11 Nov - 2022 | par Mathieu Fontaine

Squash – Open de Nouvelle-Zélande

Une victoire majeure qui donne faim

Nouvelle

Montréal, 11 novembre 2022 (Sportcom) – Il a beau avoir obtenu « la plus grosse victoire de sa carrière » cette semaine à l’Open de squash de Nouvelle-Zélande, David Baillargeon persiste et signe : il en veut encore plus et le vrai travail ne fait que commencer.

Le parcours ne s’annonçait pas de tout repos pour le Québécois de 26 ans qui est parvenu à relever plusieurs défis au cours de ce tournoi de catégorie argent (World Tour), doté d’une bourse de plus de 75 000 $ au gagnant.

Après une victoire de 3-1 (11-7, 11-4, 8-11 et 11-1) contre le Néo-Zélandais Lwamba Chileshe en lever de rideau, Baillargeon avait rendez-vous avec le Colombien Miguel Rodriguez, 13e au classement de l’Association professionnelle de squash (PSA) et 4e tête de série au tableau masculin.

Si le représentant du Canada, 69e au monde, faisait figure de négligé avant cet affrontement de deuxième tour, il n’a rien laissé paraître sur le terrain, où il a été en mesure de s’imposer trois fois au bris d’égalité pour l’emporter 3-0 (16-14, 12-10 et 16-14).

« C’était la plus grosse victoire de ma carrière ! » a-t-il lancé d’entrée de jeu en entrevue téléphonique avec Sportcom. « J’avais une bonne opportunité de jouer contre un joueur très connu dans le circuit et je ne l’ai pas ratée ! C’est un gars qui a déjà gagné le British Open et qui a presque toujours été dans le top-10 mondial. C’est énorme ! »

Aux dires du principal intéressé, ce triomphe n’aurait pas été possible sans tout le travail effectué en amont de ce duel et, surtout, sans avoir fait preuve d’un calme olympien dans les moments cruciaux.

« J’étais vraiment prêt et j’attendais ça depuis longtemps. Dans ma préparation, j’ai pu discuter avec quelques autres joueurs et j’ai réussi à trouver un bon plan de match, a-t-il expliqué. Je l’ai appliqué à la lettre. J’ai été super détendu du début à la fin, même dans les bris d’égalité, et tout a tourné en ma faveur. J’étais vraiment très content ! »

Les réjouissances ont cependant été de courte durée pour Baillargeon qui n’a eu que quelques heures de repos avant de retrouver l’action pour son match de quart de finale contre le septième favori, Abdulla Mohd Al Tamimi, du Qatar.

Cette fois, la fatigue a eu le dessus et il a dû s’avouer vaincu en trois manches de 11-5. « C’est sûr que j’aurais aimé mieux faire dans les quarts de finale, mais j’ai manqué de jambes et il a joué un très bon match, a avoué le Lévisien. Ce n’est pas une excuse, mais j’en étais à un septième match en huit jours et je n’ai pas été capable d’en donner plus dans les moments cruciaux. »

Au-delà de la feuille de pointage, Baillargeon estime avoir livré une bonne bataille à son rival et plusieurs points positifs seront à retenir de sa performance en Nouvelle-Zélande.

« On me prend plus au sérieux ! Mon dernier adversaire s’était bien préparé pour moi et j’ai bien l’impression qu’on va retenir mon nom dans les prochains tournois. Maintenant, il faut dealer avec ça et arriver prêt pour les matchs. Il faut monter encore d’une coche. »

Chose certaine, ce n’est pas la motivation qui manquera pour Baillargeon, lui qui disputera trois tournois au cours des prochaines semaines. Il sera d’abord au Kinetic 5K Challenger qui se déroulera en Floride, du 15 au 18 novembre, avant de participer à l’Open de Hong Kong, au début décembre. Il bouclera finalement son périple en prenant part au Wakefield PSA 2022, encore au sud de la frontière.

« Je vais viser la victoire pour les deux tournois aux États-Unis, c’est certain, a indiqué le Québécois avec confiance. Plus je vais avancer, plus ce sera difficile parce que les gars vont toujours me prendre plus au sérieux. C’est une chose d’avoir une grosse victoire, mais ce que je veux faire, c’est de réussir à les coller et d’être constant à ce niveau-là. Je serai prêt ! »

Vous pourriez aussi aimer...

4 Fév - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Et de quatre pour Eliot Grondin !

Montréal, 4 février 2024 (Sportcom) – Eliot Grondin n’était visiblement pas rassasié après sa médaille d’or récoltée samedi à la Coupe du…

Nos partenaires