11 Juil - 2023 | par Luc Turgeon

Para-athlétisme – Championnats du monde

« Je ne pensais pas aller aussi vite ! » – Brent Lakatos

Nouvelle

Photo: Yonathan Kellerman

Il décroche la médaille d’argent au 400 m T53 des mondiaux

Montréal, le 11 juillet 2023 (Sportcom) – Brent Lakatos s’était accordé une pause après les Jeux paralympiques de Tokyo. Il a repris la compétition ce printemps et mardi, à Paris, voilà qu’il a remporté la 20e médaille de sa carrière à des Championnats du monde de para-athlétisme.

Comme il l’avait fait aux mondiaux de 2019 et aux Jeux paralympiques deux ans plus tard, l’athlète en fauteuil roulant a décroché la médaille d’argent du 400 m chez les T53.

Brent Lakatos avait terminé premier de sa vague des qualifications un peu plus tôt. C’est en voyant son temps de 47,86 s qu’il a réalisé qu’il était toujours dans le coup, même qu’il avait peut-être ce qu’il fallait pour être couronné champion du monde.

« Je n’ai pas poussé à 100% (aux qualifications), sachant que j’avais une finale en soirée, mais le temps était rapide ! Je ne pensais pas aller si vite après ma pause et déjà être aussi en forme », a mentionné le médaillé d’argent à Sportcom.

L’athlète de Dorval a enregistré un temps de 46,22 s en grande finale.

Positionné dans le sixième couloir, il a tenté une remontée dans le dernier droit sur le Thaïlandais Pongsakorn Paeyo, alors en tête de quelques mètres. Paeyo avait devancé le Québécois aux mondiaux de 2019 et aux Jeux paralympiques de Tokyo sur cette distance. Il a résisté à nouveau mardi et a stoppé le chronomètre à 46,11 s, un record du monde dans cette catégorie. L’Américain Brian Siemann a reçu la médaille de bronze avec un temps de 48,30 s.

« Je suis arrivé un peu à court ! » a partagé Lakatos en riant, heureux de retrouver les autres compétiteurs et l’ambiance des Championnats du monde.

Il croit qu’il devra travailler sur ses départs s’il veut réussir à vaincre son rival thaïlandais dans cette épreuve. Il a d’ailleurs laissé de côté le 100 m et le marathon à l’entraînement afin de se spécialiser sur d’autres distances, dont le 400 m.

« Cette année, je veux me concentrer sur le 400 m, le 800 m et le 1500 m. Je dois faire plus de départs avec des gants durs, alors que je coursais le 100 m avec des gants mous, a-t-il expliqué. Avec un meilleur départ, je n’aurai pas à travailler autant dans les 100 derniers mètres. Et si je suis à égalité avec lui à mi-chemin, je vais gagner ! »

En plus d’avoir obtenu la 20e médaille de sa carrière à des mondiaux, Lakatos a assuré une place canadienne à cette épreuve en vue des Jeux paralympiques de Paris. Il reprendra l’action jeudi aux qualifications du 1500 m.

Vous pourriez aussi aimer...

18 Juin - 2024 | par Luc Turgeon

Capitaine Hoag vise ses troisièmes JO

Montréal, 18 juin 2024 (Sportcom) – Ne vous méprenez pas, l’impact du capitaine Nicholas Hoag va bien au-delà de son temps de…

1 Juin - 2024 | par Sportcom

Tess Routliffe l’emporte au 50 m brasse

Montréal, 1er juin 2024 (Sportcom) – Tess Routliffe (SB7) a remporté la médaille d’or samedi au 50 m brasse aux Séries mondiales…

Nos partenaires