12 Fév - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Surf des neiges - Jeux olympiques de Pékin

Éliot Grondin conclut ses Jeux avec une deuxième médaille

Nouvelle

Montréal, 12 février 2022 (Sportcom) – Éliot Grondin participait à la toute première édition de l’épreuve par équipe mixte olympique en snowboard cross. L’athlète québécois n’a pas raté sa chance d’ajouter son nom dans le livre d’histoire des Jeux olympiques en mettant la main sur la médaille de bronze avec sa coéquipière britanno-colombienne Meryeta O’Dine.

En snowboard cross par équipe mixte, les quatre hommes effectuent une première descente avant que les femmes ne prennent le relais selon les intervalles établis par leur coéquipier masculin.

En finale, Grondin s’était classé à 0,23 des Américains lors de sa descente, offrant le troisième rang provisoire à sa partenaire.

O’Dine et l’Italienne Caterina Carpano se sont ensuite livré une chaude bataille pour le troisième rang derrière les États-Unis et une autre formation italienne. Les deux athlètes ont été impliqués dans une chute spectaculaire alors que Carpano a littéralement atterri sur le dos de la Canadienne après un saut. O’Dine s’est relevée la première et elle a franchi la ligne d’arrivée au troisième rang (+23,20 secondes).

« C’était très stressant d’attendre Meryeta en bas de la piste. J’étais soulagé de la voir arriver…et encore plus de la voir finir au troisième rang. C’était incroyable! Je suis super satisfait de notre journée de travail, c’est énorme » a commenté Éliot Grondin après avoir remporté sa deuxième médaille à Pékin.

La journée avait bien débuté pour Grondin et O’Dine alors qu’ils se sont classés au deuxième rang de leur vague de quart de finale, 0,14 seconde derrière Daniil Donskikh et Kristina Paul du Comité olympique russe.

Quelques minutes plus tard, lors des demi-finales, la reprise vidéo a été nécessaire pour déterminer qui de O’Dine ou de l’Italienne Carpano avait croisé le fil d’arrivée en première. La reprise donna finalement raison aux Italiens. Le duo canadien en avait toutefois fait assez pour accéder à la grande finale, non pas sans effort.

« Le parcours était difficile physiquement et les conditions météorologiques n’étaient pas favorables aujourd’hui (samedi). On ne pouvait pas aller aussi vite que d’habitude. J’avais vraiment les jambes molles à la fin de la journée », a ajouté le planchiste de 20 ans.

La Québécoise Audrey McManiman n’a pas été retenue pour représenter le pays à cette compétition. Elle était toutefois aux premières loges pour encourager ses coéquipiers samedi. Elle s’est dite extrêmement fière de la manière dont ses deux compatriotes se sont comportés.

« Ils ont été excellents tout au long de la journée. Grondin réussissait toujours à offrir une belle avance à O’Dine qui, elle, devait très souvent composer avec d’excellentes planchistes par la suite. Ils ont amplement mérité leur médaille », a mentionné McManiman.

L’Américaine Lindsey Jacobellis a remporté sa deuxième médaille d’or à Pékin en compagnie de Nick Baumgartner. La formation Italie 1 composée d’Omar Visintin et de Michela Moioli sont montés sur la deuxième marche du podium (+0,20 seconde).

La formation Canada 2 composée de Liam Moffatt et de Tess Critchlow a vu son chemin s’arrêter lors des quarts de finale, prenant le troisième rang de leur vague.

Vous pourriez aussi aimer...

31 Mai - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Jacqueline Simoneau se couvre d’or à la maison

Le Canada mérite l’argent à l’épreuve technique par équipe Montréal, 31 mai 2024 (Sportcom) – Après sa médaille d’or aux Championnats du…

Nos partenaires