5 Mai - 2021 | par Mathieu Laberge

Vélo de montagne – Coupe du monde

Deux dernières courses qui décideront de tout

Nouvelle

Archives

Montréal, 5 mai 2021 (Sportcom) – C’est au cours de la prochaine quinzaine que tomberont les dernières pièces du casse-tête pour savoir qui représentera le Canada en vélo de montagne aux Jeux olympiques de Tokyo. Sauf une surprise majeure, le Canada aura droit à deux places chez les femmes et seulement une chez les hommes. L’Olympien des Jeux de Rio Léandre Bouchard est au plus fort de la lutte et il a fait le point, quelques jours avant la première Coupe du monde de la saison.

Le cycliste d’Alma compte déjà cinq courses au compteur en 2021, tant aux États-Unis qu’en Europe. C’est donc avec un mélange d’impatience et de soulagement qu’il amorcera les Coupes du monde d’Albstadt (Allemagne) et de Nove Mesto (République tchèque) qui s’annoncent déterminantes.

« C’est vraiment le fun que tout se mette en branle. Je suis un petit peu en dessous de ce que j’espérais (côté résultats), mais la priorité était mise sur l’entraînement et j’aurai plus de la fraîcheur cette fin de semaine. Dimanche dernier, le calibre à la Coupe de Suisse ressemblait à celui d’une Coupe du monde. J’avais le challenge de me pousser mes limites et c’est ce que je recherchais. C’est ce petit plus qui est difficile à trouver à l’entraînement », a expliqué en entrevue à Sportcom celui qui s’est classé 16e à Leukerbad.

Le gagnant de cette épreuve a été la jeune sensation britannique Thomas Pidcock, qui a raté la victoire à l’Amstel Gold Race en cyclisme sur route, il y a moins de trois semaines, par seulement quelques millimètres.

Jusqu’ici, la lutte pour la place masculine disponible dans l’équipe canadienne opposait Léandre Bouchard à l’Ontarien Peter Disera. Ils sont les seuls à avoir réussi le critère Priorité B, soit d’avoir fini dans le top-16 d’une Coupe du monde en Europe dans une plage déterminée. Disera a l’avantage avec sa sixième place à Les Gets, en 2019, contre une quatorzième place pour Bouchard, à Lenzerheide, la même année. Les deux premières Coupes du monde de 2021 seront leurs dernières occasions pour faire mieux.

Le nouveau venu dans la catégorie Élite, Sean Finchman, pourrait venir brouiller les cartes cette année, lui qui a brillé avec une troisième place en Suisse dimanche dernier.

« On peut dire que Peter a la pole position […] Mais peut-être qu’il pourrait y avoir certaines surprises dans les sélections étant donné que les performances datent », analyse Bouchard, qui portera encore le maillot de l’équipe Pivot-OTE cette saison.

Dans les circonstances, Bouchard ne veut pas se mettre trop de pression avant de s’élancer cette fin de semaine en Allemagne. « J’espère que ça va permettre de choisir le meilleur Canadien pour nous représenter aux Jeux olympiques. »

Le privilège de courser

L’automne dernier, le cycliste de 28 ans a eu la chance de faire un bloc de compétitions en Europe. Même si ses résultats obtenus ne comptent pas dans le processus de sélection olympique, il en a retiré du positif.

« Il y avait peu d’occasions de courir (en 2020), alors elles étaient donc encore plus précieuses. J’ai fait des apprentissages l’an dernier et j’ai pu travailler là-dessus cet hiver en préparation mentale. À chaque course que je fais, j’essaie d’en retirer des points positifs. »

Bouchard cite en exemple lorsqu’il avait pris la tête du peloton à une des épreuves de Short Track en octobre dernier, en République tchèque.

« J’ai essayé et donné tout ce que j’avais. Et ç’a été bon, car j’ai vu que j’étais capable de rivaliser avec les autres et que je n’avais pas peur d’aller frotter en avant. Au départ de la Coupe de Suisse, la fin de semaine dernière, j’avais la même attitude au départ. »

La Coupe du monde d’Albstadt a failli être rayée du calendrier, il y a quelques jours à peine, en raison de la recrudescence du nombre de cas de COVID-19 dans cette région. Les organisateurs de la course se sont engagés à tester tous les participants tous les jours pour sauver l’événement. Un petit prix à payer croit Bouchard.

« C’est un peu intense, mais si ce n’était pas de ça, ils auraient dû mettre la clé dans la porte pour l’événement. […] J’y vais pour me faire plaisir et donner le meilleur de moi-même, peu importe ce qui arrivera. Je suis juste content de retomber dans un semblant de normalité. »

Athlètes du Québec présents à la Coupe du monde de vélo de montagne d’Albstadt

Élite hommes
Raphaël Auclair
Félix Belhumeur
Léandre Bouchard
Marc-André Fortier
Raphaël Gagné
Alexandre Vialle

Élite femmes
Laurie Arseneault
Cindy Montambault

Femmes moins de 23 ans
Julianne Sarrazin
Marianne Théberge
Roxanne Vermette

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

26 Mai - 2021 | par Mathieu Fontaine

Dan Martin s’impose au sommet

Montréal, 26 mai 2021 (Sportcom) – Membre de l’échappée du jour, l’Irlandais Dan Martin (Israel Start-up Nation) a su résister à la…

Nos partenaires