29 Juil - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

29 juillet 2022

En rafale – Jeux du Commonwealth

Nouvelle

Crédit : Rob Jones

Cyclisme sur piste – Médaille d’argent pour Lauriane Genest

Lauriane Genest a été la première Québécoise à remporter une médaille aux Jeux du Commonwealth 2022.

En début de journée, Genest et ses coéquipières Kelsey Mitchell et Sarah Orban ont terminé au deuxième rang des qualifications au sprint par équipe. La troupe canadienne avait alors accusé un retard de 0,115 seconde sur les Néo-Zélandaises.

En finale, les Canadiennes ont justement été opposées aux représentantes de la Nouvelle-Zélande. Celles-ci ont pris les commandes de l’épreuve très rapidement et n’ont jamais regardé derrière, l’emportant par 0,576 seconde sur le Canada.

Dans le duel pour la médaille de bronze, le Pays de Galle a défait l’Australie (+0,356 seconde).

À la poursuite par équipe féminine 4000 m, l’équipe canadienne a été éliminée dès les qualifications, au cinquième rang de sa vague (+10,96 secondes). Ariane Bonhomme, Ngaire Barraclough, Maggie Coyles-Lyster et Devaney Collier étaient les représentantes de l’unifolié pour cette épreuve.

Même son de cloche du côté masculin alors que la formation composée de Mathias Guillemette, Michael Foley, Derek Gee et Riley Pickrell a été freinée aux qualifications après une cinquième place (+13,797 secondes).

Natation – Mary-Sophie Harvey en bronze

Cinquième de son groupe au 200 m libre, Mary-Sophie Harvey a raté sa chance de nager en finale de cette épreuve par moins d’une demi-seconde vendredi.

La Trifluvienne a toutefois eu la chance de se reprendre rapidement en contribuant à la médaille de bronze du relais mixte 4 x 100 m libre. Elle a participé à cette épreuve en compagnie de Ruslan Gaziev, Stephen Calkins et Ella Jensen, où les représentants de l’unifolié se sont classés deuxièmes en qualification.

Les quatre athlètes en action en début de journée ont laissé leur place à Javier Acevedo, Joshua Liendo Edwards, Rebecca Smith et Maggie MacNeil pour la finale. La stratégie a fonctionné et les Canadiens sont montés sur la troisième marche du podium (+3,68 secondes) derrière les Australiens et les Anglais (+1,27 seconde).

Katherine Savard a quant à elle réussi son entrée aux Jeux du Commonwealth en prenant le deuxième rang de sa vague de qualification au 100 m papillon. L’athlète de Pont-Rouge a complété la distance en 58,56 s, n’étant devancée que par l’Australienne Emma McKeon dans son groupe.

Savard a poursuivi sur sa lancée en demi-finale, terminant au troisième rang de sa vague (+1,08 seconde). Elle a ainsi obtenu son billet pour la finale qui aura lieu samedi.

Après avoir connu des moments plus difficiles avec plusieurs disqualifications aux Championnats du monde de la FINA, James Dergousoff a été en mesure d’obtenir son billet pour les demi-finales du 200 m brasse. Il a lui aussi fini deuxième de sa vague de qualification (+2,34 secondes), derrière l’Australien Matthew Wilson.

Dergousoff (+5,78 secondes) a finalement obtenu le septième meilleur temps d’une finale enlevante. L’Australien Zac Stubblety-Cook est revenu de l’arrière dans les 50 derniers mètres pour devancer l’Anglais James Wilby (+0,52 seconde) et l’emporter. L’Écossais Ross Murdoch (+2,34 secondes) est arrivé troisième.

Eric Brown participait de son côté à l’épreuve du 400 m libre chez les hommes où il s’est classé en septième place. Un résultat qui s’est avéré insuffisant pour passer au tour suivant.

Gymnastique artistique – Débuts argentés à l’épreuve par équipe

À la compétition par équipe, les Québécois Félix Dolci, Mathys Jalbert et Kenji Tamane ont uni leurs forces à celles de leurs compatriotes Chris Kaji et Jayson Rampersad pour conclure avec la médaille d’argent, tout juste derrière les Anglais.

Les représentants de Chypre ont complété le podium.

Dolci et Tamane ont été les vedettes du jour pour les Canadiens, eux qui ont participé à chacune des cinq spécialités. Dolci a obtenu ses meilleurs résultats aux anneaux (14,400) et aux barres parallèles (14,400). Tamane s’est lui aussi démarqué aux anneaux (13,750).

