16 Juin - 2022 | par Mathieu Laberge

Cyclisme sur route – Tour de Suisse (World Tour hommes), Tour de Belgique (World Tour hommes)

Hugo Houle, super domestique

Nouvelle

Twitter, Israel - Premier Tech

Montréal, 16 juin 2022 (Sportcom) – « Il a été impressionnant dans les dernières montées il y a quelques jours et il l’est encore aujourd’hui ! » a lancé le commentateur à propos d’Hugo Houle (Israel – Premier Tech) dans les derniers kilomètres de la cinquième étape du Tour de Suisse, jeudi. Le cycliste de Sainte-Perpétue a été le dernier à épauler son meneur Jakob Fuglsang pour durcir la fin de course dans l’ascension finale.

Grâce aux 10 secondes de bonifications reliées à sa victoire d’étape, le Russe Alexandr Vlasov (BORA – hansgrohe) s’empare de la tête du classement général. Troisième du jour derrière l’Américain Neilson Powless (EF Education-EasyPost), Fuglsang empoche tout de même 4 secondes de bonification et passe de la huitième à la deuxième place du classement général provisoire, à 6 secondes de Vlasov.

Houle, 15e à rallier l’arrivée avec un retard de 29 secondes, est désormais 17e au général (+1 minute 58 secondes).

« Au dernier tour, Krists Neilands m’a dit qu’il se sentait bien et moi aussi, alors on a décidé de pousser le rythme pour faire la différence, a avancé Houle. J’ai fait ma part, mon coéquipier Jakob a fait un bon bout de chemin et nous avons été en mesure de mettre la pression sur d’autres équipes pour faire une grosse étape. Je suis très content d’avoir réussi à livrer la marchandise aujourd’hui (jeudi). C’était une étape-clé. »

Suant à grosses gouttes, Houle avait auparavant roulé aux côtés du Sud-Africain Daryl Impey et du Letton Krists Neilands avec 20 kilomètres à faire avant de mettre le clignotant à droite à 8 kilomètres de l’arrivée. Si le trio d’équipiers a fait le ménage dans le groupe de tête en fin d’épreuve, éjectant entre autres le Belge Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl Team) et l’Australien Michael Matthews (Team BikeExchange – Jayco), une autre raison avait sorti des coureurs de l’équation avant même le départ.

La journée a en effet été marquée par 16 abandons, dont celui de l’entièreté des membres de l’équipe Jumbo-Visma, majoritairement en raison d’une contamination à la COVID-19. Les équipes des Québécois Hugo Houle et d’Antoine Duchesne (Groupama – FDJ) n’ont pas été touchées.

« C’était une journée quand même très exigeante et stressante avec les trois tours de circuit. Il fallait toujours rester aux avant-postes avec les montées et les descentes, a poursuivi Houle. On a bien couru et nous avons été capables de rester bien placés. […] Evenepoel qui a perdu du temps au général, c’est un élément-clé de la journée, alors c’était une bonne opération pour nous. On a quand même mis la pression sur quelques personnes au classement général, alors ça regarde bien pour la suite. Être capable de faire la différence avec des acteurs-clés, c’est vraiment cool ! »

Dans le camp des Groupama – FDJ, le leader Stefan Kung s’était fait décrocher du groupe de tête dans les derniers kilomètres, sauf qu’il a réussi à revenir et à limiter ses pertes à 6 secondes. Il conserve du même coup sa cinquième place au général, à 16 secondes du meneur.

Duchesne a fini 60e à un peu plus de 16 minutes et pointe en 65e place au général (+ 33 minutes 48 secondes).

Une grosse commande attend le peloton vendredi sur les 178 kilomètres séparant Locarno et Moosalp. Le parcours comptera deux cols hors catégorie : l’ascension vers le sommet du Nufenenpass se fera sur une cinquantaine de kilomètres, tandis que le sommet du Moosalp accueillera la ligne d’arrivée après une montée de près de 18 kilomètres à une moyenne de 7,6% d’inclinaison.

Toujours en Europe, mais à la deuxième étape du Tour de Belgique (2.Pro), Guillaume Boivin (Israel – Premier Tech) a pris le 54e rang dans le même temps que le vainqueur, le Belge Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix).

Le Danois et ancien champion du monde Mads Pedersen (Trek – Segafredo) demeure en tête du classement général avec une avance de 6 secondes sur Philipsen. Le champion canadien en titre est pour sa part au 11e rang (+19 secondes) du classement provisoire du tour qui prendra fin dimanche.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

14 Avr - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Une interruption qui brise le rythme

Montréal, 14 avril 2024 (Sportcom) – Clara Émond (EF Education-Cannondale) était dans une échappée à deux et Simone Boilard (Uno-X Mobility) bataillait…

Nos partenaires