9 Mar - 2022 | par Luc Turgeon

Cyclisme sur route – Paris-Nice (Word Tour) et Tirreno-Adriatico (World Tour)

« C’est un très gros pas dans la bonne direction » – Hugo Houle

Nouvelle

Photo: Facebook / Hugo Houle

Il termine 24e du contre-la-montre à Paris-Nice

Montréal, 9 mars 2022 (Sportcom) – Insatisfait de sa performance à son premier contre-la-montre de la saison en février, Hugo Houle a apporté des ajustements qui se sont avérés payants au cours des semaines qui ont suivi. Pour preuve, le cycliste québécois a signé le 24e temps du contre-la-montre de la quatrième étape de Paris-Nice, mercredi, ce qui lui permet de grimper au 20e rang du classement général.

Finir 44e à l’Étoile de Bessèges avait laissé Houle sur son appétit le mois passé. Le membre de la formation Israel-Premier Tech a alors ajusté l’angle de sa selle de quelques degrés, puis a abaissé son guidon d’un centimètre : des réglages qu’il qualifie de très fins, mais qui ont eu un impact important sur sa posture et son confort. D’autres ajustements sont prévus à court terme, dont un nouveau guidon fait sur mesure et plus léger.

« J’ai eu une bonne journée! J’ai exécuté le plan qu’on avait mis en place et la forme est bonne, alors je suis très heureux! » a lancé l’athlète de Sainte-Perpétue, qui a conclu à 48 secondes du gagnant Wout Van Aert mercredi.

« C’est un très gros pas dans la bonne direction et ça m’encourage pour la suite. C’est clair que j’étais déçu après l’Étoile de Bessèges, mais j’ai fait beaucoup mieux aujourd’hui. Je suis dans le coup! »

De son côté, le Montréalais James Piccoli, lui aussi de la formation Israel-Premier Tech, s’est classé 138e, à 2 minutes 55 secondes.

Comme ce fut le cas à la première étape, la formation Jumbo-Visma a une fois de plus dominé la compétition pour s’accaparer le podium.

Le Belge Wout Van Aert a été le plus rapide sur le parcours de 13,4 kilomètres.

Vainqueur du Circuit Het Nieuwsbladun, il a mis 16 min 20 s pour se rendre à Montluçon. Il s’était classé parmi le top-3 des trois premières étapes de Paris-Nice, plus tôt cette semaine.

Ses coéquipiers Primoz Roglic (+2 secondes) et Rohan Dennis (+6 secondes) l’ont suivi de près. Grâce à cette victoire, Van Aert s’est emparé du maillot jaune, auparavant détenu par son coéquipier français Christophe Laporte.

Roglic (+10 secondes) et Laporte (+28 secondes) sont deuxième et troisième au classement général. Fort de sa cinquième place au contre-la-montre, le Britannique Simon Yates (BikeExchange) a grimpé de 16 places au classement général et occupe le quatrième rang provisoire.

Les coureurs se prépareront maintenant pour des étapes montagneuses, à commencer par celle de jeudi qui se déroulera sur 188,8 km, entre Saint-Just-Saint-Rambert et Saint-Sauveur-de-Montagut.

Les membres de la formation Israel-Premier Tech, qui ne sont plus que quatre après l’abandon du Québécois Guillaume Boivin mardi, tenteront de se démarquer dans les échappées.

« Ça va être l’occasion de me tester en montagne de calibre World Tour. Il y a aura beaucoup plus de dénivelés et on va vouloir passer à l’attaque. J’espère que les jambes vont répondre, mais j’ai confiance que la forme est là. Je me sens fort et j’ai hâte de voir quel est mon niveau en ce moment dans les étapes montagneuses », a conclu Hugo Houle.

Une deuxième place pour Groupama-FDJ

La formation Groupama-FDJ, dont fait partie Antoine Duchesne, est passée bien près de l’emporter lors de la troisième étape de Tirreno-Adriatico, mercredi, en Italie.

L’équipe a travaillé jusqu’à la toute fin pour permettre au Français Arnaud Démare de lutter pour la victoire au sprint. Démare a attaqué à 250 mètres de l’arrivée et a été surpris par l’Australien Caleb Ewan de Lotto Soudal dans les derniers mètres du pavé.

« Le train a réussi à laisser Arnaud (Démare) à 250 mètres et il a fait un super sprint. Malheureusement, il a été un peu à court à la toute fin, a mentionné Duchesne. C’est une bonne course et on avait à cœur de gagner. »

Le Québécois a terminé au sein du deuxième groupe du jour, à 12 secondes des meneurs.

« Il y a eu du mouvement avec les champions dans le final et j’ai dû rouler pour ne pas leur laisser trop d’avance. Je suis vraiment content de ma forme. Ma chute sur le Circuit Het Nieuwsblad m’a fait beaucoup de mal, mais là, je sens que les bonnes sensations reviennent. »

L’Italien Filippo Ganna (Ineos-Grenadiers) conserve la tête du classement général, devant le Belge Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl, +11 secondes) et le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates (+14 secondes).

La quatrième étape de Tirreno-Adriatico se tiendra sur 202 kilomètres jeudi.

Vous pourriez aussi aimer...

26 Nov - 2022 | par Sportcom

En rafale

Ski alpin – Sorties difficiles pour Grenier et Bennett   Prise deux pour les skieuses Valérie Grenier et Sarah Bennett qui ont…

Nos partenaires