De son côté, Mathys Jalbert a obtenu des notes de 12,050 au cheval d’arçon et de 12,450 aux barres horizontales.

Au classement individuel, Félix Dolci pointe au cinquième rang avec ses 79,900 points et il est le seul Québécois à s’être classé pour les finales individuelles.

Triathlon

Deux Québécoises étaient en action au triathlon individuel de format sprint en lever de rideau des Jeux du Commonwealth et elles ont toutes les deux percé le top-15. Emy Legault est la première des deux à avoir franchi la ligne d’arrivée, au 10e échelon (+2 minutes 6 secondes).

Legault a basculé entre la quatrième et la cinquième place tout au long de la course, mais elle a connu quelques difficultés lors du deuxième tour de la course à pied, où elle a glissé de quelques rangs.

« Ma natation s’est vraiment bien déroulée, j’ai saisi une ouverture pour me placer à l’avant. Ça s’est bien poursuivi dans la transition, si bien que je me suis retrouvée dans le peloton de tête. C’était assez spécial d’être dans ce groupe avec les meilleures athlètes au monde. C’était très stratégique de ce côté-là. Je n’ai pas connu ma meilleure course à pied, j’aurais peut-être espéré mieux, mais en général, c’est une belle journée pour moi aujourd’hui », a-t-elle mentionné à Triathlon Canada.

Amélie Kretz a de son côté terminé 15e (+2 minutes 38 secondes), elle qui participait à une première course depuis les Jeux olympiques de Tokyo. Tout comme Legault, c’est à la course à pied qu’elle a perdu du terrain, elle qui était sixième lors de la deuxième transition.

La championne olympique Flora Duffy des Bermudes a remporté la médaille d’or devant l’Anglaise Georgia Taylor-Brown (+41 secondes) et l’Écossaise Beth Potter (+1 minute 21 secondes).

Du côté masculin, Charles Paquet pointe au 10e rang (+1 minute 24 secondes). Le Québécois a connu de bons moments dans l’eau avant de perdre quelques places lors des transitions. Avant le début de la course à pied, Paquet se retrouvait 18e, mais il a fait un excellent travail au premier tour pour remonter jusqu’en 10e place.

Martin Sobey, de l’Île-du-Prince-Édouard, a été le 11e à franchir le fil d’arrivée, dans le même temps que Charles Paquet.

« Je n’avais pas de bonnes sensations aujourd’hui, ce n’était tout simplement pas ma journée. Je suis tout de même fier de mon résultat et de ce que j’ai accompli. Je sais que j’ai plus à offrir, ce n’est qu’une question de temps », a affirmé Paquet.

La compétition a été remportée par l’Anglais Alex Yee devant le Néo-Zélandais Hayden Wilde (+13 secondes) et l’Australien Matthew Hauser (+16 secondes).

Boxe

Le Montréalais Wyatt Sanford était le premier boxeur canadien en action à Birmingham. Sanford a été expéditif à son premier affrontement, l’emportant par arrêt de l’arbitre au deuxième round devant Pao De Niro de Niue.

« Je me sentais vraiment bien aujourd’hui. J’ai été agressif en début de combat et je me suis peut-être trop approché à certains moments. Je me suis ajusté rapidement et j’ai atteint solidement mon adversaire pour l’emporter au deuxième round. Je vais me reposer jusqu’à dimanche en étudiant mon prochain adversaire », a expliqué Sanford.

Le Québécois poursuivra son parcours chez les moins de 64 kg en affrontant Qhobosheane Mohlerebe du Lesotho dimanche, aux huitièmes de finale.

Squash

David Baillargeon n’a laissé aucune chance à son adversaire trinidadien Chayse Mc Quan, l’emportant aisément en trois manches de 11-3, 11-4 et 11-3.

« Je ne connaissais pas mon adversaire, je me doutais qu’il était peut-être un peu moins fort que moi, mais comme je n’avais aucune idée, j’avais quand même des petites craintes. J’ai établi mon jeu assez rapidement et ça m’a donné une bonne confiance dans mes coups et dans mes déplacements. C’était une victoire assez convaincante, mais on a eu de très bons échanges pendant la partie », a mentionné Baillargeon, en entrevue avec Sportcom.

Ayant de grandes attentes pour les Jeux du Commonwealth, Baillargeon affrontera maintenant le Gallois Peter Creed samedi en seizième de finales.

