14 Sep - 2021 | par Sportcom Services

Judo Canada - Nouvelle saison pour les associations provinciales

Du judo aux T.-N.-O. : Chantal Steitzer voit grand

Communiqué

Chantal Steitzer

Montréal, 14 septembre 2021 – Pratiquer du judo de haut niveau dans les Territoires du Nord-Ouest, oui c’est possible! Chantal Steitzer en a fait sa mission, dont elle s’acquitte depuis plusieurs années déjà.

C’est d’ailleurs grâce au judo que les territoires se sont inscrits au tableau des médailles lors des deux dernières éditions des Jeux du Canada d’hiver, à Red Deer en 2019, et à Prince George en 2015. Il s’agit d’une récompense bien méritée pour un programme soutenu majoritairement par des bénévoles.

« Nous avons des bénévoles qui soutiennent les programmes sur leurs épaules », admet humblement Mme Steitzer, présidente de l’Association de judo des Territoires du Nord-Ouest, qui œuvre depuis de nombreuses années dans le monde du judo.

L’histoire d’amour qui la relie à son sport remonte à ses 6 ans, quand elle a enfilé son tout premier judogi. Elle a pratiqué le judo jusqu’à ses 13 ans, puis a renoué avec sa première passion une dizaine d’années plus tard. « Je me suis associée avec un club d’arts martiaux mixtes pour donner des cours de judo. Je m’occupais des jeunes pendant que le responsable des arts martiaux mixtes entraînait les adultes. »

En 2011, ses engagements se sont poursuivis au niveau territorial. Elle est devenue vice-présidente de l’Association de judo des Territoires du Nord-Ouest en 2014, puis présidente en 2020. « J’aide également à l’administration générale comme nous avons bonifié beaucoup nos programmes ces dernières années. »

Des entraîneurs de renom en renforts

Les projets d’expansion de Mme Steitzer se définissent entre autres par l’embauche de deux judokas canadiens de renom à titre d’entraîneurs. La Néo-Écossaise et olympienne Amy Cotton et l’Ontarien Joshua Hagen poursuivent ainsi le développement du sport dans les territoires.

« Notre plus gros défi est d’avoir accès à des entraîneurs expérimentés pour combler nos besoins. Nous aurons toujours des bénévoles, mais il y a peu d’entraîneurs qui restent aux Territoires du Nord-Ouest pendant plusieurs années pour le judo », explique-t-elle.

Mike Tamura, président de Judo Canada, est impressionné par l’approche proactive de l’association. « C’est exceptionnel qu’un territoire aussi éloigné et qui compte sur aussi peu de membres arrive à attirer des athlètes de ce niveau. L’Association de judo des Territoires du Nord-Ouest démontre très bien que ce n’est pas parce que tu es loin des grands centres que tu ne peux pas accomplir de grandes choses. »

La présence de Hagen, directeur général et entraîneur-chef de l’association, et de Cotton contribue évidemment à une plus grande visibilité du sport aux quatre coins des territoires.

« Nous avons une subvention qui nous permet d’embaucher des entraîneurs, ce qui nous permet aussi de développer un programme régional avec des entraîneurs qui donnent des leçons de judo dans les écoles. L’objectif est de rendre ce programme encore plus visible et de créer un engouement encore plus fort pour le judo », expliqueChantal Steitzer.

D’une pierre deux coups, ces entraîneurs régionaux se retrouvent même souvent les enseignants en éducation physique des jeunes athlètes. « Il y a une pénurie d’enseignants en éducation physique ici. Ça permet à nos entraîneurs de prendre plus de place dans la région. Les jeunes ont par le fait même accès à des professionnels lors de leur cours d’éducation physique. »

Le développement du judo se poursuivra et continuera de se déployer dans tout les territoires affirme avec conviction la présidente de l’association. Du financement octroyé par le gouvernement du Canada afin d’engager des employés saisonniers contribuera à l’atteinte de cet objectif. « Nous reconstruisons notre organigramme. Nous avons toujours besoin de plus de bénévoles, qui sont à la base du fonctionnement de nos clubs, mais nous voulons aussi mettre sur pied un programme d’entraîneurs-adjoints pour assurer une certaine stabilité. »

Chose certaine, l’Association de judo des Territoires du Nord-Ouest est plus que jamais prête à accueillir de futurs médaillés sur les tatamis!

