12 Fév - 2024 | par India Lafond

Escrime – Grand Prix et Coupe du monde

Un dernier sprint avant la fin des qualifications olympiques en escrime

Nouvelle

Montréal, 12 février 2024 (Sportcom) – Le calendrier des compétitions internationales d’escrime s’achève tranquillement en vue des qualifications olympiques pour les Jeux de Paris. Le fleurettiste Maximilien Van Haaster a d’ailleurs profité du dernier week-end pour se classer 37e du tableau individuel du Grand Prix de Turin, en Italie.

Avec une fiche de six victoires dans sa ronde des poules vendredi, le Québécois de 31 ans a réussi à frayer son chemin directement au tableau préliminaire des 64 où il a perdu 12-15 contre l’athlète indépendant Vladislav Mylnikov.

« Mon match a très bien commencé. C’était très serré au début. Le score était à 8-8 et à partir de ce moment-là, j’ai eu une perte de concentration où il a mis quelques touches d’affilée. J’ai réussi à remonter, mais un peu trop tard », a mentionné le Montréalais d’entrée de jeu, en entrevue avec Sportcom.

« Il fermait la distance très bien et il était plus grand que ce que j’imaginais », a-t-il ajouté en faisant référence à cet athlète qu’il affrontait pour la toute première fois.

Le Chinois Ka Long Cheung a reçu l’or, suivi du Turque Alexander Choupenitch et du Français Enzo Lefort sur le podium.

Le prochain rendez-vous de Van Haaster dans le processus de qualification olympique sera disputé du côté de l’Égypte, au Caire. Ce sera la dernière occasion pour l’équipe canadienne de fleuret masculin d’obtenir son billet en vue des Jeux olympiques de Paris.

« C’est sûr que c’est une compétition qui est très, très, très importante non seulement pour moi, mais aussi pour l’équipe », a mentionné Van Haaster, visiblement fébrile.

« On va certainement devoir bien faire à la dernière Coupe du monde par équipe. Ça dépend de nous et de notre résultat, mais aussi du résultat de notre plus proche rival qui est le Brésil », a-t-il poursuivi.

Notons que pour accéder aux JO de Paris, les différentes équipes canadiennes d’escrime devront terminer parmi le top-4 au classement mondial de la Fédération internationale d’escrime en date du 1er avril 2024, ou bien être l’équipe la mieux classée des Amériques parmi les formations non-qualifiées.

Un billet d’équipe pour la capitale française assure du même coup trois places pour le tableau individuel à chaque arme.

Alexanne Verret obtient le meilleur résultat canadien à Barcelone

Toujours en Europe, mais cette fois-ci du côté de Barcelone, en Espagne, plusieurs escrimeuses étaient en action à l’occasion de la Coupe du monde d’épée.

Alexanne Verret a elle aussi réussi à faire son chemin vers le tableau préliminaire des 64 où elle a perdu par la marque de 11-15, samedi, contre la cinquième favorite du tournoi, la Chinoise Yiwen Sun.

Malinka Hoppe Montanaro (271e), Anne-Sophie Joyal (273e) et Marie-Frédérique Millette (185e) étaient elles aussi en action à ce tournoi.

Dimanche, Millette, Verret, Ruien Xiao et Julia Yin ont pris le 11e rang de l’épreuve en équipe.

Du côté de Tbilissi, en Géorgie, avait lieu la Coupe du monde de sabre chez les hommes. Olivier Desrosiers a obtenu le meilleur résultat québécois avec une 65e place. Ses coéquipiers François Cauchon (99e), Farès Arfa (111e) et Marc Gélinas (172e) étaient aussi sur place.

Puis, dimanche, lors de l’épreuve par équipe, l’équipe canadienne formée d’Arfa, Cauchon, Desrosiers et Shaul Gordon a terminé au septième rang. Finalement, Paméla Brind’Amour était en action samedi à la Coupe du monde de sabre féminin de Lima, au Pérou, où elle a terminé au 86e rang avec quatre victoires en huit sorties.

Vous pourriez aussi aimer...

21 Fév - 2024 | par Sportcom

Le Canada freiné à la phase préliminaire

Montréal, 21 février 2024 (Sportcom) – La formation canadienne masculine a terminé la ronde préliminaire des Championnats du monde par équipes de…

Nos partenaires