« Je me suis entraîné régulièrement avec Peter Creed, je le connais très bien et il est vraiment talentueux. Ce sera un gros match, la pression sera sur mes épaules comme je suis le favori entre nous deux. Ce sera une rencontre à ne pas manquer ! »

Baillargeon a eu la chance de participer à la cérémonie d’ouverture des Jeux du Commonwealth en soirée jeudi. Une expérience inoubliable pour celui qui participe à des grands Jeux pour la première fois de sa carrière.

« Je voulais vraiment vivre l’expérience du début à la fin avec mes coéquipiers. L’ambiance était incroyable, il devait y avoir autour de 15 000 personnes dans les gradins, c’est quelque chose de rare quand on joue au squash », a-t-il conclu en riant.

Rugby à 7

L’équipe féminine canadienne de rugby à 7 avait la lourde tâche d’amorcer son tournoi en affrontant la puissante Nouvelle-Zélande. Le Canada n’a pu contrer les attaques de ses adversaires, qui ont pris le contrôle du match dès les premiers instants, l’emportant au compte de 45-7.

Pamphinette Buisa et Bianca Farella étaient les deux Québécoises en uniforme pour cette rencontre, elles ont toutes les deux été blanchies de la feuille de pointage.

La troupe de Jack Hanratty s’est toutefois reprise de belle façon à sa deuxième rencontre de la journée, s’imposant 26-19 contre l’Angleterre. Bianca Farella a été un rouage important de l’attaque canadienne en marquant un total de 10 points.

Les représentantes de l’unifolié affronteront le Sri Lanka samedi pour leur troisième et dernier match de la ronde préliminaire.

Basketball en fauteuil roulant 3 contre 3

Vincent Dallaire est le seul Québécois de la formation canadienne de basketball en fauteuil roulant 3 contre 3 à Birmingham. L’athlète de 27 ans a marqué un point dans la défaite de 17-11 du pays face à l’Australie.

Colin Higgins a été la vedette offensive des Canadiens avec ses 7 points. Robert Hedges a de son côté complété le pointage avec 3 points.

L’unifolié sera de retour en action samedi dans un duel l’opposant à l’Irlande du Nord.

Tennis de table

Les Canadiennes ont commencé les Jeux du Commonwealth de belle façon en tennis de table, ne laissant aucune chance aux représentantes de l’Ouganda lors de leur premier match.

Katherine Morin et Mo Zhang ont d’abord remporté un match de double au compte de 3-0. Sophie Gauthier a alors poursuivi sur la lancée de ses coéquipières en défaisant Florence Seera, elle aussi par la marque de 3-0.

Morin est ensuite revenue à la table pour mettre un terme à l’affrontement, battant son adversaire Jemimah Nakawala 3-0.

Les Canadiennes ont poursuivi sur leur lancée par la suite, remportant aisément leur duel face à Vanuatu. Gauthier a participé au match par équipe en début d’affrontement avant de conclure le tout avec une victoire face à Tracey Mawa.

La troupe masculine a imité ses compatriotes quelques instants plus tard en l’emportant elle aussi de manière convaincante face à l’équipe de Maurice. Les Canadiens n’ont eu besoin que de trois duels pour battre leurs adversaires.

Le Québécois Edward Ly et Hongtao Chen ont d’abord remporté le duel par équipe. Jeremy Hazin a ensuite porté l’avance à 2-0 avant que Ly ne vienne compléter le travail devant Jason Pointoise.

Les Canadiens ont fait face à un adversaire plus coriace à leur deuxième affrontement du jour. Ly et Hazin ont d’abord défait le duo australien composé de Finn Luu et Nicholas Lumm. Les deux pays se sont échangé les points dans les duels suivants, si bien que l’affrontement ultime entre Dillon Chambers de l’Australie et Jeremy Hazin du Canada allait déterminer l’équipe gagnante.

Chambers a été irréprochable dans le duel et n’a pas laissé de marge de manœuvre à Hazin. Les Australiens l’ont emporté au compte de 3-2.

Vous pourriez aussi aimer...

9 Sep - 2022 | par Sportcom

Une victoire d’entrée de jeu

Montréal, 9 septembre 2022 – Pamphinette Buisa, Bianca Farella et leurs coéquipières de l’équipe canadienne de rugby à 7 ont entamé la…

Nos partenaires