10 Juil - 2022 | par Mathieu Laberge

Cyclisme sur route – Tour de France (H), Tour d’Italie (F)

Membre de l’échappée du jour, Hugo Houle tente sa chance pour le maillot à pois

Nouvelle

Photo: Israel - Premier Tech

Montréal, 10 juillet 2022 (Sportcom) – La bonne forme d’Hugo Houle (Israel – Premier Tech) lui a permis de faire partie de l’échappée du jour et de tenter sa chance pour s’emparer du maillot à pois de meilleur grimpeur à la neuvième étape du Tour de France, dimanche.

Houle a levé le pied avec 18 kilomètres à faire sur les 193 entre Aigle (Suisse) et Châtel, alors que le groupe du maillot jaune n’était plus à une trentaine de secondes afin de préserver ses énergies pour la suite. Il s’est classé 38e, à 7 minutes 37 secondes de gagnant, Bob Jungels (AG2R Citroën).

« Je suis très, très fier de ma journée. C’était très difficile de prendre l’échappée et j’ai essayé de jouer un peu le maillot de la montagne, mais Simon Geschke (Cofidis) état beaucoup trop fort », a reconnu le natif de Sainte-Perpétue, qui a fait belle impression dans un groupe très relevé d’une vingtaine de coureurs auquel s’était aussi joint son coéquipier Guy Niv.

Parmi les plus connus du groupe on retrouvait notamment le maillot vert Wout Van Aert (Jumbo-Visma), Thibaut Pinot (Groupama – FDJ), Rigoberto Uran (EF Education-EasyPost) et le futur vainqueur du jour, Bob Jungels, qui a pris la fuite en solo 64 kilomètres, après avoir roulé brièvement avec Geschke.

Uran étant bien placé au général, cela a fait en sorte que les UAE Team Emirates du maillot jaune Tadej Pocagar ont géré l’écart de façon serrée. Jungels a su résister à Pinot qui est parti en contre avec un peu moins de 20 kilomètres à faire. Le Français s’est rapproché à 20 secondes sans faire la jonction.

« C’était une grosse bataille pour faire l’échappée et notre mission était de mettre Jakob (Fuglsang) ou Michael (Woods) devant avec un coureur comme moi. Malheureusement, Woods a chuté avant la montée où l’échappée est partie. Jakob a essayé plusieurs coups dans la montée et finalement, quand le coup est parti, nous n’avions personne, alors j’ai sauté dans l’échappée », a précisé Houle à Sportcom, qui a amassé 6 points au classement du meilleur grimpeur.

« Si j’avais remporté les deux premiers (sprint de montagne), j’aurais eu le maillot à pois. Aujourd’hui, il y avait beaucoup de points à prendre. »

C’est plutôt Geschke qui a enfilé le maillot à pois au terme de l’étape et Houle ne regrette pas d’avoir tenté sa chance. En fait, il est fier de son niveau de forme. Son rôle dans son équipe pourrait d’ailleurs changer si Woods demeure affecté par sa chute de dimanche. L’Ottavien, qui a « beaucoup souffert » selon Houle, a rallié la ligne d’arrivée en 131e place (+27 min 35s) dans le même groupe qu’Antoine Duchesne (Groupama-FDJ), 95e. Guillaume Boivin (Israel – Premier Tech) a suivi en 158e place, à près de 36 minutes.

« C’est probablement un des meilleurs niveaux (de forme) que j’ai jamais eus, a poursuivi Houle. J’ai déjà fait quelques échappées au Tour de France, mais aujourd’hui (dimanche), ça a en était un de très haut niveau. »

Est-ce que la journée de repos de lundi arrive au bon moment pour lui ou bien aurait-il préféré poursuivre son élan entamé dimanche?

« Une journée de repos, ça arrive toujours au bon moment », a conclu l’athlète, pince-sans-rire.

Magdeleine Vallières-Mill jusqu’au bout du Giro

L’Italienne Chiara Consonni (Valcar – Travel & Service) a remporté au sprint la dixième et dernière étape du Tour d’Italie féminin. Au-delà de sa 68e place, à 14 secondes de retard, Magdeleine Vallières-Mill (EF Education – TIBCO – SVB) a avant tout terminé le premier grand tour de sa carrière à l’âge de 20 ans, accrochant au passage le titre officieux de meilleure Canadienne de la compétition de 10 étapes, en concluant au 38e rang, à un peu plus d’une heure et quart de la gagnante, la Néerlandaise Annemiek Van Vleuten (Movistar).

Qui plus est, elle se classe deuxième meilleure de sa formation derrière l’Américaine Krista Doebel-Hickok, 15e.

« Je n’y allais pas vraiment pour un résultat, alors je ne m’attendais à rien », a reconnu la Sherbrookoise, un peu gênée. « C’est cool, j’ai eu un peu de points UCI (Union cycliste internationale). Personnellement, je retiens que je me sentais de mieux en mieux chaque jour. Et avec l’équipe, j’ai appris à repousser mes limites en essayant d’aider mes coéquipières. »

La jeune femme était particulièrement fière de sa course montagneuse de samedi où elle a fait partie de l’échappée avant d’aider sa coéquipière Doebel-Hickok.

Après cette expérience concluante, la cycliste prendra du repos au cours des prochains jours.

« Je vais rattraper beaucoup de sommeil, des travaux d’école et regarder ce qui se passe avec le bike shop à Sherbrooke (dont son père est un des copropriétaires) »

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

1 Oct - 2022 | par Sportcom

En rafale

Basketball – Le Canada termine au pied du podium Le Canada a subi la défaite 95-65 aux mains de l’Australie samedi dans…

Nos partenaires