23 Mar - 2019 | par Audrey Clement-Robert

Escrime – Coupe du monde

Joseph Polossifakis meilleur résultat canadien

Nouvelle

Montréal, 23 mars 2019 (Sportcom) – Le Québécois Joseph Polossifakis a réalisé le meilleur résultat du pays, samedi, parmi tous les athlètes en action aux différentes Coupes du monde d’escrime. Il s’est hissé en 47e place à l’épreuve individuelle de sabre présentée à Budapest, en Hongrie.

Le Lavallois s’est arrêté dans le tableau des 64, accordant la victoire au Français Fabien Ballorca (15-14). Plus tôt dans le tournoi, Polossifakis a vaincu le Colombien Luis Correa Vila (15-7) et le Kazakh Nazarbay Sattarkhan (15-10) en plus de faire cinq victoires dans les poules.

« Je suis content, mais déçu en même temps d'avoir perdu 15-14 et de ne pas avoir accédé aux 32. J'étais très proche! J'ai eu une compétition avec beaucoup d'obstacles externes également. C’était un week-end très bizarre. Je suis confiant parce que je retrouve vite ma forme. La qualification olympique commence dans un mois! » a dit l’escrimeur, 23e aux Jeux de Rio en 2016.

Maintenant âgé de 28 ans, Polossifakis travaille aussi dans le milieu corporatif. Il a avoué que c’est très difficile de trouver l’équilibre entre son emploi, ses entraînements et ses compétitions.

« Je suis aussi plus expérimenté, donc c'est sûr que ça aide pour la confiance et la performance. Je travaille chez Suncor/Petro-Canada et ils m’offrent de la flexibilité pour combiner tout ça. Ce n'est pas évident d’avoir une semaine de travail et d'entraînement, partir en compétition, être sur le décalage horaire parce que j'arrive la veille, compétitionner et repartir au travail la semaine suivante. C'est mentalement et physiquement demandant. Nos voyages et accommodations ne sont pas subventionnés, donc c'est très difficile de survivre sans salaire. »

Le Montréalais Shaul Gordon pointe au 105e échelon. Fort de quatre victoires et deux défaites dans les poules, il a plié l’échine devant le Sud-Coréen Jung Jaeseung (15-14) à son premier combat des éliminatoires.

Le Lavallois Farès Arfa, 133e, a vu son parcours prendre fin au tableau des 128 lorsqu’il s’est incliné face au Hongrois Andras Szatmari (15-11). Il a obtenu trois victoires et trois défaites dans les poules. De son côté, le Blainvillois Marc Gélinas, 162e, a terminé les poules avec deux victoires et quatre défaites, puis a été stoppé par le Français Baptiste Dubarry (15-11).

Page manque de concentration

La sabreuse Gabriella Page, 165e, n’a pas connu le parcours souhaité à la Coupe du monde de Saint-Nicolas puisqu’elle n’a pas franchi l’étape des poules.

Après avoir commencé son tournoi en Belgique avec deux défaites, Page a signé sa seule victoire de la journée face à la Singapourienne Kar Moon Lee. Elle a toutefois perdu ses trois duels suivants, mettant fin à sa compétition. De ce lot, quatre des cinq défaites ont terminé au compte de 5 à 4.

« La technique et la forme physique étaient là. Rendu à 4-4, ça se joue beaucoup dans la tête; une petite hésitation et tu peux perdre la touche. C’est ça qui s’est trop souvent passé aujourd’hui », a indiqué la Blainvilloise.

C’est d’ailleurs cet aspect mental qui a le plus nui à Page. « J’étais déconcentrée. J’ai fait preuve d’une certaine faiblesse mentale. Je ne me suis pas disciplinée à me concentrer sur mes actions que je devais faire et à analyser les filles de ma poule », a-t-elle constaté.

L’escrimeuse de Sainte-Martine Pamela Brind’Amour, 71e, est passée près de franchir les poules avec une fiche parfaite, mais elle s’est inclinée face à la Sud-Coréenne Yoon Jisu après cinq victoires consécutives. Elle s’est ensuite imposée face à sa compatriote Marissa Ponich, avant de se faire montrer la porte de sortie par la Russe Dina Galiakbarova (15-9).

Chengdu et Buenos Aires

En action à la Coupe du monde de Chengdu, la Montréalaise Malinka Hoppe Montanaro n’a pas été en mesure de passer les poules en Chine. Elle a remporté deux de ses six affrontements, prenant ainsi le 137e rang à l’épée.

Finalement, à la Coupe du monde d’épée de Buenos Aires, l’Américain Cooper Schumacher (15-12) a éliminé Marc-Antoine Blais-Bélanger. Le Montréalais a terminé 110e en Argentine.

« La compétition a très bien commencé pour moi. J’ai très bien tiré en poules en perdant seulement deux matchs par une touche. Dans le tableau des 256, j’ai commencé trop lentement et mon adversaire s’est forgé une avance que j’ai presque réussi à rattraper, mais c’était trop tard », a dit l’auteur de quatre victoires et deux défaites dans les poules.

Le Sherbrookois Loïc Beaulieu, 127e, a terminé les poules avec trois victoires et trois défaites. Il s’est ensuite avoué vaincu devant le Japonais Satoki Murakami (15-10).

Vous pourriez aussi aimer...

16 Juil - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Mohoric réplique avec une deuxième victoire

Montréal, 16 juillet 2021 (Sportcom) – Le Slovène Matej Mohoric (Bahrain-Victorious) a pédalé en solo pendant 26 kilomètres vendredi pour remporter la…

Nos partenaires