9 Déc - 2017 | par Valerie Daraiche

Patinage de vitesse longue piste – Coupe du monde

« C’est le rêve d’une vie qui se réalise aujourd’hui » – Alex Boisvert-Lacroix

Montréal, 9 décembre 2017 (Sportcom) – Avec une cinquième place à l’épreuve du 500 m de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste de Salt Lake City samedi, Alex Boisvert-Lacroix obtient son billet pour les Jeux olympiques de Pyeongchang.

« Ce sont des émotions assez incroyables que je vis présentement. J’ai de la misère à réaliser tellement c’est gros. C’est le rêve d’une vie qui se réalise aujourd’hui. Toute ma vie, c’est ce que je visais et ce que je voulais », a affirmé avec fierté celui qui a terminé l’automne au quatrième rang du classement de la Coupe du monde, notamment grâce à ses deux médailles d’or au 500 m, soit celle de dimanche dernier à Calgary et celle de vendredi à Salt Lake City.

« Je savais que les courses étaient très importantes. Il y avait beaucoup de pression, mais je n’ai porté aucune attention au classement. Je me suis concentré sur mes courses et sur mes temps, pas sur mes adversaires. Je n’avais aucune idée de l’écart des points avant ma course », a raconté le patineur québécois.

C’est son entraîneur Gregor Jelonek qui lui a appris la bonne nouvelle après la course. « Ç’a été un moment assez intense où nous nous sommes serrés dans nos bras. C’est une belle célébration de tout le travail accompli ensemble depuis plusieurs années ».

La saison avait plutôt mal débuté pour le Montréalais. À la première étape du circuit de la Coupe du monde aux Pays-Bas, il avait coursé dans le groupe B et n’avait pas réussi à se sortir du groupe.

« C’est vraiment en Norvège que j’ai repris la forme en finissant en cinquième place à un centième de seconde du podium. Ça m’a redonné confiance et je suis arrivé en Amérique du Nord où j’ai décroché l’or à Calgary et l’or à Salt Lake City. Les choses tombent à point disons, c’est un énorme poids qui s’est enlevé de mes épaules de savoir que je vais pouvoir passer un beau Noël sans me préoccuper des sélections olympiques canadiennes qui ont lieu au début du mois de janvier », a-t-il conclu avec soulagement.

Le Lévisien Laurent Dubreuil a pris le 19e rang de cette même épreuve du 500 m avec un temps de 34,67 s. C’est le Russe Ruslan Murashov (34,02 s) qui a remporté l’or, suivi des deux Néerlandais Kai Verbij (34,13 s) et Dai Dai Ntab (34,15 s), en deuxième et troisième positions.

Olivier Jean 8e et aux Jeux!

Alex Boisvert-Lacroix n'est pas le seul Québécois à avoir obtenu sa préqualification pour Pyeongchang samedi. Huitième du départ groupé, Olivier Jean a pris le dixième rang du classement cumulatif. Il se devait faire un top-16 pour être sélection selon les critères de Patinage de vitesse Canada. Le Montréalais participera à sa troisième aventure olympique après deux Jeux en courte piste, à Vancouver et à Sotchi.

« C'est assez incroyable, a mentionné Olivier Jean à Patinage de vitesse Canada. J'ai la même chair de poule et les mêmes frissons qu'il y a huit ans lors de mes premiers Jeux à Vancouver. Si je regarde le pari que j'ai fait il y a trois ans en changeant de discipline pour le longue piste et tout le travail que j'ai fait, je suis vraiment fier de ce que j'ai accompli jusqu'à présent. Il y a une grosse étape de franchie, mais je suis réaliste et il reste beaucoup de travail à faire. Mon objectif n'a jamais été de participer aux Jeux olympiques, mais d'y gagner une médaille. La marche est encore haute, mais je vais dans la bonne direction. »

Les Ontariennes Ivanie Blondin et Keri Morrison, respectivement 6e et 12e au départ groupé samedi, se sont aussi préqualifiées pour les Jeux olympiques.

Au 1500 m du groupe B, David La Rue (1 min 44,45 s) et Antoine Gélinas-Beaulieu (1 min 44,61 s) ont respectivement terminé quatrième et cinquième.

Quant à Alexandre St-Jean, il a pris le quatrième rang de l’épreuve du 500 m du groupe B avec un temps de 34,65 s.

Vous pourriez aussi aimer...

20 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Un second top-10 sur lequel bâtir

Montréal, 20 novembre 2022 (Sportcom) – Valérie Maltais souhaite gravir les échelons au 3000 m cette saison. Voyant déjà une amélioration en…

Nos partenaires