14 Mar - 2016 | par Émilie Bouchard Labonté

Cyclisme sur route - Tirreno-Adriatico

Journée douce-amère sur le vélo

Montréal, 14 mars 2016 (Sportcom) – Après 210 kilomètres sur le vélo, Hugo Houle a été le 151e cycliste à rallier l’arrivée lors de la sixième étape de la Tirenno-Adriatico, lundi, en Italie.

Le membre de la formation AG2R La Mondiale a terminé à 5 minutes 41 secondes du vainqueur du jour, le Belge Greg Van Avermaet (BMC) qui a devancé au sprint le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff).

« En général pour nous ce n’est ni bon ni mauvais. Nous avons été chanceux, car la météo était de notre côté. Le départ a été assez rapide avec vent de face et une descente. Après une journée de repos, c’était un peu plus difficile sur les jambes de repartir la machine », a confié Hugo Houle.

Le peloton a rejoint Cepagatti après 180 kilomètres pour emprunter trois fois une boucle de 10 kilomètres avant de rejoindre la ligne d’arrivée. « C’est à ce moment que la course a pris son envol. Il y a eu une attaque de neuf coureurs, mais nous n’avions personne de notre équipe », a raconté le Québécois qui, lui, s’était chargé de protéger ses coéquipiers jusqu’à leur arrivée sur le circuit final.

« Mon but était de placer toute l’équipe pour arriver aux avant-postes dans le circuit final et c’est ce que j’ai fait. Je me suis relevé tranquillement ensuite. »

Le Belge Jan Bakelants, 26e, le Français Jean-Christophe Peraud, 30e, l’Italien Domenico Pozzovivo, 32e, et l’Italien Matteo Montaguti, 58e, ont été les meilleurs représentants d’AG2R La Mondiale, terminant tous les quatre à 7 secondes de Van Avermaet.

Au classement général, Greg Van Avermaet a pris la tête, 7 secondes devant son plus proche poursuivant, le Tchèque Zdenek Stybar. Hugo Houle est quant à lui classé 128e, à 20 minutes 54 secondes.

Dix-neuvième, Jan Bakelants est le coéquipier d’Houle le mieux classé, à 57 secondes.

L’annulation de l’épreuve-reine de la Tirenno-Adriatico dimanche a fait mal à la formation AG2R La mondiale.

« Nos seules cartes à jouer pour la semaine étaient à cette étape. Avec les montées sur le parcours, Domenico Pozzovivo espérait gagner l’étape et Jean-Christophe Peraud souhaiter profiter de la course pour grimper dans le top-10 au général. »

C’est sûr que les gars sont déçus de ne pas avoir eu la chance de s’exprimer à cette étape, mais nous saluons la décision du comité organisateur de l’avoir annulé rapidement la veille. Il y a maintenant un protocole pour les températures extrêmes et cela a été bien appliqué. Je crois qu’ils ont pris la bonne décision. »

« La balle est dans mon camp »

La dernière étape sera disputée mardi à San Benedetto del Tronto. Un contre-la-montre individuel de 10 kilomètres scellera l’édition 2016 la Tirreno-Adriatico.

Champion des Jeux panaméricains du contre-la-montre, Houle a bien hâte de se mesurer aux meilleurs. Le contingent sera notamment composé du champion du monde de la discipline, le Bélarussien Vasil Kiryienka (Sky).

« La balle est dans mon camp, mais je suis motivé », a expliqué celui qui aurait tout de même échangé le parcours court et plat pour un plus long avec plus de dénivelés. « J’ai hâte de me tester face aux meilleurs. On va voir ce que j’ai dans les jambes comparé à eux », a-t-il conclu.

Vous pourriez aussi aimer...

19 Juil - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Le rêve fou d’Hugo Houle devenu réalité

Il remporte la 16e étape du Tour de France Montréal, 19 juillet 2022 (Sportcom) – Souvent qualifié de coéquipier exemplaire, de travailleur…

Nos partenaires