ! Je pense que je suis à mon meilleur physiquement, mais techniquement, je suis encore un peu rouillé et saccadé dans mes mouvements, a confié l’athlète de 28 ans. Il y a place à amélioration de ce côté-là, mais c’est vraiment bon signe de finir deuxième d’une Coupe du monde tout en sachant que je peux m’améliorer. »

Rappelons que Dubreuil a connu la meilleure campagne de sa carrière l’an dernier en terminant au troisième rang des classements cumulatifs du 500 mètres et du 1000 mètres. Il a obtenu trois médailles d’argent aux finales de la Coupe du monde et a été décoré du bronze au 1000 m des Championnats du monde par distances individuelles.

Aux Championnats du monde sprint, il est devenu le premier Québécois depuis Gaétan Boucher en 1985 à monter sur le podium au cumulatif en recevant la médaille d’argent.

Toutes ces performances étant maintenant chose du passé, le principal concerné ne cache pas ses ambitions en vue de cette campagne, alors que sa préparation des derniers mois semble déjà porter fruit.

« Les efforts qu’on a faits à l’entraînement en salle ont payé. Je suis bien plus puissant que je l’étais l’an passé. Tu es plus puissant, tu pousses plus fort et tu vas plus vite. Le calcul est assez simple ! C’est ce qui a fait la différence aujourd’hui. »

« Avant d’arriver ici, j’ai été deux mois complets sans patiner, tandis que tous les patineurs de tous les autres pays patinaient quotidiennement. C’est un peu incroyable ce qui vient de se passer ! » – Laurent Dubreuil

Également en action au 500 m, Alex Boisvert-Lacroix a pris le 16e rang en raison d’un temps de 35,320 s.

« Ça faisait longtemps que j’avais fait des courses et que j’avais patiné en longue piste, alors je ne voulais pas me mettre trop de pression. Je voulais juste me présenter sur la ligne de départ et reprendre l’action », a mentionné le Sherbrookois. Si la nervosité était au rendez-vous samedi, Boisvert-Lacroix tentera d’être moins fébrile au 500 m de dimanche.

« C’est certain que dès demain, je vais vouloir apporter des ajustements. J’ai eu un des départs les plus rapides, alors c’est déjà ça de gagné. Maintenant, ça va être de travailler sur la vitesse de mon tour pour améliorer mon temps général. »

Maltais rejoindra le groupe A du 1500 m

Du côté féminin, Valérie Maltais, médaillée d’or à la poursuite par équipe vendredi, a été la plus rapide du groupe B à l’épreuve du 1500 m, où elle a affiché un temps de 1 min 59,179 s. Cette performance lui permettra d’accéder au groupe A de cette distance lors de la prochaine compétition.

La patineuse originaire de La Baie a également pris part au départ groupé et s’est classée 11e. La Néerlandaise Irene Schouten a décroché l’or, tandis que la Canadienne Ivanie Blondin a reçu l’argent. Marijke Groenewoud, également représentante des Pays-Bas, a complété le podium.

Pour sa part, Béatrice Lamarche pointe au 22e échelon du 500 m, épreuve remportée par la Néerlandaise Femke Kok. La Russe Angelina Golikova (+0,21 seconde) et la Canadienne Heather Mclean (+0,27 seconde) ont suivi.

Lamarche, de Québec, a aussi été du groupe B du 1500 m, où elle a conclu en quatrième place avec un temps de 1 min 59,821 s.

La troisième et dernière journée de la Coupe du monde d’Heerenveen sera présentée dimanche avec des épreuves de 500 m, 1000 m, 3000 m et 5000 m.

Vous pourriez aussi aimer...

17 Mai - 2021 | par Sportcom

Sagan sans faute

Montréal, 17 mai 2021 (Sportcom) – La formation Bora-hansgrohe a présenté une leçon parfaite de sprint afin de permettre à son meneur…

23 Avr - 2021 | par Mathieu Laberge

Et maintenant, place au Giro !

Montréal, 23 avril 2021 (Sportcom) – Thibaut Pinot a été le coéquipier d’Antoine Duchesne qui s’est mis en évidence, vendredi, à la…

Nos partenaires