17 Déc - 2021 | par Mathieu Fontaine

Biathlon - Coupe du monde

Jules Burnotte se lève au bon moment

Nouvelle

Doug Stephen

Montréal, 17 décembre 2021 (Sportcom) – Jules Burnotte savait qu’il devait connaître une bonne sortie, vendredi, au départ du sprint 10 kilomètres présenté à la Coupe du monde de biathlon d’Annecy et Le Grand Bornand, en France. Le Québécois a fait fi de la pression pour conclure au 39e rang, un résultat qui le place en bonne posture dans sa quête vers les Jeux olympiques de Pékin.

« Il fallait absolument que je score aujourd’hui (vendredi) pour bien me positionner en vue du reste de la saison et c’est ce que j’ai fait ! » a lancé d’emblée Burnotte en entrevue avec Sportcom.

En vertu de sa 39e place obtenue au sprint, le Sherbrookois a non seulement mis la main sur son laissez-passer pour la poursuite masculine 12,5 kilomètres prévue samedi, mais il a aussi atteint un premier critère de qualification olympique exigé par Biathlon Canada avant la pause des Fêtes.

À moins de deux mois du début des JO, l’athlète de 24 ans croit plus que jamais en ses chances de représenter le pays à Pékin.

« Je devais avoir deux tops-40 dans des courses individuelles de Coupe du monde et c’est maintenant fait », a poursuivi celui qui s’était classé 28e en Suède, à la fin du mois de novembre. « J’ai réussi mon objectif et ça enlève une certaine pression, mais je ne tiens rien pour acquis. J’aurai une autre belle occasion de marquer des points demain (samedi). »

Pour l’occasion, Burnotte voudra répéter ses exploits au tir, où il a excellé en atteignant la cible neuf fois en dix tentatives, vendredi. Le tout lui a permis de gagner de précieuses secondes et de conserver sa place parmi les 40 premiers.

« Je suis vraiment content de mon tir. Je vois que j’ai beaucoup plus de constance et que la qualité est là course après course », a-t-il analysé, ajoutant que du travail reste à faire au niveau du ski.

« Je le dis souvent, il manque encore un petit quelque chose, mais c’est motivant d’avoir un résultat comme celui d’aujourd’hui. C’est un peu plus difficile dans le dernier tour, mais en général, ce n’est quand même pas si mal. Grâce à mon tir, je m’en sors très bien et ça me donne le sourire. »

Au final, Jules Burnotte a terminé l’épreuve à 1 minute 48 secondes du vainqueur, le Norvégien Johannes Thingnes Boe.

Ce dernier a complété le parcours en 23 min 30,3 s pour devancer le Russe Eduard Latypov (+7,2 secondes) et récolter sa première victoire individuelle de la campagne. Son compatriote Filip Fjeld Anderson (+18,2 secondes) est quant à lui monté sur la troisième marche du podium.

Adam Runnalls (31e), Christian Gow (36e) et Scott Gow (80e) étaient aussi en action pour le Canada, qui pointe maintenant au neuvième échelon du classement de la Coupe des nations.

« Ç’a été un de nos meilleurs sprints de la saison ! On n’a jamais été aussi haut dans ce classement et c’est vraiment encourageant. Même si on n’a pas toujours de bonnes journées, on réussit à faire des points et c’est bon pour l’équipe », a conclu Burnotte.

Vous pourriez aussi aimer...

5 Jan - 2022 | par Luc Turgeon

Le Relais sourit à Marion Thénault

Montréal, 5 janvier 2022 (Sportcom) – Participer à une première Coupe du monde au Canada était déjà un événement marquant pour Marion…

7 Jan - 2022 | par Mathieu Fontaine

Jules Burnotte 75e dans la tempête

Montréal, 7 janvier 2022 (Sportcom) – Le biathlète Jules Burnotte a dû composer avec les caprices de Dame Nature au sprint de 10 kilomètres…

15 Jan - 2022 | par Mathieu Fontaine

L’équipe canadienne en pleine ascension

Montréal, 15 janvier 2022 (Sportcom) – Le biathlète Jules Burnotte et ses coéquipiers de la formation nationale ont obtenu leur meilleur résultat de la campagne…

Nos partenaires