23 Jan - 2016 | par Audrey Clement-Robert

Escrime – Coupe du monde

Journée difficile pour les épéistes canadiens

Montréal, 22 janvier 2016 (Sportcom) – Les Canadiens ont terminé au 19e rang à l’épreuve par équipe en épée de la Coupe du monde d’Heidenheim, en Allemagne, samedi. Hugues Boisvert-Simard, Vincent Pelletier et Laurie Shong se sont inclinés 45-32 contre les Japonais à leur premier affrontement du tableau des 32.

« C’était un match assez serré. J’ai super bien tiré et j’ai gagné 4 à 1 contre le plus fort des Japonais, mais Hugues (Québec) et Laurie (Vancouver) ça n’a pas bien été. On a eu trop de mauvais relais de notre côté. C’était une mauvaise journée pour deux de nos gars. J’ai embarqué à la fin pour remplacer Laurie, mais l’écart était trop grand. Ça fait mal mentalement de donner de l’avance et de perdre par cinq touches après. Les Japonais en ont bien profité », a fait savoir le natif de Québec, Vincent Pelletier.

Si le Canada avait battu le Japon, il se serait retrouvé face à la France, le numéro un mondial. Comme l’équipe se trouve actuellement loin au classement en vue des Jeux olympiques de Rio, les Canadiens avaient comme objectif de seulement faire de leur mieux.

« Pour les Jeux, il nous fallait deux top-4 de suite en compétitions, mais là en perdant dans les 32, on n’a aucune chance. Je pense que même si on gagne la prochaine compétition on ne va pas se qualifier. Je n’ai pas vu le classement, ni fait le calcul, mais je crois qu’on n’a aucune chance. Depuis le début, c’est un “long shot” notre qualification, alors ça réduit les attentes. En individuel, Maxime Brinck-Croteau a de très bonnes chances d’y aller avec deux compétitions à faire », a ajouté l’épéiste de 39 ans.

En finale, l’Ukraine a battu la Russie 45 à 33. La médaille de bronze a été remise à l’équipe de la France qui a disposé de l’Italie 45 à 39.

Dure journée pour les femmes

Trois Montréalaises participaient à la Coupe du monde en épée présentée à Barcelone, en Espagne. Vendredi, Malinka Hoppe, de l’arrondissement du Sud-Ouest, a obtenu le meilleur résultat canadien. L’escrimeuse de 22 ans a pris le 94e rang après avoir été éliminée dans le tableau des 64. Elle s’est inclinée 15-12 contre Melissa Goram de la France.

Louise Fournier, de l’arrondissement Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce, a quant à elle terminé au 107e rang. Son parcours s’est arrêté dans le tableau des 128 alors qu'elle a perdu 15-8 face à Jinsil Yu de la Corée du Sud.

Finalement, Brittany Mark-Larkin, originaire de L’Île-Bizard, a perdu son premier combat 15-7 dans le tableau des 256 contre Marta Ferrari de l’Italie. La Québécoise a conclu au 186e rang.

Vous pourriez aussi aimer...

31 Mai - 2021 | par Luc Turgeon

Deux médailles d’or avant la super-finale

Montréal, 31 mai 2021 (Sportcom) – La formation canadienne de natation artistique a brillé aux Séries mondiales virtuelles du Canada, diffusées au…

Nos partenaires