26 Nov - 2023 | par Luc Turgeon

Paranatation - Jeux parapanaméricains

« Je voulais vraiment finir en beauté » – Justine Morrier

Nouvelle

Santiago, 26 novembre 2023 (Sportcom) – Une dizaine d’athlètes canadiens en paranatation ont profité des Jeux parapanaméricains pour effectuer leurs débuts au sein de l’équipe nationale. Dans le cas de Justine Morrier, c’est plutôt sa riche expérience sur la scène internationale qui lui a permis de rebondir et de monter sur le podium en toute fin de compétition.

La dernière épreuve de l’athlète originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu a eu lieu 24 heures après qu’elle ait raté un podium par 2 centièmes de seconde à Santiago. Elle a saisi son ultime chance de décrocher une médaille dans la capitale chilienne en finissant troisième du 100 m papillon S14 vendredi.

« C’était formidable, beaucoup d’émotions et c’était très excitant de conclure la compétition de cette façon ! Je voulais vraiment finir en beauté », a mentionné Justine Morrier à Sportcom.

La quatrième place crève-cœur avait été obtenue au 100 m brasse SB14, tout juste derrière la Mexicaine Satli Salinas. Un dur coup à encaisser que Morrier a su mettre derrière elle en vue du 100 m papillon.

« Je savais qu’il restait encore des courses et que je ne devais pas me décourager. C’est sûr qu’après le 100 m brasse, je ressentais un peu d’anxiété, mais je me disais que j’étais au Chili pour m’amuser. »

À ses deuxièmes Jeux parapanaméricains et après avoir vécu quatre Championnats du monde, la Québécoise s’est servie de son expérience pour se relever.

« J’ai beaucoup travaillé sur ma préparation mentale. Je me suis changé les idées en allant marcher et quand je suis revenue, j’avais confiance. J’ai aussi eu droit à un bon suivi avec mon entraîneur Guy Dorion, qui m’a dit de ne pas trop m’en faire. Il m’a beaucoup aidée et je tiens à le remercier pour ça ! »

Rappelons que Justine Morrier avait raflé trois médailles aux Jeux parapanaméricains de Toronto en 2015, dont deux d’or. Elle n’avait pas pris part à ceux de Lima en 2019 puisqu’elle se dirigeait vers les Championnats du monde au même moment.

Une occasion en or

Morrier a été nommée dans l’équipe nationale au mois d’août, trois mois avant d’effectuer son retour aux Jeux parapanaméricains. Ici aussi, son expérience à la piscine a facilité sa préparation au cours des dernières semaines, ce qui peut servir d’exemple à ses jeunes coéquipiers.

C’est d’ailleurs ce que venaient chercher les recrues canadiennes à Santiago, dont Alisson Gobeil et Félix Cowan, tous deux à leur première participation à de Grands Jeux.

« On n’a pas beaucoup de repos entre les qualifications et les finales, mais j’ai fait de mon mieux pour bien me préparer, a commenté Alisson Gobeil, qui a enregistré deux records personnels à des épreuves individuelles. »

« Ça répond à mes attentes. Je gagne de l’expérience et toute l’information que je reçois ici, je vais m’en servir à l’entraînement. »

Des 14 athlètes membres de la délégation canadienne en paranatation, 10 en étaient à leurs premiers Jeux.

Le bilan de Félix Cowan ressemble beaucoup à celui de sa compatriote.

« J’ai eu du plaisir et j’ai réussi à me qualifier pour toutes mes finales à ma première compétition internationale chez les S9. Je suis content de mes performances et c’est une bonne préparation pour les courses à venir. C’est aussi agréable de pouvoir côtoyer les athlètes d’autres pays et d’autres sports. »

Tout ce que le Québécois souhaite, c’est de vivre plusieurs autres événements de la sorte et que les Jeux parapanaméricains lui servent de tremplin pour la suite de sa carrière.

Vous pourriez aussi aimer...

18 Juin - 2024 | par Luc Turgeon

Capitaine Hoag vise ses troisièmes JO

Montréal, 18 juin 2024 (Sportcom) – Ne vous méprenez pas, l’impact du capitaine Nicholas Hoag va bien au-delà de son temps de…

Nos partenaires