28 Oct - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Natation – Coupe du monde

Le Canada continue de sourire à Katerine Savard

Nouvelle

Montréal, 28 octobre 2022 (Sportcom) – Katerine Savard participait vendredi à sa troisième compétition internationale chez les seniors au Canada et elle y avait toujours connu beaucoup de succès. La Québécoise a poursuivi sa lancée à la Coupe du monde à Toronto, en Ontario, en mettant la main sur la médaille de bronze au 200 m papillon.

« Je suis tellement contente de cette médaille, l’énergie des spectateurs se fait toujours ressentir et ça donne vraiment un boost supplémentaire. Ça se passe toujours bien pour moi au Canada et c’est très plaisant », a lancé Savard en entrevue avec Sportcom.

Au pays, Savard avait auparavant remporté des médailles aux Jeux panaméricains de Toronto en 2015 et aux Championnats du monde en petit bassin de Windsor en 2016.

Installée au quatrième rang pour une bonne partie de la finale, Savard a accéléré la cadence vers la mi-course pour venir dépasser l’Australienne Brittany Castelluzzo et obtenir sa place sur la troisième marche du podium dans un temps de 2 min 6,62 s.

« C’est souvent ma stratégie de partir plus tranquillement pour terminer les courses en force. J’essaie de garder mon rythme, de ne pas me retrouver trop derrière et je fonce ensuite. C’est peut-être un peu plus facile physiquement pour moi de nager dans un petit bassin comme nous avons repris l’entraînement que très récemment. Il faut profiter de ces situations-là et c’est ce que j’ai fait aujourd’hui », a-t-elle ajouté.

Les Américaines Kelly Pash et Hali Flickinger se sont livré une chaude lutte jusqu’à la dernière seconde pour la première place. Pash a finalement tenu le coup pour l’emporter par 0,39 s sur sa compatriote.

En qualification, Savard avait terminé première de sa vague avec un temps de 2 min 8,77 s. Il s’agissait du troisième meilleur chrono au cumulatif des deux vagues.

Savard a également pris part aux qualifications du 50 m libre où elle a terminé au 13e rang au total (25,13 secondes) et n’a pas pu obtenir son billet pour la finale.

La médaille de bronze de Savard lui donne une bonne dose de confiance pour le reste de la fin de semaine qui s’annonce encore très chargé pour elle.

« C’est motivant pour la suite. Émotionnellement, je craignais un peu de faire le 200 m papillon parce que je ne savais pas si j’allais être assez en forme pour tenir les deux courses. Je me suis surprise moi-même et c’est très chouette. J’ai hâte de poursuivre la fin de semaine », a-t-elle conclut.

Deux finales pour Mary-Sophie Harvey

Mary-Sophie Harvey a également eu une journée chargée vendredi alors qu’elle a participé aux finales du 50 m dos et du 100 m quatre nages.

Pas moins de quatre nageuses canadiennes étaient en action en finale du 50 m dos. Harvey a dû se contenter du septième rang de l’épreuve (+0,71 seconde) alors que ses coéquipières Maggie Mac Neil, première, Kylie Masse, deuxième, (+0,06 seconde) et Ingrid Wilm, troisième, (+0,22 seconde) ont pris d’assaut le podium.Harvey avait assuré sa place en finale en terminant deuxième de sa vague de qualification, à égalité avec l’Américaine Linnea Mack.

De retour dans le bassin moins d’une heure plus tard, la Trifluvienne a pris le huitième rang du 100 m quatre nages qui avait, selon elle, les allures d’un intense sprint.

« Ce n’est pas nécessairement mon meilleur temps, mais c’est ma première compétition de la saison et je ne peux pas en demander trop. Tout se passe tellement vite dans un 100 m quatre nages, on change rapidement de type de nage et tout se passe sous l’eau. C’est particulier, mais j’aime bien ce style », a-t-elle expliqué.

Le 100 m quatre nages a été remporté par la Française Beryl Gastaldello dans un temps de 57,97 s. L’Américaine Beata Nelson (+0,09 seconde) et la Suédoise Louise Hansson (+0,34 seconde) ont accompagné la Française sur le podium.

Même si les résultats n’ont pas nécessairement été au rendez-vous vendredi, Mary-Sophie Harvey a retenu beaucoup de positif de sa première expérience en Coupe du monde. Elle compte bien s’appuyer sur ses deux finales du jour pour se motiver lors de ses autres courses de la fin de semaine, elle qui nage au pays pour une première fois sur la scène internationale.

« Je suis contente d’avoir fait partie des deux finales. Que je sois au sommet de ma forme ou non, ça demeure toujours un objectif de me qualifier pour les finales. Je suis également heureuse d’avoir pu contribuer au succès du Canada aujourd’hui. »

La Coupe du monde de Toronto se poursuivra samedi. Katerine Savard devrait être en action au 50 m papillon et au 200 m libre alors que Mary-Sophie Harvey sera elle aussi du 200 m libre en plus du 100 m dos.

Vous pourriez aussi aimer...

4 Fév - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Et de quatre pour Eliot Grondin !

Montréal, 4 février 2024 (Sportcom) – Eliot Grondin n’était visiblement pas rassasié après sa médaille d’or récoltée samedi à la Coupe du…

Nos partenaires