12 Avr - 2023 | par Sportcom

Hockey sur glace – Championnat du monde

Les Canadiennes invaincues en quatre parties

Nouvelle

Montréal, 12 avril 2023 (Sportcom) – Le Canada est une fois de plus en mission au Championnat du monde de hockey après avoir remporté les deux dernières éditions de la compétition. Fortes d’une fiche de quatre victoires en autant de matchs au tour préliminaire, les joueuses de l’unifolié poursuivront leur périple jeudi en affrontant la Suède en quart de finale.

Si la troupe de Troy Ryan a connu un début de tournoi plutôt facile avec des victoires de 4-0 contre la Suisse, de 5-1 contre la Tchéquie et de 5-0 contre le Japon, elle a finalement fait face à un vrai test lundi, contre ses éternelles rivales des États-Unis, l’emportant tout de même 4-3 en tirs de barrage.

De leur côté, les Suédoises n’ont pas eu une route aussi facile pour amorcer le mondial. Elles ont été surprises d’entrée de jeu dans le tournoi contre l’Allemagne au compte de 6-2, avant de revenir en force avec une victoire contre la Hongrie. Une défaite contre la Finlande et un gain face aux Françaises ont permis aux Scandinaves de terminer le tour préliminaire au troisième rang du groupe B, le dernier donnant accès au quart de finale.

Même si les premiers matchs du tournoi n’ont pas été teintés d’adversité pour la troupe canadienne, celui contre la Tchéquie a été « très spécial » sur le plan individuel pour Marie-Philip Poulin, qui y a marqué le 100e but de sa carrière internationale.

Elle a du même coup rejoint Danielle Goyette, Jenna Hefford et Hailey Wickenheiser, les trois seules autres Canadiennes à avoir inscrit 100 buts ou plus avec l’unifolié.

« Quand j’ai atteint ce plateau et que je suis revenue au banc, que j’ai vu le sourire de mes coéquipières et à quel point elles étaient heureuses pour moi, c’est quelque chose que je ne vais pas oublier. C’était très spécial, surtout de le faire en sol canadien, mais nous avons aussi un objectif ici. Nous n’avons pas terminé notre travail, il nous en reste beaucoup à faire », a mentionné Poulin après son exploit.

Un prélude à la finale

L’attention est toujours palpable lorsque le Canada affronte les États-Unis au Championnat du monde de hockey féminin. L’enjeu du duel de lundi était d’ailleurs assez important : le premier rang du groupe A.

Les Américaines ont été les premières à trouver le fond du filet quand Hannah Bilka a déjoué la Québécoise Ann-Renée Desbiens pour donner l’avance à son pays.

Sarah Filier a toutefois ramené tout le monde à la case départ quelques instants plus tard. Au deuxième tiers, la capitaine Marie-Philip Poulin a réussi à donner les devants à son équipe alors que sa formation profitait d’un avantage numérique à cinq contre trois.

Laura Stacey a ensuite ajouté un but dans un filet désert avec moins de trois minutes à faire à la rencontre, ce qui semblait sceller l’issue du match. Il ne fallait toutefois pas sous-estimer la volonté des adversaires, qui n’ont pas abandonné malgré le retard de deux buts.

Hilary Knight a réduit l’écart avec 39 secondes au cadran, puis Amanda Kessel a complété la remontée en poussant une rondelle libre au fond du filet. Il ne restait alors que 4 secondes à la rencontre.

La prolongation n’a pas suffi à départager les deux formations et les tirs de barrage ont été nécessaires. Brianne Jenner a marqué pour le Canada dès le premier tir, mais la réplique est venue immédiatement du côté d’Hilary Knight pour les États-Unis.

Les gardiennes Desbiens et Aerin Frankel ont été parfaites dans les sept rondes suivantes. Jamie Lee Rattray a finalement réussi à déjouer Frankel lors du neuvième tir pour donner la victoire aux Canadiennes.

« Comme gardienne de but, nous pensons toujours à faire le prochain arrêt. Parfois, il y a de mauvais bonds, mais cela est hors de notre contrôle. Il faut juste nous concentrer sur le prochain arrêt, et c’est ce que j’ai essayé de faire. L’équipe m’a aidée en marquant des buts, et Ratty (Jamie Lee Rattray) a fait un gros but en tirs de barrage à la fin », a commenté Ann-Renée Desbiens via communiqué après la victoire, elle qui célébrait son 29e anniversaire de naissance, lundi.

Si les Canadiennes parviennent à l’emporter contre les Suédoises jeudi, elles affronteront les gagnantes du duel entre la Suisse et le Japon en demi-finale. De l’autre côté du tableau des quarts de finale, la Finlande affrontera la Tchéquie alors que les États-Unis croiseront le fer avec l’Allemagne.

Les demi-finales se tiendront samedi, tandis que les finales seront disputées le lendemain.

Vous pourriez aussi aimer...

5 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Entre la jeunesse et la sagesse

Montréal, 5 février 2024 (Sportcom) – Elles n’en sont qu’à leurs débuts ensemble sur la scène internationale, sauf que la complicité et…

Nos partenaires