21 Mai - 2024 | par Sportcom Services

Judo Canada - Championnats du monde

Une cinquième place et des correctifs à faire avant les Jeux olympiques

Communiqué

Photo: IJF, Tamara Kulumbegashvili

Montréal, 21 mai 2024 – Catherine Beauchemin-Pinard a conclu son parcours chez les moins de 63 kg aux Championnats du monde de judo en cinquième place, mardi, à Abou Dabi, aux Émirats arabes unis. La numéro un mondiale de la catégorie a fini au pied du podium à la suite de sa défaite par waza-ari contre Laura Fazliu, du Kosovo, dans une des deux finales pour le bronze.

Dans un combat énergique et serré, Beauchemin-Pinard n’a pas été en mesure de percer la garde hermétique de son adversaire qui a eu le meilleur sur elle en limitant ses attaques.

« J’ai de la matière à travailler d’ici les Jeux olympiques, ce qui est une bonne chose. Oui, j’ai une certaine déception, car je voulais finir sur le podium, mais je ne pense pas que cette cinquième place va miner mon moral », a expliqué Beauchemin-Pinard en entrevue.

À la mi-combat, la Canadienne a fait une attaque contre Fazliu qui a réussi à la retourner et ensuite la faire tomber sur le côté, ce qui lui a permis d’inscrire un waza-ari. La vice-championne du monde 2022 a écopé d’une deuxième pénalité avec moins d’une minute à faire et la Kosovare a ensuite joué le chrono pour écouler le temps.

« Avant que le point ne soit marqué, j’y croyais, j’attaquais bien et je n’ai pas fait beaucoup d’erreurs. L’attaque où elle m’a contrée, c’était la bonne à faire, mais il me manquait peut-être un peu de poussée sur l’épaule. Il me manquait aussi un peu de précision et de détails dans l’exécution. Elle a été assez vite et bonne pour se tourner rapidement », a poursuivi Beauchemin-Pinard.

En quarts de finale, la Montréalaise avait eu raison par waza-ari de la championne olympique en titre et championne du monde 2023, la Française Clarisse Agbegnenou, qui a été l’autre athlète à fouler la troisième marche du podium.

« Je n’avais pas encore eu de victoire (en cinq affrontements) contre Clarisse, alors c’est un bon coup de ma journée et je suis contente de ce combat. Après ça, je me voyais aller jusqu’en finale pour l’or, mais la fatigue accumulée m’a tiré du jus. »

En demi-finale, Beauchemin-Pinard a été défaite par la future médaillée d’or, la Néerlandaise de 21 ans, Joanne Van Lieshout, qui a disposé de la Polonaise Angelika Szymanska en grande finale. Plus tôt, la Québécoise avait défait la Tchèque Renata Zachova et la Portugaise Barbara Timo.

L’entraîneur canadien Antoine Valois-Fortier avait déjà commencé à tirer des leçons de cette journée.

« Je vais appeler ça un tour de pratique parfait. Elle avait des adversaires de très haut niveau dès les premiers combats et elle a enchaîné trois super victoires, dont la plus importante contre la Française. C’est une étape mentale importante qu’elle vient de franchir. »

L’athlète de 29 ans est pressentie pour représenter le Canada aux Jeux olympiques pour la troisième fois de sa carrière après des présences à Rio et Tokyo. Elle avait d’ailleurs été médaillée de bronze dans la capitale japonaise. Le tournoi olympique des moins de 63 kg aura lieu dans dix semaines, jour pour jour, a précisé l’athlète.

« J’ai assez de temps pour gérer ces défaites-là. Je ne suis pas sur le podium comme je le voulais, mais il y a du bon à tirer de cette journée », a-t-elle conclu.

Dans le tableau masculin des moins de 81 kg, François Gauthier-Drapeau n’a pas obtenu de classement en raison de sa fiche de 2-1.

L’athlète de 26 ans a amorcé sa journée avec une victoire par ippon contre le Chilien Jorge Perez. Il a ensuite servi la même médecine au Grec Athanasios Mylonelis en ronde des 32 pour ensuite voir son parcours prendre fin par ippon contre le Russe et vice-champion du monde junior 2019, David Karapetyan.

« François a fait deux bonnes premières victoires et il a dominé ses combats en l’emportant aux pénalités. Ensuite, contre le Russe, c’était face à un gaucher qui a un style qui lui donne beaucoup de difficulté », a reconnu Valois-Fortier à propos de son protégé qui s’était classé cinquième aux mondiaux l’an dernier, à Doha.

« Ç’a été un combat difficile pour François et ce sera à nous de faire les ajustements pour la suite. Il n’y a aucun doute pour moi que François fait partie de l’élite. Maintenant, il faut aligner toutes les choses au jour J. »

Louis Krieber-Gagnon (-90 kg) sera le seul Canadien en action mercredi aux Championnats du monde.

