1 Oct - 2017 | par Audrey Clement-Robert

Patinage de vitesse sur courte piste – Coupe du monde

Deuxième médaille d’argent pour Kim Boutin

Montréal, 1er octobre 2017 (Sportcom) – La patineuse de vitesse sur courte piste Kim Boutin a récolté sa deuxième médaille d’argent en épreuve individuelle ce week-end, à la première Coupe du monde de l’ISU 2017-2018 présentée à Budapest, en Hongrie. Après une deuxième place au 1500 m samedi, c’est au 1000 m qu’elle est montée sur le podium dimanche. Le Canada a aussi obtenu l’or au relais masculin et l’argent pour les femmes.

« Je suis très satisfaite de mon week-end ! Mes objectifs de préparation mentale ont été un succès. J’avais un plan à exécuter et je l’ai suivi », a commenté d’entrée Boutin.

La Sud-Coréenne Choi Min-jeong a remporté sa troisième victoire individuelle, elle qui s’était imposée au 500 m et 1500 m la veille. La Britannique Elise Christie a complété le trio de tête. « Avec deux tours à faire, j’avais plus Christie dans ma mire, a poursuivi la patineuse de 22 ans. Dans ma tête, je ne pensais pas que j’étais rendue à ce niveau, mais maintenant, c’est sûr et certain que les Coréennes sont dans ma mire. Je crois en mon potentiel d’aller les défier jusqu’à la fin. »

En finale B, la Saguenéenne Valérie Maltais a franchi la ligne d’arrivée en premier et en solitaire après une course mouvementée, où la Néerlandaise Suzanne Schulting a fait une fausse manœuvre et a entraîné dans sa chute sa compatriote Yara van Kerkhof. Kasandra Bradette, de Saint-Félicien, a été éliminée vendredi dans les qualifications avec une troisième place dans sa vague.

« Je ne suis pas déçu », Charle Cournoyer

Il y a également eu de l’action en finale A masculine du 1000 m. Le Bouchervillois Charle Cournoyer a chuté dans la dernière ligne droite de sa course alors qu’il se trouvait en troisième place. Le Sud-Coréen Lim Hyo-jun a gagné l’or, mais a lui aussi tombé une fois passé la ligne d’arrivée à cause du Néerlandais Sjinkie Knegt. Ce dernier était deuxième, mais a été pénalisé pour avoir fait chuter son adversaire. L’argent est donc revenu à un autre représentant de la Corée du Sud, Hwang Dae-heon, et le bronze au Chinois Han Tianyu.

« Je ne suis pas déçu de cette course. J’étais bien placé, mais j’aurais pu faire mieux. Ça reflète bien le travail que j’ai fait pour m’amener jusqu’à cette année olympique, a dit Cournoyer, quatrième. Je ne peux pas dire que c’est un sport ingrat. J’ai fait une erreur technique dans le tracé du dernier virage. Je suis responsable de ma malchance. »

Charles Hamelin, de Sainte-Julie, a pour sa part terminé cinquième et dernier de son groupe en demi-finale. Il en fut de même pour Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, dans les quarts de finale.

Double podium au relais

En finale A du relais 5000 m, Charles Hamelin, Charle Cournoyer, Samuel Girard et Pascal Dion (Montréal) se sont imposés devant les Chinois et les Japonais. Il s’agit de la première médaille d'or depuis novembre 2015 pour le Canada dans cette épreuve. François Hamelin (Sainte-Julie) a aussi reçu une médaille pour avoir aidé le pays à se qualifier vendredi.

« Ça représente beaucoup pour nous ! C’est une médaille très satisfaisante qui démontre bien le travail accompli dans les derniers mois et années. Nous avons travaillé en équipe. L’an passé, ça n’avait pas bien été pour nous. Notre équipe devrait être la meilleure. Il n’y a aucune raison de ne pas avoir l’or. Nous devons encore pousser la machine en vue d’un podium aux Jeux olympiques », a fait savoir Charle Cournoyer.

« Je ne peux pas dire que nous étions malchanceux les dernières années, mais c’est arrivé dans certains relais avec des résultats en deçà de ce que nous pouvions livrer sur la glace. La confiance que nous avions n’a pas vraiment été affectée. Nous sommes restés une équipe qui voulait gagner chaque fois. Cette semaine, nos relais ont été exemplaires et nous avons vraiment eu un bon feeling. Nous emportons beaucoup de confiance dans nos bagages pour les prochaines Coupes du monde », a ajouté Charles Hamelin.

Au 3000 m, Kasandra Bradette, Valérie Maltais, Marianne St-Gelais (Saint-Félicien) et Jamie Macdonald (Colombie-Britannique) ont mis la main sur l’argent. Kim Boutin a aussi reçu sa médaille pour sa participation en quart de finale. Les Sud-Coréennes ont gagné et les Russes ont fini troisièmes.

« C’était une bonne course ! Nous avions un peu le même plan qu’en demi-finale, ce qui veut dire d’aller de l’avant et d’être agressives sur nos échanges pour conserver notre première place. C’est comme ça que nous nous débrouillons le mieux. Nous voulions aussi contrer l’attaque des Coréennes. Il y a des choses que nous aurions pu mieux faire, mais nous nous en sommes quand même bien tirées », a raconté St-Gelais.

Enjeux olympiques

Il s’agit de deux podiums clés pour le Canada puisque les quatre premières étapes de la Coupe du monde représentent aussi des épreuves de qualifications olympiques pour les relais. Pour envoyer une équipe complète de cinq hommes et cinq femmes aux Jeux de Pyeongchang, le Canada doit terminer parmi les sept premiers pays, excluant la Corée du Sud, à la fin des qualifications.

Par où les patineurs doivent-ils passer pour se qualifier pour les Jeux olympiques?

Marianne St-Gelais et Kim Boutin discutent Sélections olympiques.

 

Vous pourriez aussi aimer...

11 Fév - 2024 | par Sportcom Services

Coralie Godbout championne à Tunis !

Montréal, 11 février 2024 –Coralie Godbout se souviendra longtemps de son passage à l’Open africain de Tunis, où elle a triomphé chez…

Nos partenaires