Vous cherchez un club près de chez vous? Consultez cette page : judocanada.org/fr/outils-de-recherche-de-club/

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

 

Source :

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org

 

 

New season for provincial associations

Judo in the Northwest Territories: Chantal Steitzer is dreaming big!

 

Montreal, September 14, 2021 – High-level judo in the Northwest Territories? Absolutely! As a matter of fact, for the past several years Chantal Steitzer has been doing exactly that as part of her personal judo mission.

Judo is the reason why the Territories have been on the medals table at the last two Canada Winter Games (Red Deer in 2019 and Prince George in 2015). It’s an incredible achievement, especially considering that the program is supported primarily by volunteers.

« We have volunteers who shoulder a lot of the work for our programs, » humbly admits Steitzer, who’s been active in the judo world for many years, and is currently Northwest Territories Judo Association President.

Her love affair with the sport began when she put on her very first judogi at the tender age of six; she continued to practice the sport until she was 13 years old. Steitzer may have left the sport in her teens, but she found her way back to her passion some 10 years later. « I partnered with a mixed martial arts club to teach judo: I’d look after training the youth participants, while the mixed martial arts leader trained the adults. »

In 2011, her commitment continued, only this time at the territorial level. She became the Northwest Territories Judo Association’s Vice-President in 2014, then in 2020 become its President. « I also help with general administration – we’ve really worked to improve our programs a lot in the past few years,” she notes.

High-profile coaches join the team

Part of Steitzer’s expansion plans includes hiring two prominent Canadian judokas as coaches: Nova Scotia Olympian Amy Cotton and Ontario’s Joshua Hagen are both on-board, and will help continue developing the sport in the Territories.

« Our biggest challenge is getting experienced coaches to meet our needs. We always have amazing volunteers, but there are precious few judo coaches who actually stay in the Northwest Territories for several years at a time, » she explains.

Mike Tamura, Judo Canada President, is impressed with the association’s proactive approach. « It’s just exceptional that an area that’s so remote and has such a small membership can attract and develop athletes of this calibre. The Northwest Territories Judo Association is a great example of how even if you’re far from major centers you can still achieve great things. »

Joshua Hagen will be the Association’s Executive Director and Head Coach; he and Amy Cotton’s presence and participation will doubtless help raise judo’s profile throughout the territories.

« We have a grant that enables us to hire coaches, and it also allows us to develop a regional program with coaches teaching judo lessons in schools. The overall goal is to make the judo program really well-known and to create an even greater passion for the sport,” explains Chantal Steitzer.

Regional coaches often find themselves doing two jobs at once: teaching physical education to young athletes, as well as teaching their sport of predilection. « There’s a shortage of physical education teachers here, so if our coaches also teach gym class, then they can also be more involved in the regions where they are – plus it gives kids access to genuine professional athletes in their gym classes.”

Judo’s development in and throughout the Territories will continue, affirms the President of the provincial association. Government of Canada funding to hire seasonal employees is contributing to the realization of that very goal. « We’re rebuilding our organizational chart. We still need more volunteers – who are the backbone of our clubs – but we also want to develop an assistant coach program to provide some stability, too.”

One thing’s for sure, you’re likely to see judokas from the Northwest Territories Judo Association as medalists on the tatami!

Looking for a judo club near you? Visit this page: judocanada.org/club-finder-tool/

-30-

Written by Sportcom for Judo Canada

 

Source:

Patrick Esparbès
COO
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org

Vous pourriez aussi aimer...

11 Sep - 2022 | par Sportcom Services

Jeff Allen médaillé d’argent à Cracovie

Montréal, 11 septembre 2022 – Les Championnats du monde des vétérans, présentés à Cracovie, en Pologne, ont souri à Jeff Allen. Le…

10 Sep - 2022 | par Sportcom Services

Trois judokas canadiens se faufilent sur un podium

Montréal, 10 septembre 2022 – Les judokas canadiens ont raflé trois médailles à l’Open panaméricain de Saint-Domingue, samedi, en République dominicaine. Julien…

Nos partenaires