4 Mai - 2020 | par Mathieu Fontaine

Baseball

Des espoirs québécois rêvent toujours à l’équipe nationale junior…et à une saison 2020

Nouvelle

Montréal, 4 mai 2020 (Sportcom) – Cinq Québécois sont en lice pour faire partie de l’équipe nationale junior de baseball, qui a vu ses activités prendre abruptement fin en mars dernier. Même si la date pour un retour sur les verdoyants terrains est toujours inconnue, le coordonnateur en chef de l’Académie de Baseball du Canada (ABC) Maxime Hockoussen croit toujours que ses protégés auront la chance de représenter l’unifolié.

L’été 2020 s’annonçait occupé pour la formation nationale des moins de 18 ans qui tenait son traditionnel camp printanier à St. Petersburg, en Floride, lorsque la propagation de la COVID-19 a forcé Baseball Canada à rapatrier la trentaine de joueurs présents.

La pandémie a du même coup mis sur pause le rêve de Cédric De Granpré, d’Alexis Gravel, de Joshua Jones, de Simon Lusignan et d’Émilien Pitre qui bataillent tous pour obtenir un poste au sein de la formation finale de 20 joueurs en vue des qualifications pour la Coupe du monde des moins de 18 ans prévues plus tard cette année.

« À date, je dirais que ça augure très bien pour nos Québécois », a lancé Hockoussen pour commenter le travail effectué par les représentants de la Belle Province, qui attendent patiemment les indications de Baseball Canada pour la suite des choses.

« Comme pour tous les sports, il y a plusieurs scénarios envisagés. On ne sait pas encore quand ça pourra reprendre, mais quand j’ai discuté avec l’entraîneur-chef Greg Hamilton, il m’a indiqué que les 32 joueurs figurant sur la liste printanière seront appelés à poursuivre le processus dès que les conditions le permettront », assure le pilote de l’ABC.

Une dernière chance

Émilien Pitre et Cédric De Grandpré en sont à leur dernière année d’admissibilité pour faire partie de la formation nationale junior et, aux dires de Hockoussen, les deux possèdent des atouts majeurs qui pourraient leur permettre d’y accéder.

« Émilien a très bien fait au poste d’arrêt-court en Floride et il est en super bonne position. S’il continue comme ça, il va devenir une pièce maîtresse de cette équipe-là. Pour ce qui est de Cédric, il se remet d’une blessure à un poignet, mais il était prêt à rejoindre les autres au mois d’avril. Il peut agir comme lanceur, joueur de premier but ou frappeur désigné. C’est toujours un luxe d’avoir un gars aussi polyvalent. »

Chose certaine, l’avenir s’annonce prometteur pour ces deux athlètes qui ont déjà signé des ententes avec des universités américaines afin d’y poursuivre leur carrière respective.

En septembre 2020, De Grandpré joindra les rangs du collège Chipola (NJCAA), en Floride, où ont évolué plusieurs joueurs de renom, dont Russell Martin et Jose Bautista.

« C’est une très grosse école de baseball qui se classe toujours parmi les cinq meilleures au pays. Il s’agit du tremplin parfait pour se trouver une place dans une équipe de la première division de la NCAA », a mentionné Hockoussen.

De son côté, Pitre prendra la direction de l’Université du Kentucky, où il évoluera dès l’automne 2021. « Il a reçu une belle bourse pour aller là-bas. Il va profiter d’une autre année avec l’ABC pour peaufiner sa technique, s’entraîner et prendre de la masse. Il sera prêt à faire le saut », a-t-il poursuivi.

Pour sa part, Simon Lusignan tentera de représenter le Canada pour une deuxième année de suite. L’artilleur dont la balle rapide atteint régulièrement plus de 145 kilomètres à l’heure poursuit son parcours avec les Dawgs d’Okotoks, en Alberta. En 2021, il devrait faire son entrée avec l’Université Stetson, en Floride, avec qui il a décroché une bourse d’études.

Tout à prouver

Âgés de seulement 15 et 16 ans, les voltigeurs Joshua Jones et Alexis Gravel en sont à leurs premiers pas au niveau national et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont su retenir l’attention des dirigeants canadiens.

« Le voyage en Floride est toujours très difficile au niveau physique, mais ils s’en sont très bien sortis », a fait valoir Hockoussen, qui voit grand pour ces deux espoirs.

« Ils sont encore très jeunes, mais ce sont deux voltigeurs très fiables. Ils ont des bras puissants et ils peuvent provoquer les choses offensivement. Ce sera intéressant de voir leur développement, mais je peux vous dire qu’on va les revoir. »

Confiant, mais réaliste

Plusieurs scénarios de reprises des activités ont été publiés par Baseball Québec au cours des dernières semaines, ce qui a de quoi encourager Maxime Hockoussen. Ce dernier se montre toutefois prudent quant aux activités des deux équipes de l’ABC.

« J’espère que nous pourrons réunir nos formations U16 et U18 cet été, mais ma crainte, c’est que nous avons des gars de partout au Québec. Dépendamment du déconfinement dans les régions, nous risquons d’être pris, car nous formons une équipe provinciale », a-t-il expliqué, tout en mettant l’accent sur ses priorités.

« Nous allons nous montrer compréhensifs et nous allons mettre la santé des gens en priorité. Que ce soit à l’été ou à l’automne, tous les scénarios sont envisagés et nous serons prêts à reprendre lorsque nous aurons le feu vert de la Santé publique. »

En attendant, Hockoussen, de même que ses adjoints Marc-Antoine Bérubé, Yannick Bergeron, Yannick Desjardins et Marc-Élie Toussaint mettent les bouchées doubles avec les quelque 50 joueurs de l’Académie de Baseball Canada. Et rien n’est laissé pour compte.

« Nous profitons de la plateforme Zoom pour parler à nos gars toutes les semaines. Nous leur envoyons des exercices et un plan de musculation personnalisé qui s’étale sur trois à quatre semaines. Nous prenons le temps de jaser avec eux et nous leur donnons des responsabilités en attendant de pouvoir profiter du soleil sur le terrain! »

Vous pourriez aussi aimer...

15 Juil - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Tadej Pogacar, une fois de plus

Montréal, 15 juillet 2021 (Sportcom) – Victorieux au sommet du col du Portet mercredi, le détenteur du maillot jaune Tadej Pogacar (UAE-Emirates)…

Nos partenaires