8 Fév - 2022 | par Mathieu Laberge

Jeux olympiques – Biathlon (20 km hommes)

Une entrée olympique réussie pour Jules Burnotte

Nouvelle

Facebook, Jules Burnotte

Montréal, 8 février 2022 (Sportcom) – Jules Burnotte et l’équipe canadienne de biathlon pouvaient difficilement espérer une meilleure entrée à la première épreuve individuelle masculine des Jeux olympiques de Pékin. Mardi, au 20 kilomètres, les quatre Canadiens se sont classés dans les 40 premiers.

Scott Gow (1 cible ratée) a mené le Canada avec une brillante cinquième place. Ses compatriotes Christian Gow (2 cibles ratées), Adam Runnalls (3 cibles ratées) et Jules Burnotte (3 cibles ratées) ont quant à eux obtenu les 24e, 33e et 36e places.

« J’ai fini ma course et j’étais content de voir que j’étais 36e. J’attendais de voir les résultats des autres Canadiens et ils n’étaient pas après moi. C’est là que j’ai compris que j’étais le dernier (du pays) en 36e place, alors c’était une grosse journée pour nous autres ! » a soutenu le Québécois, très heureux en entrevue avec Sportcom, qualifiant la cinquième place de Scott Gow de « fantastique ».

« Tous dans le top-40, je ne me souviens pas c’est quand la dernière fois que c’est arrivé. Ce n’est même peut-être jamais arrivé. Trois gars, oui, mais quatre ? Nous sommes vraiment contents ! » a poursuivi Burnotte, qui avait encore une quinte de toux en entrevue téléphonique, même s’il avait franchi l’arrivée deux heures plus tôt.

« Je n’ai pas niaisé avec ça! »

Le biathlète de 25 ans croit qu’il a perdu une vingtaine de secondes à son dernier tour, mais il se réjouit d’être enfin constant au tir, ce qui lui faisait défaut cette saison, surtout à l’épreuve du 20 kilomètres.

« Depuis notre dernier camp préparatoire avant d’arriver à Pékin, il y a quelque chose qui a débloqué au tir. Je suis vraiment content de ça. Une 36e place pour moi c’est bon. J’avais dit que je voulais faire un top-40 aux Jeux, c’est fait ! Je n’ai pas niaisé avec ça ! C’est réussi au premier jour », a renchéri celui qui a accusé un retard de 4 minutes et 44,9 secondes sur le Français Quentin Fillon Maillet (2 cibles ratées), sacré champion olympique.

À la lumière de ce résultat et sachant que les Canadiens avaient pris le cinquième rang du dernier relais de Coupe du monde présenté avant les Jeux, est-ce que leur objectif à cette épreuve sera revu à la hausse?

« Checkez-nous bien au relais ! » a joyeusement lancé l’athlète, sans vouloir avancer un objectif de classement. « Nous avons vu que notre top est similaire à celui des autres, mais il faudra le faire le jour J[…] Ça part vraiment bien les Jeux et ça nous donne une bonne énergie pour ce qui s’en vient. C’est indéniable. »

Sa seule déception en cette heureuse journée est que les images du fil télévisuel international ne l’ont pas montré en action pendant l’épreuve. « Je pense que je ne suis même pas passé 10 secondes et je suis déçu parce que mes amis me regardaient à la télé pour la première fois. »

Burnotte a promis que ses coéquipiers et lui feront en sorte que les Canadiens n’échappent pas aux caméras d’ici la fin des Jeux.

Le Sherbrookois enfilera à nouveau un dossard samedi au sprint 10 kilomètres.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

29 Nov - 2022 | par Mathieu Laberge

Jules Burnotte déçu, mais pas inquiet

Montréal, 29 novembre 2022 (Sportcom) – Jules Burnotte n’a pas skié à la hauteur de ses attentes à la première Coupe du…

Nos partenaires