6 Août - 2022 | par Mathieu Laberge

Paracyclisme – Coupe du monde

Corriveau-Jolin aime la chaleur, Moreau est freiné dans son élan

Nouvelle

Sportcom, Mathieu Laberge

Québec, 6 août 2022 (Sportcom) – L’expression « faire un dernier tour de chauffe » a pris tout son sens, samedi, à la Coupe du monde de paracyclisme de Québec. Avec le mercure au-dessus de la barre des 30 degrés et le peu d’ombre sur le parcours de l’arrondissement de Charlesbourg, Louis-Albert Corriveau-Jolin (T2) et Charles Moreau (H3) ont participé à leur dernière course avant la présentation des mondiaux, la semaine prochaine, à Baie-Comeau.

Corriveau-Jolin était pleinement satisfait de sa huitième place, tandis que Moreau, ennuyé par un problème mécanique, était déçu de sa 13e.

L’équipe canadienne a récolté deux médailles grâce à Nathan Clement, deuxième chez les T1 et Shelly Gauthier en bronze, dans cette même catégorie, mais chez les femmes.

Louis-Albert Corriveau-Jolin (+3 min 18 s) a roulé seul pendant un bon moment en première moitié de course de ce parcours de 35,2 kilomètres avant d’être repris par le groupe de chasse. L’athlète de Sainte-Claire a livré une chaude lutte au Japonais Kazuha Fukui dans le sprint final pour la septième place de l’épreuve remportée par le Belge et détenteur du maillot de champion du monde Tim Celen qui a devancé au sprint l’Allemand Maximillian Jäger.

« Ç’a bien été, je suis content de mon effort et de ma course. […] Quand je me suis fait rattraper par le groupe, mon objectif était de les suivre le plus longtemps possible et si possible, les redépasser. J’aime ça la chaleur, car quand je m’entraîne chez moi (à l’intérieur) l’hiver et l’été, je suis au deuxième étage et il fait chaud ! Je suis donc habitué. Quand il fait 30 et qu’il ne mouille pas, c’est parfait ! » a expliqué le paracycliste au micro de Sportcom avant d’aller retrouver se proches qui l’attendaient pour le féliciter.

« Je me donne un 9 ou 9,5 (sur 10). Ça me donne encore un coup de pied pour les Championnats du monde. »

Le résumé en vidéo de la journée des Québécois

Un frein brisé, un effort multiplié

En après-midi, à la course en ligne des H3, Charles Moreau a senti que quelque chose clochait avec son vélo à main pendant l’épreuve. C’est une fois de retour à la tente de l’équipe canadienne qu’il a constaté que sa roue avant ne tournait pas normalement.

« C’est un frein qui a frotté tout le long de la course. On a donné tout ce qu’on a pu, ç’a m’a ralenti un peu. Je m’en doutais un peu, mais la course était partie, alors on donne tout ce qu’on peut. Je trouvais que j’avais un peu moins d’inertie que d’habitude. On a tenté de rester dans le peloton le plus possible », a-t-il expliqué, déçu.

Moreau s’est fait décrocher du groupe de tête dès le premier de l’épreuve qui en comptait sept. Il s’est classé 13e (+9 min 39 s) sur le parcours de 61,6 kilomètres où les Italiens, Federico Mestroni en tête, ont balayé le podium.

« (Sur le parcours de Québec), j’aurais dû me défendre un petit peu mieux étant donné que le dénivelé n’était pas trop accentué. Je pensais que je serais resté (avec un groupe) un petit peu plus longtemps. Il y a de bonnes journées et de moins bonnes et on va se reprendre à Baie-Comeau, aux Championnats du monde, pour la course la plus importante de la saison », a ajouté le double médaillé de bronze des Jeux paralympiques de Rio.

L’Ontarien Joey Desjardins (+2 min 55 s) s’est illustré avec une sixième place, se permettant même de battre au sprint le champion du monde en titre, le Français Riadh Tarsim. L’autre Canadien, Alex Hyndman, a été contraint à l’abandon.

À une semaine des mondiaux, le Québécois ne s’est pas dit inquiet pour la suite des choses. Il est plutôt patient. Comme son petit garçon Alek, qui attendait sagement que l’entrevue soit terminée avant de lui sauter dans les bras.

La Coupe du monde de Québec prendra fin dimanche avec la présentation des dernières épreuves de course en ligne.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

5 Oct - 2022 | par Mathieu Laberge

Entre soulagement et fierté

Un athlète de haut niveau qui prend sa retraite n’a pas que des impacts sur sa propre personne. Sa famille est aussi…

27 Sep - 2022 | par Mathieu Laberge

Le chemin tout tracé d’Hugo Houle

Montréal, 27 septembre 2022 (Sportcom) – Si gagner le gros lot à la loterie ne change pas le monde, remporter une étape…

9 Sep - 2022 | par Mathieu Laberge

Semer du bonheur pour devenir meilleur

Québec, 9 septembre 2022 (Sportcom) – Ils n’étaient pas dans un karaoké, mais c’était tout comme. Au dernier Tour de France, on…

Nos partenaires