12 Fév - 2016 | par Émilie Bouchard Labonté

Escrime en fauteuil roulant – Coupe du monde

Journée « correcte » pour Pierre Mainville

Montréal, 12 février 2016 (Sportcom) – À sa première sortie en 2016, l’escrimeur en fauteuil roulant Pierre Mainville a vu son parcours se terminer en huitièmes de finale à l’épée, vendredi, alors qu’il prenait part à la Coupe du monde d’Eger en Hongrie.

Croisant le fer avec le Polonais Kamil Rzasa, 7e au monde, l’athlète de Saint-Colomban, 13e, a été défait par la marque de 15-8. Il a conclu sa journée de compétition au 13e échelon de la classe B.

« Il y a eu des moments où je n’ai pas tiré à 100%, mais en général, le duel s’est quand même bien passé, a mentionné Mainville. J’ai tout donné à la fin, mais les coups ne rentraient tout simplement plus. Il y a des journées comme ça! »

« Le Polonais était fort. Je me sentais bien physiquement et le cœur était là », a poursuivi celui qui est tout de même satisfait de son niveau de jeu. « Je suis capable de faire la job et mes stratégies sont bonnes. J’ai réussi à rivaliser face à Rzasa, qui a une très bonne pointe, même si ça ne se reflète pas dans le pointage final. C’était combat qui était intelligent et le fun à faire. »

Au tour précédent, il l’avait eu plus facile face à l’Argentin Hugo Alderete qu’il a éliminé 15-2.  « J’étais super en confiance et mes coups lancés rentraient bien. Ç’a été assez facile comme match », a expliqué le Québécois qui avait signé trois victoires en cinq duels en poule en début de journée.

Mainville, qui s’était retrouvé sur la ligne de touche pendant quatre mois l’année dernière pour soigner une blessure au coude droit, avait eu du mal à retrouver ses réflexes à son retour en Coupe du monde l’automne dernier. Bien qu’il réalise qu’il y a encore du travail à faire, il sent qu’il retrouve peu à peu ses marques. « Je nage encore en arrière de la vague, mais c’est une question de temps », a-t-il confirmé.

Également en action à l’épée vendredi, mais dans la catégorie A, Matthieu Hébert a été éliminé après les rondes de poule où il a cumulé cinq défaites. Il a fini 38e.

Vingt-huitième au fleuret jeudi, le Québécois n'était également pas allé plus loin que la ronde préliminaire.

Vers de troisièmes Jeux paralympiques ?

Seulement dix escrimeurs au sabre et autant à l’épée, les deux armes de prédilection de Pierre Mainville, croiseront le fer dans la catégorie B aux Jeux paralympiques de Rio en septembre prochain. Le Québécois tentera d’obtenir ses laissez-passer en remportant l'or dans ces catégories aux Championnats des Amériques qui auront lieu du 26 au 28 mai, au Brésil.

La qualification panaméricaine s’agira de la meilleure chance de l’athlète de 42 ans, actuellement deuxième du continent sur l’échiquier mondial à l’épée et premier au sabre, de participer à sa troisième aventure paralympique.

Toutefois, Rio n’est pas actuellement au cœur de ses priorités. « Je veux juste continuer de retrouver ma forme. Si je fais les Jeux, je serai très heureux, mais si je ne les fais pas, je ne serai pas si déçu que ça puisque je sais que j’aurai tout donné. J’en suis à l’étape où je fais mon travail et si je continue de bien le faire, un bon résultat va arriver! »

Et le travail n’est pas encore terminé pour l’escrimeur en fauteuil roulant à Eger. Il sera de retour sur la piste samedi pour l’épreuve de sabre.

Vous pourriez aussi aimer...

16 Août - 2022 | par Mathieu Laberge

Guillaume Boivin au Danemark (avec son vélo)

Montréal, 16 août 2022 (Sportcom) – Guillaume Boivin est de retour au Danemark et cette fois, contrairement à ce qui s’était passé…

1 Août - 2022 | par Sportcom

EN RAFALE (Jeux du Commonwealth)

1er août 2022 Haltérophilie – Maude Charron toujours au sommet du podium Un an après avoir été sacrée championne olympique à Tokyo,…

Nos partenaires