4 Déc - 2022 | par Luc Turgeon

Eliot Grondin médaillé de bronze dans de mauvaises conditions

Nouvelle

(Photo: Michel Cottin/Agence Zoom)

Montréal, 4 décembre 2022 (Sportcom) – Malgré une visibilité réduite par les conditions météorologiques difficiles, Eliot Grondin a su trouver son chemin jusqu’au podium dimanche, à la première Coupe du monde de snowboard cross de la saison.

Le planchiste de Sainte-Marie a décroché la médaille de bronze à la station Les 2 Alpes, en France.

D’abord prévues samedi, les rondes éliminatoires ont été reportées d’une journée en raison de la neige et des forts vents. Les conditions n’étaient toujours pas optimales 24 heures plus tard, mais les courses ont pu avoir lieu.

Grondin, qui avait pris le cinquième rang des qualifications plus tôt cette semaine, a remporté ses deux premières courses du jour devant l’Américain Jake Vedder. Une fois arrivé en demi-finale, le Québécois a fini deuxième derrière l’Allemand Martin Noerl et a ainsi obtenu son billet pour la super-finale.

Eliot Grondin a été le plus rapide à sortir du portillon de départ. Sa vitesse habituellement avantageuse lui a ensuite joué un tour en effectuant un saut, où il a atterri vers l’avant, en déséquilibre. Il a évité la chute, mais a ralenti sur la séquence.

Martin Noerl et l’Italien Omar Visintin en ont profité pour le dépasser par l’intérieur avant le premier temps intermédiaire. L’Espagnol Lucas Eguibar a aussi devancé Grondin pour le reléguer en dernière place.

« Ç’a été du rattrapage par la suite. Au bas de la piste, j’avais beaucoup de vitesse, mais plus vraiment d’espace pour passer », a souligné Grondin, qui s’attendait à être repris et à manquer de vitesse, pour remonter la pente après le sixième virage. Il a fait preuve de patience et a attendu le bon moment pour retrouver le troisième rang.

« Dans une grande finale comme ça, tu veux gagner et se ramasser quatrième est une situation difficile. De réussir à rester calme dans tout ça, continuer à bien rider et faire les bons mouvements, les bons choix, je suis content de comment j’ai performé aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Vainqueur du globe de cristal la saison dernière, Noerl a conservé la tête jusqu’à l’arrivée, suivi de près par Visintin. Eliot Grondin a quant à lui mis la main sur la septième médaille de sa carrière en Coupe du monde.

« Je suis content de commencer la saison sur un podium, a mentionné le double médaillé olympique. Il y avait beaucoup de vent, il faisait froid et il neigeait, de sortir de tout ça avec une troisième place, c’est sûr que, pour un début de saison, c’est super ! »

Tristan Bell, James Savard-Ferguson et William Scott ont tous pris part à leur première Coupe du monde cette semaine, en France. Ils ont respectivement pris les 53e, 55e et 57e rangs de la compétition.

Audrey McManiman près du top-10

Du côté féminin, Audrey McManiman a entamé la saison avec une 11e place. Celle qui avait signé le dixième temps des qualifications vendredi a fini troisième de sa vague des quarts de finale, derrière La Suisse Sina Siegenthaler et la Française Léa Casta.

McManiman misait sur son départ pour se démarquer face à ces compétitrices, qui avaient plus de difficultés dans cette portion. Elle a toutefois commis quelques erreurs qui lui ont coûté une qualification pour le tour suivant.

« Une bourrasque m’a déstabilisée et j’aurais dû être plus alerte. Je voulais surtout avoir un temps de réaction rapide. Finalement, je me suis retrouvée à l’arrière tout au long de la course, mais j’ai pu rattraper une distance de trois secondes pour être juste derrière les autres à la ligne d’arrivée. »

Nerveuse à l’aube du début de saison, la Québécoise a profité du repos forcé par le report de samedi afin de se recentrer.

« Même avec ces conditions, je savais que ça pourrait tourner à mon avantage. Ça ne m’intimidait vraiment pas. Qu’il neige ou qu’il vente, j’étais vraiment d’attaque. Ça ne s’est juste pas déroulé comme je le voulais. »

À sa deuxième saison dans le circuit, l’Australienne Josie Baff, âgée de 19 ans, a triomphé en grande finale pour remporter la première médaille de sa carrière en Coupe du monde. Baff a devancé de peu la Française Chloé Trespeuch au fil d’arrivée. Léa Casta, également de la France, a terminé troisième.

Pour sa part, Lily Belaar Spruyt, de La Pêche, a aussi vécu sa première Coupe du monde et a fini 33e des qualifications.

Les planchistes reprendront les courses la fin de semaine prochaine, en Italie.

Vous pourriez aussi aimer...

12 Jan - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Le baptême de feu de Liliane Gagnon

Montréal, 12 janvier 2023 (Sportcom) – Grâce à son excellent début de saison dans le circuit Nor-Am, Liliane Gagnon a eu la…

Nos partenaires