4 Déc - 2022 | par Mathieu Fontaine

Ski alpin – Coupe du monde

Des performances aux antipodes pour Gagnon et Grenier

Nouvelle

GEPA

Montréal, 4 décembre 2022 (Sportcom) – Marie-Michèle Gagnon a bouclé sa première Coupe du monde de la saison avec une prestation bonne pour le huitième rang du super-G disputé dimanche, à Lake Louise, en Alberta.

L’athlète de Lac-Etchemin a ainsi obtenu le meilleur résultat canadien du jour, mais aussi le meilleur de sa carrière dans des épreuves de Coupe du monde présentées au pays.

« Je suis vraiment, vraiment contente de finir la série de courses de Lake Louise en force », a lancé sans hésitation celle qui souhaitait se reprendre après ses 24e et 25e places de vendredi et samedi, des sorties en deçà de ses attentes en descente.

« Je n’avais vraiment pas de bonnes sensations sur la glace et cela a joué sur ma confiance, a-t-elle avoué. Heureusement, j’ai été capable de bien me reprendre et de passer par-dessus ça. C’est une belle victoire personnelle et ça me donne de la motivation en ce début de saison. »

Au final, Gagnon a accusé un retard de 0,73 seconde sur la gagnante, la Suisse Corinne Suter. Cette dernière a signé un chrono de 1 min 20,75 s pour devancer l’Autrichienne Cornelia Huetter (+0,02 seconde) et la Norvégienne Ragnhild Mowinckel (+0,16 seconde), respectivement médaillées d’argent et de bronze.

Sofia Goggia, qui visait un deuxième balayage en autant de saisons à Lake Louise, a pour sa part fini cinquième (+0,36 s) en clôture de l’événement. L’Italienne avait commencé le week-end en raflant l’or deux fois plutôt qu’une en descente.

Également inscrite au super-G dimanche, Valérie Grenier s’est classée 31e (+1,85 seconde). À l’issue de sa première épreuve de vitesse de la campagne, la skieuse de 26 ans a avoué avoir eu de la difficulté à trouver ses repères sur le parcours albertain.

« Je suis pas mal déçue, parce que je n’ai pas skié comme je le voulais. Je ne sais pas trop ce qui s’est passé, j’ai coupé les lignes, je n’étais pas en contrôle et je n’ai pas été capable de suivre le plan de match », a-t-elle commenté.

La Franco-Ontarienne reprendra la direction de l’Europe au cours des prochains jours. Elle se concentrera sur les sorties prévues dans son épreuve de prédilection, le slalom géant, mais elle assure qu’elle sera de retour plus tôt que tard en vitesse.

« Je suis contente de la manière dont je me sens en super-G. C’est une grosse étape pour moi depuis ma blessure en 2019 et je veux bâtir là-dessus. Aujourd’hui, c’était simplement une mauvaise journée et je sais que je peux faire beaucoup mieux que ça », a-t-elle conclu.

Rappelons qu’il s’agissait du dernier arrêt de la Coupe du monde à Lake Louise, plus vieille étape du circuit, qui ne sera pas de retour l’an prochain.

Vous pourriez aussi aimer...

28 Jan - 2023 | par Mathieu Laberge

Laurence St-Germain en mode rattrapage

Montréal, 28 janvier 2023 (Sportcom) – Sur un court parcours qui présentait une marge d’erreur réduite, Laurence St-Germain a connu un ennui…

Nos partenaires