13 Avr - 2016 | par Éric Gaudette-Brodeur

Escrime – Championnats de qualification panaméricains

Gabriella Page tenue à la victoire à San José

Montréal, 13 avril 2016 (Sportcom) – La sabreuse Gabriella Page vivra les moments les plus intenses de sa jeune carrière samedi, elle qui aura une ultime chance de mettre la main sur un laissez-passer en vue des Jeux olympiques aux Championnats de qualification panaméricains à San José, au Costa Rica.

« C’est quand même stressant que tout repose sur une compétition, comme c’est seulement la gagnante qui se qualifiera, admet la Blainvilloise. J’essaie de gérer ce stress de façon positive. Je n’ai pas le choix d’être prête. C’est la dernière chance que j’ai. »

Page tentera de grossir les rangs des escrimeurs du pays qui ont assuré leur place pour Rio de Janeiro. Trois Québécois se sont qualifiés, l’épéiste Maxime Brinck-Croteau, le sabreur Joseph Polossifakis et le fleurettiste Maximilien Van Haaster. Chez les femmes, la fleurettiste Eleanor Harvey et l’épéiste Leonora Mackinnon, toutes deux de l’Ontario, ont fait de même.

Les Championnats de qualification panaméricains sont réservés aux athlètes de nations n’ayant obtenu aucun billet olympique dans une épreuve. Page sera donc l’unique porte-couleurs de la feuille d’érable au Costa Rica, une situation qui ne l’affectera pas outre mesure.

« À un moment de ma carrière, j’ai voyagé beaucoup seule. Je me débrouille bien toute seule, souligne l’escrimeuse de 21 ans. J’ai déjà participé à des compétitions sans même avoir un entraîneur avec moi. »

Cette fois, son entraîneur Gilbert Gélinas sera toutefois de la partie, de même qu’une physiothérapeute.

Au terme des événements comptant pour le classement olympique, les Américaines et les Mexicaines se sont qualifiées en équipe, alors que les laissez-passer individuels continentaux sont revenus à la Vénézuélienne Alejandra Jhonay Benitez Romero et à l’Argentine Maria Belen Perez Maurice.

Parmi les 11 sabreuses en lice à San José, la Panaméenne Eileen Grench, 45e sur l’échiquier international, et la Dominicaine Rossy Felix Lara, 51e, seront du coup les principales adversaires de Page, classée 47e au monde.

La Québécoise affirme cependant qu’elle ne pourra prendre personne à la légère. « Je me concentre pour pouvoir battre tout le monde. J’ai fait mes devoirs », assure celle qui a affronté Grench en combats de cinq touches dans des poules seulement et qui ne s’est jamais mesurée à Felix Lara.

« Je me suis beaucoup reposée depuis ma dernière compétition. J’ai beaucoup fait de travail mental, sans prendre trop de leçons individuelles. Je me suis permis d’avoir du temps pour moi et ça m’a vraiment fait du bien. Je suis confiante et je me sens prête. »

Vous pourriez aussi aimer...

26 Nov - 2022 | par Sportcom

En rafale

Ski alpin – Sorties difficiles pour Grenier et Bennett   Prise deux pour les skieuses Valérie Grenier et Sarah Bennett qui ont…

Nos partenaires