17 Déc - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Ski para-alpin – Coupe du monde

Des petites erreurs coûtent cher à Frédérique Turgeon

Nouvelle

Montréal, 17 décembre 2021 (Sportcom) – Malgré de bonnes descentes vendredi, Frédérique Turgeon a vu quelques erreurs lui faire perdre de précieuses secondes sur les pistes de Saint-Moritz, en Suisse. La Québécoise a finalement pris le septième rang du premier slalom géant de ski para-alpin de la fin de semaine.

« J’ai commis plusieurs erreurs qui m’ont probablement coûté une place sur le podium. Déjà, en skiant lors de ma première manche, je le savais que mes erreurs me coûtaient cher. Cependant, je sais quoi faire pour améliorer mes descentes et je serai prête demain (samedi) », a mentionné celle qui a arrêté le chrono à 1 min 47,36 s.

« Je ne suis pas satisfaite tant que ça. Je n’ai pas skié de la meilleure façon. J’aurais pu être sur le podium si ma ligne avait été meilleure. Je sais que je peux faire beaucoup mieux. »

C’est la Britanno-Colombienne Mollie Jepsen qui a mis la main sur la médaille d’or de la journée. Pas très loin derrière, la Russe Varvara Voronchikhina (+0,24 seconde) a dû se contenter de la médaille d’argent. L’Allemande Anna-Marie Rieder (+1,73 seconde) complète le podium.

Du côté masculin, le guide Julien Petit et son partenaire Logan Leach ont pris le sixième rang de la descente dans la catégorie malvoyant avec un temps de 1 min 49,86 s. L’épreuve a été remportée par le Britannique Neil Simpson.

Quant à lui, Alexis Guimond n’a pas été en mesure de compléter le parcours à sa première descente. Il s’en sort avec une blessure mineure à une jambe qui ne devrait toutefois pas l’empêcher de compléter les autres épreuves de la fin de semaine.

Des descentes dédiées à son père

Le 18 décembre 2018, après avoir skié pendant quelques jours à Saint-Moritz, Frédérique Turgeon a perdu son père après qu’il eût subi une crise cardiaque. La skieuse qui avait alors 19 ans veut toujours rendre hommage à son paternel lorsqu’elle se trouvait au sommet d’une piste.

Samedi sera alors une journée spéciale pour Turgeon, qui souhaite dédier une fois de plus ses descentes à l’homme qui lui a fait découvrir son sport.

« Ça va faire trois ans que mon père est mort demain (samedi). Ma dernière course avant sa mort était justement ici à Saint-Moritz. Être ici à l’anniversaire de sa mort, ça représente beaucoup et j’aimerais faire un podium pour lui rendre hommage. Je vais tout faire pour y arriver. »

Frédérique Turgeon sera au départ des épreuves de slalom géant samedi et dimanche avant de prendre part à deux épreuves de slalom au début de la semaine prochaine.

Vous pourriez aussi aimer...

18 Mar - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Lily Plante prend les choses en main

Montréal, 18 mars 2024 (Sportcom) – Lily Plante souhaite créer ses propres opportunités cette année sur la scène internationale du cyclisme sur…

Nos partenaires