18 Sep - 2016 | par Mathieu Laberge

Para-athlétisme – Jeux paralympiques

« Je suis tellement content! » – Brent Lakatos, quadruple médaillé à Rio

Montréal, 17 septembre 2016 (Sportcom) – Brent Lakatos (T53) a conclu les Jeux paralympiques de Rio en ajoutant une quatrième médaille à sa récolte, cette fois une de bronze au relais 4×400 m T53/54, à la dernière soirée de para-athlétisme, samedi. L’athlète de Dorval et ses coéquipiers Alexandre Dupont (T54) Curtis Thom (T54) et Tristan Smyth (T54) ont stoppé le chrono à 3 minutes 08,00 secondes pour finir derrière la Chine (3 minutes 04,58 secondes) et la Thaïlande (3 minutes 07,73 secondes). La Corée a été disqualifiée.

Il aura fallu une reprise de l’épreuve plus tard en soirée, car les officiels avaient confondu Canadiens et Coréens dans l’épreuve initiale. Les Canadiens avaient été placés au mauvais endroit au moment d’un échange, ce qui les a désavantagés. Le protêt déposé par les entraîneurs canadiens a été accepté et les quatre équipes sont revenues en piste plus tard.

« J’espérais gagner des médailles à toutes mes courses et finir avec quatre médailles, je suis tellement content! Gagner une médaille de bronze avec mes coéquipiers, c’est très spécial », a expliqué Lakatos qui a atteint son objectif.

Qui plus est, il s’agit de sa première médaille au relais en quatre éditions depuis sa première participation aux Jeux d’Athènes, en 2004.

Lorsque le protêt canadien a été accepté, Alexandre Dupont confirme que lui et ses coéquipiers n’ont pas eu de difficulté à oublier leur quatrième place de la course initiale.

« C’était la faute des officiels et pas celle des athlètes des autres pays. Nous savions que nous pouvions être médaillés et la preuve, c’est que nous sommes la seule équipe qui a été plus rapide à la deuxième course. Je n’ai pas très bien performé à mes épreuves individuelles et ce soir, j’ai été de loin plus rapide qu’à toutes mes autres courses des Jeux. J’ai même failli rattraper le Thaïlandais », a-t-il déclaré, ajoutant que ce résultat effaçait d’un coup ses contre-performances individuelles.

Le chant du cygne paralympique pour Diane Roy?

En finale du 800 m T54 féminin, Diane Roy (1 minute 51,51 secondes) a conclu en septième place à cette épreuve remportée par l’Américaine Tatyana McFadden (1 minute 44,73 secondes) qui a du même coup brisé la marque paralympique pour une deuxième fois samedi.

Les Chinoises Wenjun Liu et Yingjie Li ont été médaillées d’argent et de bronze.

« Je n’ai pas de punch au départ et quand ça part vite, je ne suis pas là. Je pensais obtenir un résultat semblable. Les six premières sont vraiment fortes et ça m’aurait surpris me classer dans le top-6. »

Est-ce que la Sherbrookoise a participé à sa dernière course paralympique, elle qui a été de tous les Jeux depuis ceux d’Atlanta en 1996?

« On ne le sait pas. Tout le monde me le demande. Ça devrait être la dernière, mais il ne faut jamais dire jamais. Ce n’est pas la fin, mais quatre ans, c’est trop loin pour dire que je serai là. J’ai encore du plaisir, alors on va voir. »

En matinée, Ilana Dupont n’avait pas été en mesure de se qualifier pour la finale du 800 m T52-53. L’athlète de 30 ans a terminé sixième et dernière de sa vague en 2 min 1,17 s.

« C’était une course rapide, mais c’était très difficile pour moi. Je voulais partir très vite, mais je n’ai pas été assez rapide. Ce n’est pas ma force cette distance, mais techniquement, j’ai réalisé ce que je voulais. Il me manque juste de la force », a commenté Dupont, de Saint-Georges-de-Clarenceville.

Vous pourriez aussi aimer...

28 Jan - 2023 | par Mathieu Laberge

Laurence St-Germain en mode rattrapage

Montréal, 28 janvier 2023 (Sportcom) – Sur un court parcours qui présentait une marge d’erreur réduite, Laurence St-Germain a connu un ennui…

Nos partenaires