3 Oct - 2023 | par Mathieu Laberge

Gymnastique artistique – Championnats du monde

Un résultat historique en attendant les Jeux olympiques

Nouvelle

Instagram, Gymnastique Canada

Montréal, 3 octobre 2023 (Sportcom) – C’est avec le cœur un peu plus léger que les athlètes canadiens ont amorcé la finale par équipe, mardi, aux Championnats du monde de gymnastique artistique. Déjà assurés de leur billet pour les prochains Jeux olympiques en raison de leur quatrième place aux qualifications de la fin de semaine dernière, les Canadiens (243,028) ont pris la septième place, aux mondiaux d’Anvers, en Belgique.

René Cournoyer, William Emard, Félix Dolci, Jayson Rampersad et Zachary Clay signent ainsi le meilleur résultat de l’histoire du pays à cette épreuve. Le titre mondial est allé aux Japonais (255,594) qui ont devancé les Chinois (253,794) et les Américains (252,428).

« Nous sommes très satisfaits ! Juste d’avoir eu l’occasion de compétitionner parmi les huit meilleurs pays au monde, c’est un honneur », a reconnu le vétéran de l’équipe, René Cournoyer. « C’est un format de compétition qui laisse moins de place à l’erreur, mais nous avons montré que nous avons mérité notre place et que malgré tout, nous étions compétitifs. C’est une très belle expérience. »

« On l’a pris comme du bonbon et du bonus cette compétition-là pour essayer d’en profiter le plus possible. Il n’y avait pas de pression et nous voulions montrer au monde entier la qualité de notre gymnastique », a renchéri son coéquipier William Emard, qui a bien failli ne pas être de la compétition.

En effet, car le Lavallois a révélé à Sportcom qu’il est aux prises avec ce qui s’apparente à une amygdalite depuis une dizaine de jours. À son réveil mardi matin, il était fiévreux, mais il a tout de même été en action au sol, aux anneaux, à la table de saut, aux barres parallèles et à la barre fixe, tout comme Félix Dolci.

« J’ai été super malade ce matin et je me suis donné un coup de pied au derrière, car je me suis dit que je ne pouvais pas rater cette occasion-là. C’est pour cette raison que j’ai semblé un peu fatigué à la fin de la compétition. »

Seul Canadien à s’être élancé aux six engins, René Cournoyer a perdu l’équilibre pendant sa routine au cheval d’arçons, première étape du concours. Il mentionne avoir pu passer oublier ce faux départ.

« Si on s’arrête à la première erreur, on ne se rend pas jusqu’au bout. Il faut se reprendre le plus rapidement possible. Dans ce format de compétition, chaque erreur compte et il faut rattraper les dégâts. Aux engins suivants, je me suis concentré sur ce que j’avais à faire et je crois que j’ai réussi », a conclu le gymnaste qui sera de la finale au concours complet individuel jeudi.

Félix Dolci sera finaliste au sol et à la barre fixe samedi et dimanche.

Pas de finale par équipe pour les Canadiennes

Du côté féminin, les Canadiennes ont pris le 12e rang des qualifications de la compétition par équipe où les huit premières équipes accédaient à la finale. Aurélie Tran, Rose Woo, Elsabeth Black, Cassandra Lee, Ava Stewart ont amassé 157,229 points.

Rappelons que l’équipe canadienne féminine s’était qualifiée pour les Jeux olympiques de Paris aux mondiaux de l’an dernier lorsqu’elle a été médaillée de bronze.

Aux qualifications du concours complet individuel, la Néo-Écossaise Black (55,065) a confirmé qu’elle faisait partie des favorites, alors qu’elle a pris le cinquième rang, à 3,8 points de la première, l’Américaine Simone Biles (58,856). La Repentignoise Tran (50,899) s’est classée 37e et ne sera pas finaliste.

Le meilleur résultat de Tran aux engins a été une 32e place aux barres asymétriques. Elle s’est aussi classée 55e au sol et 84e à la poutre.

Quant à Rose Woo, elle a obtenu une 67e place à la poutre et une 82e aux barres asymétriques.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

5 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Entre la jeunesse et la sagesse

Montréal, 5 février 2024 (Sportcom) – Elles n’en sont qu’à leurs débuts ensemble sur la scène internationale, sauf que la complicité et…

Nos partenaires