17 Sep - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Gymnastique rythmique – Championnats du monde

Des premiers mondiaux inoubliables pour Cocsanova et Shahbazian

Nouvelle

Montréal, 17 septembre 2022 (Sportcom) – Les Québécoises Tatiana Cocsanova et Suzanna Shahbazian étaient en action la semaine dernière aux Championnats du monde de gymnastique rythmique à Sofia, en Bulgarie. À leur première présence aux mondiaux, les deux Montréalaises ont adoré leur expérience et elles retourneront à la maison avec de nouveaux défis.

Ennuyée par une hernie discale il y a quelques mois, Cocsanova n’a pris part qu’à l’épreuve du ruban où elle a marqué 26,100 points, bon pour la 37e place de la discipline.

« Je n’avais qu’une journée de compétition et je crois que ça m’a permis d’être beaucoup plus concentrée sur ma routine. Je savais bien ce que je devais faire et il y avait beaucoup moins de stress. C’est très différent n’avoir qu’une journée où tu es en action », a expliqué Cocsanova.

« C’était prévu comme ça en raison de ma blessure des derniers mois. J’ai raté les Championnats panaméricains à cause de ça également. Ce n’était pas uniquement ma décision, je souhaite toujours participer au maximum d’épreuves, mais avec la fédération, nous avons convenu que c’était le mieux pour moi pour l’instant », a-t-elle ajouté.

Shahbazian a été plus occupée en participant aux épreuves du cerceau, du ballon et des massues. L’athlète de 17 ans a obtenu son meilleur résultat au ballon avec une note de 28,250. Elle a également reçu 27,700 au cerceau et 26,800 aux massues pour un total de 82,750 et le 35e rang au classement général.

« Je suis très fière d’avoir pu participer à mes premiers Championnats du monde. J’ai beaucoup appris et j’ai beaucoup d’idée pour la prochaine saison. J’ai été ennuyé par des petits ennuis de santé lors de ma deuxième journée de compétition, j’ai presque abandonné le tout, mais je me disais que c’était un dernier 90 secondes d’effort et j’ai voulu persévérer », a raconté Shahbazian.

Tatiana Cocsanova était évidemment très fière du résultat de sa coéquipière de longue date. Elle se disait également heureuse d’avoir pu vivre cet événement marquant en sa compagnie.

« C’est bien de vivre mes Championnats du monde avec quelqu’un qui me connait autant. Je suis très fière d’elle. C’était difficile pour tout le monde avec le retour de la pandémie. On s’en est sorti et on a réussi ! » s’est réjoui Cocsanova.

L’Ontarienne Carmel Kallemaa, l’autre canadienne en action à Sofia, a terminé 36e avec une récolte de 82,600 points.

L’Italienne Sofia Raffaeli a terminé au premier rang de la finale du concours complet avec un total de 133,250. L’Allemande Darja Varfolomeev (132,450) a mis la main sur la médaille d’argent devant la Bulgare Stilliana Nikolova (128,800).

Une motivation pour le futur

Les deux gymnastes du club Questo à Montréal ont passé les dernières semaines en Bulgarie afin de peaufiner leurs routines en vue des Championnats du monde. Ces dures journées de travail ont eu un énorme effet positif aux yeux de Tatiana Cocsanova qui s’en servira comme motivation pour encore longtemps.

« On s’est entraîné 10 heures par jour durant les deux dernières semaines, on avait à peine le temps de manger ! Je me suis tellement entraîné que je connaissais mes routines par cœur et j’étais tellement calme lorsque je m’échauffais avant la compétition. »

« Parfois, quand on est dans notre club, on trouve qu’on travaille beaucoup et qu’on souffre avec environ quatre heures d’entraînement par jour. Ici, on voit que la plupart des filles s’entraînent beaucoup plus que ça et c’est ce que ça prend pour être au top. Je n’ai pas le droit de me plaindre et ça vient de changer ma mentalité. Je vais toujours travailler plus fort pour atteindre mes objectifs », mentionne-t-elle.

Cocsanova a été une spectatrice attentive aux finales du concours complet où les 18 meilleures athlètes des qualifications s’affrontaient. Son objectif : faire partie de ce groupe plus tôt que tard.

« Ça donne le goût d’y retourner et de participer à plus d’épreuves. Les meilleures au monde sont ici et je veux faire partie des meilleures. Je veux travailler encore plus fort dans le futur. Ça me donne de la motivation », a affirmé Cocsanova.

L’athlète de 18 ans prendra une petite pause d’entraînement à son retour à Montréal prévu lundi avant de retourner au boulot. Quelques compétitions sont au programme dans les prochains mois, mais à plus long terme, c’est le processus de qualification pour les Jeux olympiques de Paris en 2024 qui occupera la préparation de Cocsanova.

Vous pourriez aussi aimer...

24 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Nouveau format, nouveaux défis

Montréal, 24 novembre 2022 (Sportcom) – En entamant ce cycle olympique, les trampolinistes ont dû apprivoiser un nouveau système de pointage aux…

26 Nov - 2022 | par Sportcom

En rafale

Ski alpin – Sorties difficiles pour Grenier et Bennett   Prise deux pour les skieuses Valérie Grenier et Sarah Bennett qui ont…

30 Nov - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

En profiter pleinement avant une pause forcée

Montréal, 30 novembre 2022 (Sportcom) – La conclusion de la saison 2022-2023 en sera une bien particulière pour la planchiste Audrey McManiman….

Nos partenaires