26 Jan - 2024 | par Luc Turgeon

Ski acrobatique (bosses) – Coupe du monde

« Je sais que je méritais mieux » – Mikaël Kingsbury

Nouvelle

Photo: Mateusz Kielpinski (FIS)

Montréal, 26 janvier 2024 (Sportcom) – Tous les finalistes de l’épreuve en simple à la Coupe du monde de Waterville ont paru étonnés vendredi lorsque Mikaël Kingsbury a reçu sa note après sa descente en super-finale. Ses 80,07 points lui ont valu une médaille de bronze et l’ont laissé à 5,77 points du gagnant, le Japonais Ikuma Horishima.

Une semaine après s’être classé 13e à cette même épreuve à Val Saint-Côme, le Québécois est monté sur le podium pour une dixième fois cette saison et pour la 124e fois de sa carrière en Coupe du monde.

Kingsbury s’est dit surpris par la note de 80,07 qu’on lui a octroyée vendredi, au New Hampshire. Il a été devancé par son rival japonais, mais aussi par l’Australien Cooper Woods qui, à son 53e départ,  s’est retrouvé sur le podium pour une première fois dans le circuit grâce à ses 81,04 points.

« Ikuma pensait que j’allais peut-être le battre, que ça allait être proche, et Cooper m’a dit : »je te dois une bière » », a raconté Mikaël Kingsbury aux journalistes.

« Je sais que je méritais mieux que ça, mais je passe à autre chose. Mes entraîneurs sont allés voir le juge en chef sur place, mais c’est difficile parce que les juges ne sont pas en présentiel. Ils jugent avec une caméra et ont un angle un peu différent. Moi, je ne vois pas l’endroit où ils auraient pu m’enlever beaucoup de points. »

Les lunettes imbibées d’eau en raison de la pluie, l’athlète de Deux-Montagnes a été le dernier à s’élancer sur la piste Lower Bobby. Ikuma Horishima, vêtu du maillot jaune, venait de récolter 85,84 points et de prendre provisoirement la tête. Le roi des bosses devait alors répliquer.

« Je suis vraiment content de comment j’ai géré au haut du parcours. Passer après Ikuma qui fait une excellente descente, ce n’est jamais facile ! Je ne veux pas y aller pour une deuxième ou une troisième place, je suis là pour gagner. Je suis content de la manière dont j’ai répondu et je suis satisfait de mon ski », a partagé le médaillé de bronze.

Ikuma Horishima a du même coup accentué son avance au classement général de la discipline, qui n’était que de dix points avant cette épreuve. Il totalise maintenant 450 points, tandis que Mikaël Kingsbury occupe le deuxième rang avec 400 points.

S’il avait fini deuxième, l’écart aurait été de 30 points au lieu de 50.

« Le monde au bas de la piste n’a pas vu la même affaire que les juges, a laissé savoir Kingsbury. C’est frustrant sur le moment, mais il faut tourner la page et passer à autre chose. »

Louis-David Chalifoux a quant à lui skié en super-finale pour la première fois de sa carrière en Coupe du monde. Il s’est classé sixième en raison d’un pointage de 76,62.

Julien Viel (18e), Elliot Vaillancourt (23e) et Gabriel Dufresne (28e) ont été stoppés aux qualifications. Laurianne Desmarais-Gilbert a terminé 24e du côté féminin.

Une épreuve de bosses en parallèle sera présentée samedi, toujours à Waterville. Récompensé d’une médaille d’or devant ses partisans lors des duels de la semaine dernière, Mikaël Kingsbury tentera de rafler la 86e victoire de sa carrière en Coupe du monde.

« Je sais que c’est une piste sur laquelle je peux exploiter mon plein potentiel. Des bosses plus rapprochées, un peu plus petites qu’à Val Saint-Côme et des sauts qui me plaisent un peu plus, a-t-il expliqué. Je ne veux pas skier demain (samedi) en voulant prendre une revanche. Je veux skier en mission comme je le fais si bien dans les duels. »

Vous pourriez aussi aimer...

11 Fév - 2024 | par Luc Turgeon

Deux histoires se répètent à Lac-Beauport

Lac-Beauport, 11 février 2024 (Sportcom) – Le skieur acrobatique Lewis Irving a sauté en super-finale pour une deuxième journée de suite à…

Nos partenaires