19 Jan - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Ski acrobatique (bosses) – Coupe du monde

Un podium à la maison pour Elliot Vaillancourt

Nouvelle

Val Saint-Côme, 19 janvier 2024 (Sportcom) – Elliot Vaillancourt aurait voulu en faire plus lors des qualifications à la Coupe du monde de ski acrobatique de bosses à Val Saint-Côme. Sa 15e place lui a tout de même permis de passer à la première finale disputée en soirée. Une fois dans les rondes éliminatoires, le skieur de Drummondville a repoussé ses limites pour terminer la journée sur la deuxième marche du podium en vertu de ses 82,37 points.

Il s’agit de la deuxième médaille d’argent de la saison pour Vaillancourt, lui qui admet tout de même que celle-ci, remportée à la maison, est d’autant plus spéciale.

« En qualification, il faut que je m’améliore pour sortir du meilleur stock parce qu’on dirait que je deviens en autre skieur en finale et j’élève vraiment mon niveau. Je suis vraiment, vraiment fier de gagner une médaille au Québec. Je m’amusais avec la foule et j’ai pu faire des câlins à mon père et à ma mère, ça rend l’expérience plus savoureuse », a lancé le médaillé d’argent à la fin de sa journée de travail.

Les nombreux spectateurs qui ont bravé le froid ont tout donné pour encourager le seul Québécois qui a participé à la grande finale. Vaillancourt a même interrompu ses entrevues avec les journalistes pour prendre des photos et signer quelques autographes à de jeunes admirateurs.

« C’est vraiment génial ! Il va falloir que je pratique ma calligraphie parce que mon autographe laisse encore à désirer. C’est tout simplement tripant », a-t-il ajouté.

C’est le Suédois Walter Wallberg qui a remporté les grands honneurs de l’épreuve avec une note de 84,92 points en super finale. Filip Gravenfors (77,70 points), lui aussi de la Suède, a complété le podium avec la médaille de bronze.

Déception pour Kingsbury

C’est un Mikaël Kingsbury visiblement déçu qui s’est présenté devant les journalistes après la première finale. Celui qui arborait le dossard jaune de meneur au classement de la Coupe du monde a mal négocié l’atterrissage du premier saut et a ensuite chuté quelques instants plus tard. Kingsbury a tout de même été en mesure de se relever et il a terminé au 13e rang avec 54,25 points.

« Je suis un peu déçu, je n’ai pas énormément de mots. C’est plate parce que je me mets de grandes attentes et j’ai de bons résultats, mais de faire mon pire résultat de la saison, à la maison, c’est dommage. Je garde la tête haute et on aura une autre opportunité demain (samedi), je ne suis pas inquiet. J’aurais mieux aimé faire ce genre de résultat en Géorgie qu’ici, à la maison », a avoué Kingsbury.

Kingsbury, qui a terminé premier lors des qualifications en début de journée, a toutefois pris le temps de féliciter son coéquipier Elliot Vaillancourt pour sa médaille du jour.

« Je suis tellement content pour Elliot, il le mérite vraiment. Il est un skieur très fort physiquement et je pense que c’est ce que ça prenait pour se retrouver sur le podium aujourd’hui (vendredi). J’aurais aimé être sur le podium avec lui, mais on essayera de se reprendre demain en parallèle », a mentionné Kingsbury.

Également de la première finale, Louis-David Chalifoux s’est classé septième (77,66 points), à seulement 1,63 point de la sixième et dernière place donnant accès à la super finale. Gabriel Dufresne, de Val Saint-Côme, a de son côté terminé 12e (70,28 points).

Julien Viel a pris le 23e rang (67,06 points) alors que Charles Beaulieu et Joey Dubuc, qui effectuaient tous les deux leur premier départ en Coupe du monde, n’ont pas été en mesure de compléter l’épreuve.

Du côté féminin, Laurianne Desmarais-Gilbert a obtenu son meilleur résultat de la saison avec une 12e place (64,53 points) vendredi.

L’athlète de Saint-Adèle était la toute dernière skieuse à s’élancer lors des qualifications en début de journée. Son pointage de 63,00 lui a permis de prendre le 15e rang, l’avant-dernier donnant accès à la première finale. Elle a ensuite skié avec énormément de confiance en première finale pour terminer sa journée sur une bonne note.

« Je suis vraiment fière de moi, j’ai eu un début de saison difficile et aujourd’hui, le but c’était de me rappeler pourquoi je ski. Je le fais parce que j’aime ça et parce que j’ai du fun. Bien skier devant ma famille et mes proches, ça fait chaud au cœur », a-t-elle confié après la première finale.

« C’est un deux pour un de pouvoir obtenir mon meilleur résultat de la saison à la maison. C’est un gros soulagement de pouvoir me dire que je suis encore bonne et que mes efforts sont récompensés », a-t-elle ajouté.

Ashley Koehler en était elle aussi à une première expérience dans le circuit de la Coupe du monde de ski acrobatique. Médaillée de bronze aux Championnats du monde junior l’an dernier, Koehler a bien failli obtenir son laissez-passer pour la première finale avec son pointage de 60,67.

La skieuse de 20 ans a finalement dû se contenter du 18e échelon alors que les 16 meilleures athlètes passaient au tour suivant. Rien pour décourager Koehler qui a pleinement profité de sa journée.

« Ce n’était pas ma meilleure performance, mais je suis tellement heureuse d’avoir pris mon premier départ en Coupe du monde. Ça fait longtemps que j’attends ça, je suis vraiment fière de moi de réaliser ça devant ma famille en plus », a-t-elle affirmé.

L’action reprendra samedi à Val Saint-Côme avec la présentation des épreuves en parallèle.

Vous pourriez aussi aimer...

11 Fév - 2024 | par Luc Turgeon

Deux histoires se répètent à Lac-Beauport

Lac-Beauport, 11 février 2024 (Sportcom) – Le skieur acrobatique Lewis Irving a sauté en super-finale pour une deuxième journée de suite à…

24 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Jared Schmidt veut renverser la vapeur

Montréal, 24 février 2024 (Sportcom) – Auteur d’une excellente première moitié de campagne où il avait notamment signé trois victoires en Coupe…

Nos partenaires