29 Mai - 2022 | par Mathieu Laberge

Canoë-kayak de vitesse – Coupe du monde

Une journée de trois médailles, dont deux d’or, pour Sophia Jensen

Nouvelle

Photo: Facebook, Canoë-Kayak Canada

Montréal, 29 mai 2022 (Sportcom) – Sophia Jensen avait été dominante dans les rangs juniors et des moins de 23 ans et la voici maintenant en train de se faire un nom chez les seniors. Dimanche, à la Coupe du monde de canoë-kayak de vitesse de Poznan (Pologne), la canoéiste de 20 ans est montée trois fois sur le podium.

L’athlète de Chelsea a été médaillée d’or au C-2 500 mètres mixte (avec Alix Plomteux), médaillée d’or au C-4 500 mètres (avec Sloan Mackenzie, Katie Vincent et Julia Lilley Osende) et médaillée de bronze au C-1 200 mètres.

À cela s’ajoute une cinquième place au C-2 500 mètres en compagnie de Julia Lilley Osende.

Au C-2 500 mètres mixte, Jensen et Plomteux ont devancé leurs compatriotes Katie Vincent et Connor Fitzpatrick de 0,41 seconde.

Katie Vincent a aussi été médaillée d’argent au C-1 5000 mètres. Craig Spence et Bret Himmelman ont été les autres représentants du pays à monter sur le podium, alors qu’ils ont fini troisièmes au C-2 1000 mètres.

Pierre-Luc Poulin s’est également distingué aux épreuves masculines avec deux quatrièmes places.

En compagnie de Nicholas Matveev, Laurent Lavigne et Simon McTavish, le kayakiste de Lac-Beauport a fini à 33 centièmes de seconde du podium du K-4 500 mètres qui a été dominé par l’équipage ukrainien.

Plus tard, Poulin a pris le même rang au K-2 500 mètres en compagnie de McTavish, à 19 centièmes de la médaille de bronze.

La semaine dernière, à la Coupe du monde de Racice, le duo avait terminé premier de la finale B.

« Oui, nous nous sommes améliorés en comparaison avec la semaine passée. La seule chose qui est tannante, c’est de terminer quatrièmes deux fois en quelques heures. En 2019, à la première Coupe du monde qui avait eu lieu ici, nous avions aussi fini au pied du podium, à quelques centièmes de seconde. On se dit que c’est un parcours maudit », a laissé tomber à la blague Poulin, à propos de la course de K-2.

Au K-4 500 mètres, l’Olympien des Jeux de Tokyo s’en voulait que le bateau canadien ait été devancé par celui des Français, au sein duquel il compte quelques amis.

« Nous avons plus d’expérience en K-4 et je pense que c’était possible pour nous d’atteindre le podium. […] On continue à progresser et on avance. »

La vétérane Andréanne Langlois s’est élancée dans deux finales dimanche. Avec ses coéquipières Natalie Davison, Riley Melanson et Toshka Besharah, elle a pris le septième rang du K-4 500 mètres. Au K-2 500 mètres, elle a fait équipe avec Besharah pour finir en neuvième place.

L’équipe canadienne de canoë-kayak de vitesse sera de retour au pays lundi afin d’entamer sa préparation pour les Championnats du monde qui auront lieu à Halifax, en Nouvelle-Écosse, à compter du 3 août.

Sophia Jensen, Pierre-Luc Poulin et Andréanne Langlois ont déjà leur billet en poche, car ils ont répondu aux critères de sélection de la fédération nationale aux deux premières Coupes du monde.

Laurent Lavigne et Alix Plomteux auront la chance d’officialiser leur place aux deuxièmes sélections de l’équipe canadienne.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

31 Mai - 2024 | par Sportcom

Aurélie Rivard au pied du podium

Montréal, 31 mai 2024 (Sportcom) – Aurélie Rivard (S10) s’est qualifiée pour une deuxième finale en deux jours aux Séries mondiales de…

Nos partenaires