8 Avr - 2016 | par Alexandra Piche

Natation – Essais olympiques et paralympiques

Katerine Savard soulagée!

Montréal, 7 avril 2016 (Sportcom) – C’est fait, Katerine Savard a confirmé sa place aux Jeux olympiques de Rio en se qualifiant pour le relais 4 x 200 m libre. Son sourire était éclatant lorsqu’elle a levé la tête et a vu que son temps de 1 min 58,17 s était suffisant pour la troisième place, jeudi soir, au troisième jour des Essais olympiques canadiens disputés à Scarborough, en Ontario.

Pour être sélectionnée sur l’équipe du relais, elle devait être l’une des quatre plus rapides à toucher le mur. Ce n’est pas une consolation, mais un soulagement pour la nageuse québécoise qui avait raté mardi sa qualification au 100 mètres papillon, son épreuve de prédilection.

« J’étais vraiment triste après mon 100 mètres papillon. C’était ma nage favorite et je m’étais entraînée pendant toutes ces années pour ça. Le plus dur a été de rester concentrée et de me dire que je vivrais ma peine plus tard. Je savais que j’avais l’occasion de me qualifier dans une autre épreuve. J’ai mis cette déception derrière moi et j’ai tout donné ce soir (jeudi). Je suis très, très contente de me qualifier avec les filles », s’est-elle exclamée après la course, très émotive.

Aux Jeux olympiques, elle sera accompagnée de Brittany MacLean, première de la finale, Penny Oleksiak, deuxième, et Kennedy Goss, quatrième. En plus de remporter la course et sa place à l’épreuve olympique individuelle, MacLean a réécrit le record canadien avec son temps de 1 min 56,94 s. La jeune Penny Oleksiak s’est aussi taillé une place à la compétition individuelle des Jeux de Rio.

Inconsolable après sa course de mardi, Katerine Savard s’est relevé les manches pour tenter sa chance jeudi soir. « C’est comme une peine d’amour. J’ai nagé toutes ces années pour me qualifier au 100 mètres papillon et je suis triste de voir mon rêve se détruire en si peu de temps. Mais en même temps, j’ai la chance de faire autre chose. Je suis vraiment contente de ne pas avoir mis les autres nages de côté. J’aborde les autres courses avec une mentalité différente. Je me suis dit que je n’avais rien à perdre. »

Elle a écouté le conseil de sa mère et s’est laissée emporter par la vague d’amour de ses proches. « Ma mère m’a parlé hier. Elle m’a dit : c’est la plus grande peine que tu as eue à vivre jusqu’à maintenant, mais tu pleureras plus tard. Tu as d’autres courses à faire pour l’instant. »

L’athlète de Pont-Rouge a encore une chance de surprendre individuellement au 200 mètres papillon vendredi. « J’ai l’intention de tout donner. J’ai déjà fait le temps qui est le standard olympique sur cette distance, reste à le refaire demain. Je ne peux pas contrôler les autres aussi. Au 100 mètres, je n’aurais jamais pu penser que les autres allaient nager aussi vite. »

Alyson Ackman, de Pointe-Claire, et Samantha Cheverton, de Lachine, étaient aussi de la finale du 200 mètres libre. Elles se sont classées respectivement 7e et 10e.

Ashley McGregor (5e) et Marie-Soleil Jean-Lachapelle (10e) ont pris part à la finale du 100 mètres brasse. Au 200 mètres brasse masculin, James Guest, de Baie-D’Urfé, a terminé au sixième rang et Connor Isings, de Pointe-Claire, en dixième place.

Aurélie Rivard et Benoit Huot de retour dans la piscine

La vedette paralympique québécoise Aurélie Rivard (S10) a été la plus rapide de la finale du 200 mètres quatre nages. Elle était plus ou moins satisfaite de son temps de 2 min 35,99 s, mais contente d'avoir été meilleure que lors des préliminaires en matinée. Justine Morrier (S14) a pour sa part pris le troisième rang de la finale (2 min 43,26 s).

Chez les hommes, le Longeuillois Benoit Huot a été le premier à toucher le mur en 2 min 14,07 s. Le Montréalais Isaac Bouckley (S10) a pris le troisième rang avec un chrono de 2 min 18,84 s.

Les 11 femmes et 11 hommes qui représenteront le Canada aux Jeux paralympiques de Rio seront sélectionnés dimanche.

Les Essais olympiques et paralympiques se poursuivront ce week-end à Scarborough.

Vous pourriez aussi aimer...

20 Juil - 2022 | par Luc Turgeon

Hugo Houle s’accorde une journée plus calme

Montréal, 20 juillet 2022 (Sportcom) – « Ç’a bien été, j’ai retrouvé mon petit quotidien normal », a résumé d’emblée Hugo Houle…

17 Juil - 2022 | par Sportcom

En rafale

Vélo de montagne – Laurie Arseneault 28e en Andorre Laurie Arseneault a obtenu le meilleur résultat québécois de la journée chez les…

Nos partenaires