19 Juil - 2022 | par Luc Turgeon

Tour de France

« Un grand jour pour le cyclisme québécois »

Nouvelle

Photo: Sprint Cycling

Montréal, 19 juillet 2022 (Sportcom) – Dans l’univers du cyclisme sur route québécois, rien n’arrive à la cheville de ce qu’a accompli Hugo Houle au Tour de France, mardi. Une première victoire professionnelle qui viendra paver la voie à plusieurs, espère le directeur général de la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC), Louis Barbeau.

L’athlète de Sainte-Perpétue est en effet devenu le premier Québécois de l’histoire à remporter une étape sur la Grande Boucle et le deuxième Canadien seulement à réaliser cet exploit. Steve Bauer, aujourd’hui directeur sportif de la formation Israel – Premier Tech dont fait partie le vainqueur du jour, avait été le premier, en 1988.

« Tu n’as pas 50 chances de réaliser ça dans une carrière. Il était déjà passé très proche en finissant troisième la semaine passée, j’espérais qu’il ait une autre opportunité et il l’a saisie aujourd’hui », a affirmé M. Barbeau en entrevue avec Sportcom.

« En plus, gagner une étape sous les couleurs de cette équipe, avec Sylvan Adams comme copropriétaire et Premier Tech qui est une entreprise québécoise, c’est la cerise sur le sundae! »

Hugo Houle avait déjà fait sensation en terminant troisième de la 13e étape. Cette fois, c’est dans le but de soutenir son coéquipier Michael Woods qu’il s’est échappé à 38 kilomètres de l’arrivée, avant la dernière montée de la journée.

Son attaque a tenu bon jusqu’à la toute fin, à Foix, où on l’a vu pointer le ciel au fil d’arrivée. Il rêvait de dédier une victoire à son frère Pierrik, décédé en 2012.

« Je suis très heureux pour lui, je sais que c’est quelque chose qu’il visait depuis longtemps », a repris M. Barbeau, qui avait du mal à trouver les bons mots.

L’intention d’aider Woods reflète bien l’attitude à laquelle nous a habitués Houle au cours des dernières années, lui qui est reconnu comme étant un allier de premier plan sur le circuit.

Déjà qu’Israel – Premier Tech n’avait pas d’ambition particulière en ce qui a trait au classement général, les abandons du Danois Jakob Fuglsang et de l’Australien Simon Clarke ont semblé donner plus de latitude au Québécois.

« C’est un coureur qui se dévoue constamment pour les leaders de son équipe. Un coéquipier de luxe! Un gars comme Hugo aurait sa place auprès de tous les leaders du World Tour. Il y en a des plus talentueux à l’international, mais il a toujours travaillé fort. C’est une combinaison de talent, de travail incessant et d’acharnement. Ce qu’il a fait aujourd’hui, c’est récolter le fruit de tous ses efforts », a ajouté le directeur général de la FQSC.

En prime, Houle a reçu le prix du coureur le plus combattif. Il n’était pas le seul Canadien parmi le top-3 de cette 16e étape. Michael Woods, qui porte aussi les couleurs d’Israel – Premier Tech, a été le troisième à franchir la ligne d’arrivée. Une fois fait, il s’est empressé d’aller féliciter son coéquipier en sautant dans ses bras.

« Hugo a attaqué au bon moment et a résisté aux autres cyclistes. Toutes les victoires sont belles et grandes, mais la façon dont il a gagné aujourd’hui, c’est incroyable! » – Louis Barbeau

Historique dès le début

Louis Barbeau avait de quoi sourire avant même le début de ce 109e Tour de France. Pour la toute première fois, trois Québécois allaient participer à la plus grande épreuve cycliste de la planète grâce à Guillaume Boivin, Antoine Duchesne et Hugo Houle. Des athlètes qui se sont développés au Québec et qui brillent désormais au sein de l’élite mondiale.

Elles seront également trois représentantes du fleurdelisé la semaine prochaine au départ du Tour de France féminin, alors qu’Olivia Baril, Simone Boilard et Magdeleine Vallières-Mill seront de la partie.

« Le cyclisme sur route québécois ne s’est jamais aussi bien porté et nous en sommes très heureux. Hugo a commencé tout jeune! On l’a vu aux Jeux du Québec et il a connu du succès sur la scène provinciale avant de devenir un cycliste professionnel. Ça envoie comme message qu’il est possible d’y arriver si on y croit et si on travaille assez fort », a souligné le chef d’orchestre de la FQSC.

Les propos d’Antoine Duchesne abondent dans le même sens. Selon le coureur de l’équipe Groupama-FDJ, l’accomplissement sans précédent de son grand ami Hugo Houle va transparaître chez la relève.

« Cette victoire-là va amener tellement de Québécois à s’intéresser au cyclisme. Avec Hugo et Guillaume, on est trois cyclistes de la même génération, le programme de développement que nous avons connu quand nous étions plus jeunes a très bien fonctionné. Premier Tech fait un travail très important pour développer des jeunes et ça fonctionne. La victoire d’Hugo fait du bien. Ça démontre que tout est possible pour nous, les Québécois. »

Le 19 juillet 2022 marquera quelques esprits à l’encre indélébile. L’ampleur et les impacts qui en découleront risquent d’être mis en évidence au fil du temps. Nul doute, les jeunes cyclistes de la province peuvent rêver sans retenue. « C’est un très grand jour pour le cyclisme québécois! » a conclu Louis Barbeau, sans hésiter.

Vous pourriez aussi aimer...

1 Oct - 2022 | par Sportcom

En rafale

Basketball – Le Canada termine au pied du podium Le Canada a subi la défaite 95-65 aux mains de l’Australie samedi dans…

9 Sep - 2022 | par Mathieu Laberge

Les Québécois au bout de leurs limites

Québec, 9 septembre 2022 (Sportcom) – Le plateau du Grand Prix cycliste de Québec était le plus relevé de l’histoire et c’est…

9 Sep - 2022 | par Mathieu Laberge

Semer du bonheur pour devenir meilleur

Québec, 9 septembre 2022 (Sportcom) – Ils n’étaient pas dans un karaoké, mais c’était tout comme. Au dernier Tour de France, on…

Nos partenaires