12 Mai - 2023 | par Mathieu Laberge

Cyclisme sur route – Itzulia (World Tour femmes)

Cinquième de la première étape, Olivia Baril vise le classement général

Nouvelle

Sprint Agency

Montréal, 12 mai 2023 (Sportcom) – La cycliste Olivia Baril (UAE Team ADQ) était en terrain connu et en grande forme à la première étape du Tour du Pays basque, vendredi, sur le parcours de 122 kilomètres qui reliait Etxebarria et Markina-Xemein. Cinquième à franchir la ligne d’arrivée avec un retard de 51 secondes sur la gagnante en solo, la Néerlandaise Demi Vollering (SD Worx), la native de Rouyn-Noranda était satisfaite de sa journée, sans toutefois déborder d’enthousiasme.

« C’est correct, mais honnêtement, j’aurais préféré faire mieux. Dans les prochains jours, je vais viser les sprints intermédiaires parce que ça va faire une grosse différence au classement général. Je vais vraiment tout donner à la dernière étape, dimanche, qui sera chez moi. Je connais les routes par cœur, ce qui sera un avantage, surtout s’il pleut comme aujourd’hui (vendredi) », a-t-elle expliqué.

« Aujourd’hui (vendredi), Demi Vollering était vraiment trop forte dans la montée. Personne n’était capable de la suivre et j’étais mal positionnée au début de la dernière montée, alors j’ai dû chasser pour me retrouver dans le deuxième groupe derrière Demi qui était en échappée », a-t-elle ajouté.

La Sherbrookoise Magdeleine Vallières-Mill (EF Education – TIBCO – SVB) s’est classée 52e (+8 min 7 s).

La pluie a rendu la chaussée glissante et cela a compliqué la chasse sur Vollering, notamment pour Annemiek van Vleuten (Movistar), comme l’a constaté Baril, qui a roulé en compagnie de la championne du monde et récente gagnante du Tour d’Espagne.

« J’étais derrière elle et elle descendait très mal, donc j’avais de la difficulté à la dépasser. Nous avons passé les trois derniers kilomètres à chasser Katarzyna (Niewiadoma – Canyon SRAM) et Marlen (Reusser – SD Worx).

Il s’agit d’une huitième victoire pour Vollering cette saison. La Néerlandaise a raté le titre du classement final du Tour d’Espagne par seulement 9 secondes aux dépens de van Vleuten, dimanche dernier, alors une chaude lutte est à prévoir entre les deux Néerlandaises.

Derrière, Baril compte bien être de la partie elle aussi et elle aura une motivation supplémentaire qui jouera en sa faveur.

« Itzulia, c’est une course vraiment importante pour moi, car j’habite à San Sebastian où aura lieu l’étape de dimanche. Cette course me tient à cœur et j’ai vraiment envie de performer. »

Un parcours de 133 kilomètres entre Vitoria-Gasteiz et Amurrio attend les coureuses samedi.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

8 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Un duo qui n’a pas fini de progresser

Montréal, 8 février 2024 (Sportcom) – Encore en train de reprendre son souffle, Audrey Lamothe a poussé un grand cri de joie…

Nos partenaires