29 Oct - 2023 | par Sportcom

29 octobre 2023

En rafale – Jeux panaméricains

Nouvelle

Photo: Javier Salvo/Santiago 2023 via Photosport

Cyclisme sur route

La cycliste Adèle Normand a « joué à l’élastique » durant trois tours à la course sur route des Jeux panaméricains, décrochant et revenant continuellement parmi le groupe de poursuivantes. Elle a tenu le coup jusqu’à la fin et a été la 13e à franchir la ligne d’arrivée dimanche.

L’équipe canadienne a été réduite à trois coureuses après que l’Albertaine Ngaire Barraclough se soit retirée avant le début de l’épreuve en raison d’un ennui de santé.

Normand a rapidement pris place aux avant-postes du peloton et a gardé un œil sur la Cubaine Arlenis Sierra, l’Américaine Kristen Faulkner et la Colombienne Paula Patino, trois favorites pour l’emporter sur le parcours de 105 kilomètres.

La Paraguayenne Agua Marina Espinola et l’Équatorienne Miryam Maritza Nunez ont été les premières à prendre la fuite, « deux filles bonnes en contre-la-montre », a souligné Adèle Normand. Son père l’avait questionnée avant l’épreuve à savoir quelles coureuses allaient s’échapper et sa prédiction s’est concrétisée.

« J’étais moins bien placée à ce moment-là, mais je connais bien les deux et si j’avais été mieux placée, je pense que je serais allée avec elles. J’avais raison, mais je n’ai pas assez bien joué mes cartes. »

Espinola a été rattrapée lors du sixième et dernier tour par l’Américaine Lauren Stephens, victorieuse en solitaire. Nunez a ensuite devancé Espinola au sprint pour l’obtention de la médaille d’argent.

Adèle Normand a quant à elle bouclé un groupe de neuf coureuses, à 2 minutes 33 secondes de la gagnante.

« Il fallait être au bon endroit au bon moment, mais je suis contente de la façon dont j’ai couru. J’ai le niveau ! Je remarque aussi que j’ai quelques trucs à travailler, plus techniques et sur le travail d’équipe, mais on a eu moins d’occasions pour ça aujourd’hui (dimanche). La forme était là ! »

Sports équestres

Colleen Loach a aidé l’équipe canadienne à décrocher son billet aux Jeux olympiques de Paris !

La Québécoise a uni ses forces à celles de Lindsay Traisnel, Karl Slezak et Michael Winter pour devancer les Américains dimanche, au terme de l’épreuve des sauts.

Avant cette dernière discipline, les Canadiens occupaient le troisième rang provisoire derrière les États-Unis et le Brésil.

Les représentants de l’unifolié ont cependant offert toute une performance à Santiago, prenant les troisième, quatrième, cinquième et sixième places. Au cumulatif, ils ont affiché un pointage de 115,6, suivis de très près par les Américains et leurs 115,7 points.

Les Brésiliens ont complété le podium à 127,1 points.

Handball

Les joueuses canadiennes de handball ont subi une quatrième défaite à Vina del Mar et termineront au huitième rang du classement final des Jeux panaméricains.

La partie devait d’abord avoir lieu en avant-midi, mais l’horaire a été chamboulé à la suite de fortes précipitations dans la nuit de samedi à dimanche qui ont endommagé le gymnase.

Opposées aux représentantes de l’Uruguay, les Canadiennes se sont inclinées 22-19 en conclusion du tournoi. Elles menaient 11-10 à la demie, mais leurs adversaires ont eu l’avantage à la reprise du jeu.

« On voulait sortir avec au moins une victoire en poche. On voulait finir ça fort. Malgré tout, le pointage ne représente pas notre performance, c’est le meilleur match qu’on a joué et on a de quoi être fières », a partagé la capitaine Vassilia Gagnon après la rencontre.

Auteure de 6 buts dans la défaite, Emily Routhier a été la marqueuse la plus prolifique de la formation canadienne dirigée par l’entraîneure Nathalie Brochu.

Nassima Benhacine et Laurie Lacasse ont inscrit quatre buts chacune, alors que Myriam Zimmer en a réussi trois. Myriam Laplante et Audrey Marcoux ont elles aussi trouvé le fond du filet.

« On a donné tout un spectacle à la foule jusqu’à la dernière seconde, a ajouté Gagnon. On est plus qu’un résultat, je pense qu’on peut être très fières de nous pour tout ce qu’on a accompli. »

Tennis de table

Siméon Martin et Edward Ly ont commencé leur tournoi en double du bon pied dimanche. Ils ont signé une victoire de 4-2 contre Alejandro Toranzos Molinas et Marcelo Aguirre, du Paraguay.

Les Paraguayens ont remporté la première manche 11-9, puis les deux Québécois ont répliqué en se sauvant avec la suivante au compte de 11-3.

Leurs adversaires ont repris les devants par la suite, mais Martin et Ly ont fermé les livres en gagnant les trois derniers sets 12-10, 11-9 et 11-7.

En quart de finale, ils ont fait face aux Brésiliens Hugo Marinho et Vitor Ishiy et ont perdu 4-2, en des manches de 11-6, 11-4, 4-11, 6-11, 11-4 et 11-4.

Ils joueront leur premier match en simple lundi.

Vous pourriez aussi aimer...

25 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Les fleurettistes canadiens seront à Paris !

Montréal, 25 février 2024 (Sportcom) – L’équipe canadienne masculine de fleuret a officieusement assuré sa place aux Jeux olympiques de Paris l’été…

Nos partenaires