15 Oct - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Triathlon – Coupe du monde

Un premier podium en Coupe du monde pour Charles Paquet

Nouvelle

Montréal, 15 octobre 2023 (Sportcom) – Charles Paquet avait connu une bonne sortie la semaine dernière à la Coupe du monde de triathlon de Rome, en Italie, en terminant au sixième échelon. L’athlète de Port-Cartier a récidivé dimanche, à Brasilia, au Brésil en remportant la première médaille de sa carrière en Coupe du monde grâce à sa troisième place lors de la course élite masculine.

« Ça fait tellement du bien. Je savais que j’étais capable d’aller chercher un podium en Coupe du monde. Ça prenait les bonnes conditions au bon moment et c’est arrivé aujourd’hui (dimanche). Le niveau est très élevé en triathlon, j’avais manqué le podium par 10 secondes il y a une semaine et je ne voulais pas rater ma chance encore une fois », s’est réjoui Paquet en entrevue avec Sportcom.

Lors de cette épreuve disputée sur distance olympique, Paquet s’est démarqué dès la portion de natation, en sortant de l’eau au cinquième rang. L’athlète de 26 ans a poursuivi sur sa lancée lors des 40 kilomètres de vélo alors qu’il est demeuré dans le groupe de tête avant le dernier segment de la journée.

« J’ai eu un super bon départ en natation ! J’ai été premier dans les 500 premiers mètres environ, ce qui n’est vraiment pas habituel dans mon cas. Je n’ai pas eu besoin de me battre dans les bouées, j’ai pu conserver mon énergie et ça m’a certainement aidé pour la suite », a poursuivi Paquet.

À la course à pied, le Brésilien Miguel Hidalgo a fait plaisir aux partisans locaux en se détachant de ses plus proches poursuivants pour se diriger tout droit vers la victoire. Derrière lui, la lutte était chaude entre Paquet et l’Espagnol Antonio Serrat Seoane pour la deuxième place.

Les deux hommes ont été côte à côte durant une bonne partie de la course à pied, mais c’est finalement Serrat Seoane (+26 secondes) qui a eu l’avantage sur le Québécois en franchissant la ligne d’arrivée 9 secondes plus rapidement.

Paquet termine alors troisième et monte sur le podium pour la première fois de sa carrière en Coupe du monde. Il a parcouru la distance en 1 h 48 min et 36 s (+35 secondes).

« Ç’a été une course très exigeante, il faisait vraiment chaud et le parcours était particulier, il n’y avait pratiquement pas de sections sur le plat. Avant la course à pied, je ne me sentais pas super bien, mais il faut croire que les autres non plus ne se sentaient pas en pleine forme. J’ai trouvé mon rythme et j’y ai cru jusqu’à la fin. »

Sa sixième place de la semaine précédente avait, à ce moment, égalé le meilleur résultat de sa carrière en Coupe du monde. Il avait auparavant terminé sixième à l’étape de Karlovy Vary, en Tchéquie, en septembre 2021.

Il s’agissait de la dernière course de la saison de Paquet qui s’est dit extrêmement satisfait de tout ce qu’il a été capable de réaliser au cours des derniers mois.

« J’ai été en bonne forme pendant toute la saison et c’est très encourageant. J’ai évité les blessures et la fatigue n’a pas été un énorme facteur. Je suis déjà vraiment excité pour la prochaine saison », a conclu Paquet.

L’Albertain Chris Gregor, seul autre Canadien inscrit à la course masculine s’est classé 28e.

Emy Legault boucle le top-10

Du côté féminin, Emy Legault a pris le 10e rang de la course élite, exactement 2 minutes derrière la gagnante, l’Italienne Alice Betto.

Dès le départ en natation, Legault s’est retrouvé tout près d’une autre athlète et cette petite lutte lui a fait perdre un temps précieux dans les premiers mètres de la course. Elle a réussi à remonter la pente petit à petit par la suite, mais une partie du mal était déjà fait.

« Le début de la course a été difficile physiquement, j’ai réussi à remonter après la première bouée, mais il y avait déjà un bon écart. J’ai travaillé avec quelques autres filles pendant le vélo pour continuer à gagner quelques places au classement », a expliqué Legault.

Dans un parcours de course à pied moins adéquat pour elle, Legault a tout de même réussi à se distinguer pour grimper jusqu’au top-10 en toute fin de course.

« Normalement, je ne suis pas la meilleure lorsqu’il y a des pentes en course à pied et c’était le cas aujourd’hui. Il y avait beaucoup de montées et de descentes pendant la course. J’ai réussi à limiter les dégâts pour conclure avec un résultat qui n’est pas mauvais. J’avais peut-être voulu finir dans le top-5 par contre », a-t-elle ajouté.

Il s’agissait de la première course de Legault sur la scène internationale depuis l’épreuve test pour les Jeux olympiques de Paris qui s’est tenue le 17 août dernier. Avec une saison parsemée de blessures et d’ennuis de santé, la Québécoise a pris la décision de mettre ses énergies sur l’entraînement pour être en mesure de terminer la saison en force.

« J’ai passé les deux derniers mois à l’entraînement. On a pris la décision de ne pas voyager en Europe à la fin de l’été pour prendre le temps de faire des blocs d’entraînement en altitude pour finir l’année en beauté. »

Alice Betto a été accompagnée sur le podium par l’Américaine Katie Zaferes (+10 secondes) et la Mexicaine Rosa Maria Tapia Vidal (+22 secondes).

Legault prendra maintenant la direction de Santiago, au Chili à l’occasion des Jeux panaméricains. Les épreuves de triathlon se dérouleront le 2 et le 4 novembre.

Vous pourriez aussi aimer...

3 Fév - 2024 | par Sportcom

Tess Routliffe poursuit sa lancée

Montréal, 3 février 2024 (Sportcom) – Déjà médaillée au 200 m quatre nages et au 100 m brasse aux Séries mondiales de…

Nos partenaires