18 Déc - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Patinage de vitesse longue piste – Coupe du monde

Un congé des fêtes qui sera salutaire pour les patineurs québécois

Nouvelle

Montréal, 18 décembre 2022 (Sportcom) – La fatigue a commencé à se faire ressentir chez les Québécois en action à la Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste à Calgary, en Alberta. Dimanche, Antoine Gélinas-Beaulieu a été le seul athlète de la Belle Province à se frayer un chemin dans le top-10 d’une épreuve de la division A avec sa neuvième place (+1,13 seconde) au 1000 m.

L’athlète de 30 ans n’a pas connu le meilleur départ, mais il a été en mesure de se reprendre lors du dernier tour où il a ouvert la machine pour concrétiser sa place dans le top-10.

« Je n’avais pas vraiment d’attentes pour cette course-là, je suis très content d’avoir réussi à me retrouver avec une neuvième place. Même si j’ai bien fini, il me manquait un peu de jus pour conclure aussi fort que je l’aurais souhaité. Je suis tout de même bien satisfait de ma fin de semaine de compétition », a indiqué Gélinas-Beaulieu en entrevue avec Sportcom.

« La fatigue est bien présente ! À force de compétitionner aussi souvent, on passe moins de temps à l’entraînement, et on sent que la forme est moins au rendez-vous dans ces circonstances », a-t-il ajouté.

De son côté, Laurent Dubreuil n’a pu faire mieux que le 11e rang au 1000 m. Contrairement à Gélinas-Beaulieu, Dubreuil a été le plus rapide dès le départ de la course, mais il a connu plus de difficulté lors de son dernier tour. Il a finalement accusé un retard de 1,21 s sur le vainqueur de l’épreuve.

« Je ressentais beaucoup de fatigue samedi au 500 m, mais ce n’était pas assez long pour que je casse tant que ça. Au 1000 m, il me manquait un peu d’énergie et ce n’était plus une option réaliste de finir en force. Je savais ce que j’avais dans les jambes même avant le début de la course, j’espérais un miracle, mais ce n’est pas arrivé », a confié Dubreuil en visioconférence.

« Je ne pense pas que j’aurais pu y aller d’une autre stratégie pour compenser mon manque d’énergie. Ma force au 1000 m est mon départ, si je commence plus lentement, je risque de casser quand même et d’être encore plus lent pour finir. »

Le jeune Américain Jordan Stolz est sorti victorieux au 1000 m pour la deuxième fois de la campagne après son succès à Stavanger en tout début de saison. Stolz a été accompagné sur le podium par le Néerlandais Thomas Krol (+0,44 seconde) et par l’Italien David Bosa (+0,52 seconde).

Malgré sa 11e place du jour, Dubreuil est au deuxième rang provisoire au classement de la Coupe du monde au 1000 m, à six points du meneur, le Néerlandais Hein Otterspeer. Antoine Gélinas-Beaulieu se retrouve quant à lui au septième échelon.

« J’ai quatre médailles au 1000 m en Coupe du monde dans ma carrière et j’en ai gagné la moitié cette année, c’est assez incroyable. J’aurais aimé une bonne dernière course avant le congé des fêtes, mais je ne peux pas me plaindre de mon début de saison », a analysé Dubreuil.

Du côté féminin au départ groupé, Valérie Maltais a elle aussi pris le 11e rang pour conclure la Coupe du monde de Calgary. Maltais a complété la course en 8 mi 21,23 s.

« Je me sens assez fatigué présentement. Il y a eu une échappée assez tôt dans la course et ç’a été super rapide par la suite. Je me suis souvent retrouvée à l’avant et j’aurais peut-être dû prendre plus de relais pour tenter de me reposer. J’aurais voulu terminer avec le peloton, mais je demeure positive quand même », a mentionné Maltais.

La Néerlandaise Irene Schouten est sortie victorieuse devant l’Ottavienne Ivanie Blondin. Marijke Groenewoud, la compatriote de Schouten est montée sur la troisième marche du podium.

Plus tôt dans la journée, Béatrice Lamarche a terminé septième au 1000 m dans la division B grâce à son temps de 1 min 17,12 s, 2,96 secondes derrière la gagnante, l’Américaine Brittany Bowe.

La prochaine Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste aura lieu du 10 au 12 février, en Pologne.

Vous pourriez aussi aimer...

28 Jan - 2023 | par Mathieu Laberge

Laurence St-Germain en mode rattrapage

Montréal, 28 janvier 2023 (Sportcom) – Sur un court parcours qui présentait une marge d’erreur réduite, Laurence St-Germain a connu un ennui…

Nos partenaires