18 Mar - 2022 | par Mathieu Laberge

Biathlon – Coupe du monde

Jules Burnotte ne se satisfait plus d’une 46e place

Nouvelle

Montréal, 18 mars 2022 (Sportcom) – Jules Burnotte a conclu le sprint de la Coupe du monde de biathlon d’Oslo en 46e place (+2 minutes 37,0 secondes), vendredi, dans la capitale norvégienne. Un classement qui l’aurait emballé en début de saison, mais qu’il qualifie aujourd’hui de « moyen », en raison de sa progression des derniers mois.

Le Sherbrookois a raté une cible au tir debout et une au tir couché, ce qui l’a contraint à faire deux boucles de pénalité. Il termine deuxième meilleur Canadien du jour derrière l’Albertain Christian Gow, 42e, qui l’a devancé de 5 secondes sur le parcours de 10 kilomètres.

Le Norvégien Sturla Holm Laegreid (25 minutes 27,1 secondes) est monté sur la plus haute marche du podium. Il a devancé le Français Quentin Fillon Maillet (+22,4 secondes) et le Suédois Sebastian Samuelsson (+26,5 secondes).

« Je suis déçu de mes deux cibles manquées, car ce sont des erreurs faites à cause de mauvaises décisions. Mais bon, c’est correct, ça arrive et je les comprends. Par contre (comprendre mes erreurs au tir), c’est quelque chose que je n’étais pas capable de faire en début de saison, alors c’est déjà une évolution », a expliqué Burnotte, en prenant le soin d’ajouter que l’absence des athlètes de l’Ukraine, de la Russie et de la Biélorussie lui a aussi permis de finir moins loin au classement.

« Je suis content qu’une course un peu moyenne comme ça finisse en une 46e place. En début de saison, ce résultat aurait été une belle journée. Là, c’est rendu normal et ça démontre que j’ai pris une coche cette année. C’est le fun, il y a une évolution et il y a un déclic du côté du tir. Je suis donc content de ça », a ajouté l’athlète de 25 ans qui finit à 6 secondes du top-40, ce qui lui aurait permis d’amasser des points au classement cumulatif du circuit.

Le soleil radieux et les 8 degrés étaient des conditions parfaites pour les spectateurs réunis au stade d’Holmenkollen, mais cela a compliqué la course des athlètes qui ont skié sur une surface molle. Et c’était encore plus le cas pour le Québécois qui était le 65e à s’élancer.

« La neige avait eu le temps de ramollir et les filles avaient fait leur course sur le parcours le matin. C’était mou à souhait ! »

La place de Burnotte dans les 60 premiers le qualifie donc pour la poursuite de samedi.

« À moins d’une performance exceptionnelle, ce sera ma dernière course de la saison et je ne ferai pas le départ de masse dimanche », a mentionné l’athlète en conclusion.

Vous pourriez aussi aimer...

29 Nov - 2022 | par Mathieu Laberge

Jules Burnotte déçu, mais pas inquiet

Montréal, 29 novembre 2022 (Sportcom) – Jules Burnotte n’a pas skié à la hauteur de ses attentes à la première Coupe du…

Nos partenaires