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

Informations :

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org

Judo Canada

Fifth Place and Adjustments to Make for Olympics

Montréal, May 21, 2024 – On Tuesday, Catherine Beauchemin-Pinard ended the day in fifth place in the under-63 kg weight class at the Judo World Championships in Abu Dhabi, United Arab Emirates. The world’s top-ranked judoka in her weight class finished the day at the foot of the podium after losing her bronze medal match to Kosovo’s Laura Fazliu by waza-ari.

In a tight, vigorous bout, Beauchemin-Pinard was unable to break through the impenetrable defences of her opponent, who gained the upper hand by preventing her from attacking.

“I have some things to work on for the Olympics, which is a good thing. Yes, I’m a bit disappointed, because I would have liked to finish on the podium, but I don’t think this fifth-place finish will affect my morale,” explained Beauchemin-Pinard.

Halfway through the bout, the Canadian attacked Fazliu, who managed to flip Beauchemin-Pinard over and cause her to land on her side, scoring a waza-ari. Then, with less than a minute to go, 2022 runner-up world champion Beauchemin-Pinard received a second penalty. Fazliu then played the clock until the time ran out.

“Until she scored that point, I was feeling confident. My attacks were good and I didn’t make too many errors. As for the attack that she countered, it was the right attack to make, but I guess I lacked a bit of pressure on the shoulder. My execution also lacked some of precision and detail. She was quick enough and good enough to turn around quickly,” added Beauchemin-Pinard.

In the quarter-final, the Montrealer had defeated defending Olympic champion and 2023 world champion Clarisse Agbegnenou of France by waza-ari. Agbegnenou captured today’s other bronze medal.

“I hadn’t yet beaten Clarisse [in five match-ups], so that was one of the highlights of my day. I was happy with that bout. After that, I expected to make it to the gold medal final, but my fatigue ended up catching up with me.” 

In the semi-final, Beauchemin-Pinard bowed out to 21-year-old Joanne Van Lieshout of the Netherlands, who later defeated Angelika Szymanska of Poland in the big final. Earlier, the Québécoise had defeated Renata Zachova of the Czech Republic and Barbara Timo of Portugal.

Canadian coach Antoine Valois-Fortier is already considering the lessons that can be drawn from today’s experience.

“I’m going to look at this as a perfect practice session. Right from the beginning of the day, [Catherine] fought some very high-level opponents, and she had three strong wins in a row, including the most important one, against [Agbegnenou]. Mentally, that was an important step for her to take.” 

The 29-year-old is expected to represent Canada at the Olympic Games for the third time in her career. Her first two appearances were in Rio de Janeiro and Tokyo. She won a bronze medal in the Japanese capital. According to Beauchemin-Pinard, the under-63 kg Olympic judo tournament is scheduled to take place in exactly ten weeks’ time.

“That gives me enough time to deal with these losses. I didn’t get on the podium, as I would have liked, but I can draw on today’s good points,” she concluded.

In the men’s under-81 kg category, François Gauthier-Drapeau finished with a record of 2-1 and did not rank.

The 26-year-old athlete began his day with a victory by ippon over Jorge Perez of Chile. He repeated the feat against Greece’s Athanasios Mylonelis in the round of 32, but his day came to an end when 2019 junior runner-up world champion David Karapetyan of Russia defeated him by ippon.

“François had two good early fights and dominated his bouts, winning on penalties. However, the Russian is left-handed and has a style that [François] really struggles with,” said Valois-Fortier of Gauthier-Drapeau, who finished fifth at last year’s world championships, in Doha.

“It was a difficult fight for François, and we’ll have to make some adjustments. But there’s no doubt in my mind that François is one of the elite. Now it’s just a matter of getting everything in order for the big day.”

Louis Krieber-Gagnon (-90 kg) will be the only Canadian in action on Wednesday at the World Championships.

-30-

Written by Sportcom for Judo Canada

For more information:

Patrick Esparbès
Chief Operating Officer
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org

Vous pourriez aussi aimer...

16 Juin - 2024 | par Sportcom Services

Mohab ElNahas termine cinquième en Slovénie

Montréal, 16 juin 2024 – Cette fin de semaine, cinq judokas représentaient la feuille d’érable lors de la Coupe européenne de Podcetrtek, en…

25 Mai - 2024 | par Sportcom Services

La relève en met plein la vue à Montréal !

Montréal, 25 mai 2024 – L’action n’a pas manqué, samedi, lors de la troisième journée des Championnats nationaux ouverts, alors que 14…

Nos partenaires