16 Fév - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Patinage de vitesse courte piste - Jeux olympiques de Pékin

Les premiers coups de patin olympiques de Danaé Blais

Nouvelle

Montréal, 16 février 2022 (Sportcom) – Trois semaines après son arrivée à Pékin, Danaé Blais avait finalement la chance, pour la première fois de sa carrière, de patiner sur une glace olympique à l’épreuve du 1500 m. Malgré une chute lors des quarts de finale, Blais est heureuse d’avoir vécu son baptême olympique dès cette année.

« Ce n’est pas tout à fait comme cela que j’avais imaginé ma première course aux Jeux olympiques. Je ne venais pas nécessairement ici pour grimper sur le podium, mais j’aurais tout de même aimé atteindre les demi-finales », a confié l’athlète de 22 ans.

Lors de sa vague des quarts de finale, Danaé Blais s’est installée à l’arrière du peloton en compagnie de la Néerlandaise Xandra Velzeboer en attendant qu’une opportunité s’ouvre devant elle. La Québécoise a finalement vu une brèche vers l’extérieur, mais elle n’a pas été en mesure de capitaliser. Elle a finalement opté pour un dépassement à l’intérieur qui s’est concrétisé par un contact avec la Kazakhe Olga Tikhonova. Blais a chuté et n’a pas été en pu compléter la course.

« J’aime patiner à l’arrière en début de course. Je voulais demeurer calme et laisser les autres se battre à l’avant. J’ai voulu suivre la Néerlandaise, mais je n’avais pas autant de jambes qu’elle et je suis restée coincée. Je dois encore m’améliorer physiquement pour faire partie des meilleures. »

« J’ai réalisé que ça ne fonctionnerait pas à l’extérieur donc j’ai tenté d’y aller de l’autre côté. La Kazakhe ne voulait pas me laisser passer évidemment et il y a eu un contact entre nous deux qui m’a fait chuter », a ajouté Blais.

Tikhonova a d’ailleurs été disqualifiée en raison de ce contact.

Malgré le résultat en deçà de ses attentes, Danaé Blais considère sa première expérience olympique extrêmement bénéfique pour les Jeux de 2026.

« En venant à Pékin, je me disais que c’était une préparation pour 2026. Je suis extrêmement motivée à m’améliorer et je sais déjà sur quoi je veux travailler pour être parmi les meilleures au monde dans quatre ans », a-t-elle conclu.

À lire également : Danaé Blais | « C’est rendu mon tour »

De leur côté, Kim Boutin et Courtney Sarault ont toutes les deux terminé au premier rang de leur vague respective en quarts de finale. Leurs espoirs de médailles se sont toutefois envolés dès le tour suivant alors qu’elles ont terminé au troisième et au quatrième rangs lors de leur vague respective de demi-finales.

En finale B, Boutin a terminé troisième, derrière la Japonaise Sumire Kikuchi et l’Américaine Kristen Santos. Sarault s’est classée quatrième.

C’est Minjeong Choi de la Corée du Sud qui s’est imposée en finale A pour gagner la médaille d’or. Elle a été accompagnée sur le podium par l’Italienne Arianna Fontana et par la Néerlandaise Suzanne Schulting.

Vous pourriez aussi aimer...

3 Fév - 2024 | par Sportcom

Tess Routliffe poursuit sa lancée

Montréal, 3 février 2024 (Sportcom) – Déjà médaillée au 200 m quatre nages et au 100 m brasse aux Séries mondiales de…

10 Fév - 2024 | par Sportcom

William Dandjinou triomphe au 1500 m de Dresden

Montréal, 10 février 2024 (Sportcom) – William Dandjinou, Félix Roussel et Steven Dubois ont célébré en grand la reprise des activités dans le circuit de la…

Nos partenaires