29 Oct - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Patinage de vitesse courte piste – Coupe du monde

Danaé Blais prend goût au podium

Nouvelle

Montréal, 29 octobre 2023 (Sportcom) – Vendredi, Danaé Blais n’était encore jamais montée sur un podium d’une course individuelle en Coupe du monde. Moins de 48 heures plus tard, voilà que la patineuse de Châteauguay a réussi l’exploit deux fois plutôt qu’une !

Décorée de bronze au 1500 m la veille, Blais a ajouté une médaille d’argent au 1000 m dimanche, encore une fois devant sa famille, à l’aréna Maurice-Richard de Montréal. Même si la troisième place de samedi fut historique pour elle, l’athlète de 24 ans avoue que cette médaille d’argent est encore plus spéciale à ses yeux.

« Je me sens un peu dans un rêve présentement, sur un genre de nuage. Je ne le réalise pas encore complètement, je crois. Ça fait vraiment plaisir ! J’ai quand même l’impression de l’avoir bien méritée cette médaille-là. Je suis super fière de moi », a lancé Blais en entrevue avec Sportcom.

« J’ai travaillé très fort dans la dernière année pour prendre de la masse musculaire. Ça fait longtemps qu’on sait que je manquais de puissance et de force. J’ai mis toutes mes énergies là-dessus durant l’été et on voit que le travail commence à payer », a-t-elle ajouté.

Danaé Blais a rapidement imposé son rythme lors de la finale du 1000 m. Elle s’est installée aux avant-postes dès le départ et a su maîtriser la plupart des attaques de ses adversaires. Se retrouvant au deuxième rang avec quelques tours à faire, elle a tenté le tout pour le tout afin de devancer la Sud-Coréenne Whimin Seo. Une légère perte d’équilibre l’a finalement empêchée.

« Par le passé, j’espérais seulement me rendre en finale. C’était ça mon objectif principal. Maintenant, je suis capable de garder ma concentration, c’est nouveau pour moi, mais c’est intéressant de voir que je suis passée à cette étape-là. »

La Sud-Coréenne Jiyun Park a accompagné Seo et Blais sur le podium.

Claudia Gagnon était également en action au 1000 m. Sa route s’est toutefois arrêtée en demi-finale où elle a été pénalisée pour contact illégal.

Danaé Blais a aussi participé à la finale du relais féminin en compagnie de Florence Brunelle, Rikki Doak et Courtney Sarault. Après un début de course où elles ont été en mesure de se placer provisoirement au deuxième rang, les choses se sont corsées pour les Canadiennes lorsque Sarault est entrée en contact avec la patineuse sud-coréenne qui se retrouvait devant elle.

Résultat : le Canada a été puni et a été exclu du podium après avoir remporté les grands honneurs la semaine dernière. Blais est toutefois d’avis que ce n’est que partie remise pour les représentantes de l’unifolié.

« On s’est installées à l’avant rapidement tout en étant prêtes à réagir. Ç’a tellement été le chaos par la suite, lorsque Courtney a chuté, on ne savait plus qui avait le tag et ça nous a déstabilisées. Nous sommes une équipe extrêmement forte et on va rebondir, c’est certain », a-t-elle analysé.

Florence Brunelle participait de son côté au 1500 m dimanche. L’athlète de Trois-Rivières n’a pas été en mesure d’atteindre la finale après avoir terminé au sixième rang de sa vague de demi-finale.

Le relais masculin se couvre d’argent

Après avoir remporté la médaille d’or une semaine plus tôt, les patineurs canadiens voulaient réussir le doublé dimanche en finale du relais.

Le quatuor canadien a opté pour une stratégie passive en début de course, laissant d’abord les autres pays se disputer la première place avant d’ouvrir la machine en fin d’épreuve. Malgré une énorme poussée en toute fin de course, c’est au troisième rang que le Canada a franchi la ligne d’arrivée.

Après révision, les Sud-Coréens, qui avaient pris le deuxième rang, ont été disqualifiés. Les Canadiens se sont donc retrouvés sur la deuxième marche du podium.

Jordan Pierre-Gilles, Félix Roussel, Steven Dubois et William Dandjinou étaient les quatre patineurs canadiens en finale alors que Maxime Laoun et Pascal Dion ont également reçu une médaille puisqu’ils avaient patiné en quart de finale.

« On voulait attendre vraiment jusqu’au dernier échange pour foncer. On voulait rendre les choses excitantes jusqu’à la toute fin. Il y a eu beaucoup de mouvements et on n’a pas été en excellente position pour tenter quelque chose de plus intéressant. Ça nous a valu la médaille d’argent, ce qui est super », a noté Jordan Pierre-Gilles au micro de Radio-Canada Sports.

Les Chinois ont remporté la médaille d’or et les Kazakhs, du bronze.

La médaille au relais était la deuxième de la journée pour Steven Dubois, lui qui était monté sur la troisième marche du podium au 1500 m un peu plus tôt.

Dubois a été dans le coup pour la victoire jusqu’à la toute fin, se montrant très agressif pour tenter de dépasser le Sud-Coréen Ji Won Park, éventuel médaillé d’argent. C’est Gun Woo Kim, lui aussi de la Corée du Sud, qui l’a finalement emporté, alors que Pascal Dion a terminé quatrième.

« J’ai démontré que j’étais capable d’être à l’avant et de jouer la victoire jusqu’au dernier moment. J’ai voulu y aller le tout pour le tout, je savais que je risquais gros en voulant effectuer un dépassement agressif. Je suis très content de cette médaille-là », a indiqué Dubois après l’événement.

Au 1000 m, Maxime Laoun s’est arrêté en demi-finale après avoir été pénalisé pour un contact illégal. Même son de cloche pour Félix Roussel et William Dandjinou qui ont été privés d’une participation en demi-finale après avoir été pénalisés au tour précédent.

Les Coupes du monde de Montréal étant maintenant choses du passé, les patineurs canadiens tourneront leur attention vers les Championnats des quatre continents qui débuteront samedi prochain, le 4 novembre, à la Place Bell de Laval.

Vous pourriez aussi aimer...

8 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Un duo qui n’a pas fini de progresser

Montréal, 8 février 2024 (Sportcom) – Encore en train de reprendre son souffle, Audrey Lamothe a poussé un grand cri de joie…

Nos partenaires