12 Sep - 2016 | par Éric Gaudette-Brodeur

Para-athlétisme – Jeux paralympiques

Guillaume Ouellet court son plus rapide 1500 m à vie aux Jeux

Montréal, 11 septembre 2016 (Sportcom) – Guillaume Ouellet a abaissé son record personnel et a pris le neuvième rang d’une finale du 1500 m endiablée dans la catégorie T12-13, où le vainqueur a amélioré la marque mondiale dimanche soir aux Jeux paralympiques de Rio.

L’Algérien Abdellatif Baka s’est imposé grâce à un chrono de 3 min 48,29 s. L’ancien temps de référence était de 3 min 48,84 s et avait été établi par le Kényan David Korir aux Jeux de Londres.

L’Éthiopien Tamiru Demisse (3 min 48,49 s) et le Kényan Henry Kirwa (3 min 49,59 s) ont respectivement terminé deuxième et troisième. Ils se sont retrouvés parmi un groupe de sept coureurs à avoir inscrit des records personnels.

Ouellet a quant à lui affiché un chrono de 3 min 57,98 s au terme de l’épreuve. Son ancienne marque était de 3 min 58,95 s. « D’arriver ici et de faire un record personnel, c’est le genre de truc auquel on s’attend dans des grosses courses comme ça », a-t-il précisé en entrevue à Sportcom.

« Le plan de match tait de sortir quand même assez vite. Un Tunisien, je crois, a vraiment pris l’initiative dès le début. J’ai embarqué et j’ai eu un bon départ. Le but était (toutefois) de rester relativement à l’aise même s’il y avait un départ rapide. C’est pour ça que j’ai reculé un petit peu dans le deuxième tour, mais je suis quand même content d’avoir bien exécuté le plan de match », a résumé l’athlète de Québec.

De quoi est-il le plus fier? « De m’être battu toute la course et d’avoir réalisé dans le fond la meilleure course de ma vie sur 1500 m quand ça comptait. Ça prouve que je suis prêt et que je suis capable de livrer la marchandise quand c’est le temps. »

« Il y avait plusieurs dizaines de milliers de personnes. Les Brésiliens crient beaucoup pour leurs athlètes et il y avait deux Brésiliens dans la (finale). C’était vraiment le fun et je pense que j’ai quand même bien répondu au stress que ça aurait pu amener. »

« J’étais content que l’horaire fasse en sorte que le 1500 m soit avant le 5000 m. Ça me permet un peu de voir comment ça se passe, de casser la glace et de vivre ma première expérience aux Jeux paralympiques à 100%. C’est vraiment important parce que c’est quand même assez épuisant. »

Champion mondial en titre au 5000 m, Ouellet se sent d’attaque pour cette épreuve, qui sera présentée jeudi matin. « Les autres gars ont roulé des temps vraiment, vraiment impressionnants (au 1500 m). Ça va me prendre une course vraiment parfaite au 5000 m pour bien m’en sortir et atteindre mes objectifs. »

Mauvais départ au 400 m pour Alexandre Dupont

En soirée toujours, l’Ontarien Curtis Thom et le Québécois Alexandre Dupont n’ont pas réussi à accéder à la finale du 400 m dans la catégorie T54.

Thom (47,93 s) a fini 5e dans la première des trois vagues et 9e au cumulatif des préliminaires, alors que Dupont (49,28 s) s’est classé 6e dans la deuxième course et 16e au total.

« Ce n’est pas ma meilleure épreuve, je suis plus un gars de 800 et 1500 m », a précisé Dupont, qui a connu des difficultés au départ. « Je ne suis pas trop sûr de ce qui est arrivé, mais c’était bien ordinaire mon affaire. »

« Même si j’avais fait la meilleure course de ma vie, je n’aurais pas passé en finale. C’est plate, j’aimerais bien pouvoir dire que j’ai fait mieux que ça, mais le résultat aurait été le même pareil. »

« La glace est brisée maintenant », a conclu l’athlète de Saint-Georges-de-Clarenceville, qui pourra se reprendre au 1500 m lundi, puis au 800 m mercredi.

Vous pourriez aussi aimer...

4 Jan - 2023 | par Luc Turgeon

Laurence St-Germain saisit sa deuxième chance

Montréal, 4 janvier 2023 (Sportcom) – Laurence St-Germain s’apprêtait à plier bagage lorsqu’on lui a annoncé qu’elle risquait de passer en deuxième…

Nos partenaires