15 Déc - 2021 | par Sportcom

Patinage de vitesse longue piste – Championnats des quatre continents

« Je pensais que je l’avais en moi aujourd’hui » – Christopher Fiola

Nouvelle

Facebook/Fédération de patinage de vitesse du québec

Montréal, 15 décembre 2021 (Sportcom) – Malgré sa quatrième place récoltée lors du 500 m aux Championnats des quatre continents mercredi, Christopher Fiola affichait un air de déception en visioconférence. Il espérait profiter de sa présence à Calgary pour réaliser le standard olympique de 34,9 s imposé par Patinage de vitesse Canada, sans succès.

« Je n’étais pas très satisfait de ma course. Ça fait quelques fois (cette année) que je passe proche de faire le temps et je pensais que je l’avais en moi aujourd’hui (mercredi). C’est plate parce que je voulais profiter de la vitesse de la glace de Calgary, mais j’ai encore la chance de me reprendre », a lancé d’entrée de jeu celui qui a stoppé le chrono à 34,926 s.

Provisoirement deuxième derrière Yevgeniy Koshkin (34,909 s), Fiola a vu les deux derniers patineurs de l’épreuve surpasser le temps du Kazakh et a du même coup été exclu du podium. L’Américain Austin Kleba (34,823 s) et le Sud-Coréen Min Kyu Cha (34,839 s) ont respectivement terminé premier et deuxième.

« L’attente était longue, mais le podium n’était pas très important, c’était surtout pour le temps. Je pensais que je l’avais, mais je devrai me reprendre », a poursuivi l’athlète de 25 ans, ajoutant que les conditions étaient « loin d’être optimales » pour l’occasion.

« Je suis arrivé à Calgary il y a seulement deux jours et ma préparation a été de courte durée. Aussi, je pensais patiner avec le Sud-Coréen, mais les paires ont changé à la dernière minute et ça m’a un peu déstabilisé. Finalement, j’ai pratiquement patiné seul dans mon départ. »

Également du 500 m, Cédrick Brunet a lui aussi connu une sortie difficile. Le Gatinois a conclu en 35,278 s, un temps bon pour la huitième place au classement général.

Un peu plus tard, les deux Québécois ont pris part au sprint par équipe aux côtés de l’Albertain Frank Roth. Le trio canadien a cependant été disqualifié à l’issue de cette épreuve, tout comme la formation du Kazakhstan. Ce sont les Américains qui ont triomphé devant les Sud-Coréens (+1,52 seconde). La troisième marche du podium est restée vacante.

Place aux sélections olympiques

Christopher Fiola et Cédrick Brunet auront une dernière occasion d’atteindre le critère de qualification de Patinage de vitesse Canada. Tout se jouera le 27 décembre, au Centre des glaces de Québec, où seront présentées les sélections olympiques canadiennes.

« Ce sera probablement plus difficile qu’à Calgary, mais j’ai encore le temps de m’améliorer. Il n’y aura pas de voyagement et la compétition sera à la maison, alors ça devrait aider un peu. Aussi, je patinerai devant ma famille et mes amis, alors ça devrait donner un boost de plus », a analysé Fiola en guise de conclusion.

Deux patineurs pourront représenter le pays sur cette distance lors des Jeux olympiques de Pékin. La fédération canadienne tranchera parmi les athlètes ayant réussi le fameux temps de 34,9 s et en fonction des résultats des sélections olympiques canadiennes.

Cependant, une place demeure disponible. Premier au classement général de la Coupe du monde et auteur de huit podiums au 500 m, Laurent Dubreuil a déjà assuré sa présence en Chine.

Vous pourriez aussi aimer...

10 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Sept victoires qui donnent des ailes

Montréal, 10 novembre 2022 (Sportcom) – Cette saison, Mathis Beaulieu n’avait plus assez d’une seule main pour compter sa série de victoires…

Nos partenaires