18 Juil - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Escrime – Championnats du monde

Seizième, Farès Arfa est fier de sa performance aux Championnats du monde

Nouvelle

Montréal, 18 juillet 2022 (Sportcom) – Farès Arfa a connu une bonne journée de travail lundi, au Caire, en Égypte, où se déroulent les Championnats du monde d’escrime. Le Québécois a vu sa route s’arrêter en huitièmes de finale, ce qui lui a procuré le 16e rang du classement individuel au sabre.

« Je suis satisfait de ma performance, je voulais faire le meilleur escrime possible en sortant tout ce que j’avais mis en œuvre à l’entraînement. Jusqu’à mon dernier affrontement de la journée, j’ai bien rempli mes objectifs », s’est réjoui Farès Arfa en entrevue avec Sportcom.

Le parcours de l’escrimeur avait débuté vendredi pour la ronde des poules et le premier match du tableau principal. Il a d’abord conclu la phase préliminaire avec une fiche de quatre victoires et deux défaites, remportant ensuite facilement son premier duel éliminatoire face à l’Égyptien Medhat Moataz.

« J’ai eu une très bonne préparation avant les Championnats du monde, donc j’étais en confiance, a commenté Arfa. J’ai perdu mon premier duel dans les poules, je me sentais assez tendu et un peu nerveux, mais je savais que j’allais bien me reprendre par la suite. »

De retour en action lundi, l’athlète de 27 ans a trimé dur dès à son premier combat au tableau des 64 contre l’Américain Daryl Homer. Arfa est revenu de l’arrière pour battre son adversaire et passer au tour suivant.

« Je me suis bien battu contre Homer. Il avait pris les devants 12-7, mais je suis resté concentré pour revenir en marquer sept points de suite. Il a créé l’égalité à 14-14, mais j’ai réussi à effectuer la dernière touche pour l’emporter. »

Arfa a ensuite défait le grand Hongrois Razvan Ursachi au compte de 15-12. Même s’il savait que son opposant était fort physiquement, le Lavallois était persuadé que la victoire était à sa portée, lui qui avait d’ailleurs battu Ursachi lors de la phase de poule.

Finalement, en huitièmes de finale, Arfa s’est buté à un Pietro Torre en grande forme. L’Italien a pris l’avantage du duel dès les premiers instants en imposant son rythme et il a filé vers un gain au compte de 15-8.

« J’ai tiré de l’arrière tôt dans le duel et ç’a été difficile de le rattraper. C’est dommage, mais ça fait partie du sport, nous voulons tous les deux gagner et il l’a prouvé avec toute son intensité », a commenté Arfa, qui récolte tout de même le meilleur résultat individuel de sa carrière aux mondiaux.

Également en action au sabre lundi, Shaul Gordon a pris le 30e rang de la journée en s’inclinant au tableau des 32 face au Roumain Iulian Teodosiu. Les parcours d’Andrew Wei et de François Cauchon ont quant à eux pris fin vendredi et ils se sont respectivement classés 75e et 83e.

Les sabreurs canadiens profiteront d’une journée de repos mardi avant de reprendre la compétition pour les deux premiers tours de l’épreuve par équipe où les attentes seront élevées pour les représentants de l’unifolié. « On va essayer d’aller chercher un top-8. On l’a déjà réussi une fois cette saison et on veut continuer sur notre belle lancée pour finir les Championnats du monde en beauté », a lancé Farès Arfa en guise de conclusion.

Vous pourriez aussi aimer...

9 Sep - 2022 | par Mathieu Laberge

Les Québécois au bout de leurs limites

Québec, 9 septembre 2022 (Sportcom) – Le plateau du Grand Prix cycliste de Québec était le plus relevé de l’histoire et c’est…

Nos partenaires