12 Mar - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Ski de fond – Coupe du monde

Katherine Stewart-Jones : 20e du premier 50 kilomètres féminin en Coupe du monde

Nouvelle

Montréal, 12 mars 2023 (Sportcom) –Pour la première fois de sa carrière, la fondeuse Katherine Stewart-Jones se retrouvait sur la ligne de départ d’une course de 50 kilomètres. Le défi était colossal et l’effort fourni par la Québécoise l’était tout autant, elle qui a pris le 20e rang après 2 h 19 min 4,7 s d’effort sur le mythique circuit d’Holmenkollen, à Oslo, en Norvège.

L’athlète de 27 ans voulait être bien préparée pour cette première en style libre en départ groupé chez les femmes. Elle a demandé conseil à son coéquipier Olivier Léveillé qui sort tout juste de deux épreuves de 50 kilomètres au cours de la dernière semaine.

« Je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. J’ai demandé des conseils à Olivier et il m’a dit que son truc était de manger beaucoup de pains et de boire du Gatorade. J’ai essayé son truc et il faut croire que ce n’est pas si fou que ça », a avoué Stewart-Jones à Sportcom, en riant. « Sinon, je me suis préparée comme si j’allais faire un 30 kilomètres. Je voulais être vraiment prête. »

Stewart-Jones a respecté son plan de match qui était simplement de demeurer au sein du peloton le plus longtemps possible. Elle s’est retrouvée entre le 17e et le 20e rang tout au long de l’épreuve avant de conclure avec un retard de 5 minutes 28,6 secondes sur la gagnante du jour, la Norvégienne Ragnhild Gloeersen Haga.

« C’était difficile ! La course n’a pas commencé trop rapidement, heureusement ! C’est un effort tellement différent, c’est spécial. J’avais mal aux jambes à la fin, mais je suis contente et fière de l’avoir fait. J’ai vraiment aimé ça ! C’est le fun de faire un peu partie de l’histoire, j’ai tout donné ! » a ajouté Stewart-Jones.

Comme Léveillé la veille, le changement de ski de Stewart-Jones n’a pas été de tout repos à la mi-course. Sans trop comprendre pourquoi, ni comment, elle est entrée en contact avec le bâton d’une de ses adversaires, lui laissant une importante marque sur le bras.

« Presque toutes les filles ont changé de skis en même temps. La fille à côté de moi a sorti son bâton de nulle part et il s’est planté dans mon bras ! Je n’étais pas capable de rentrer dans mon couloir parce que j’avais un bâton de plus dans le bras », s’est-elle exclamée, en ajoutant qu’il y a finalement eu plus de peur que de mal.

Après 50 kilomètres, la victoire s’est jouée à 0,3 seconde alors qu’Haga a tout juste devancé sa compatriote Astrid Oeyre Slind. L’Américaine Jessie Diggins (+0,5 seconde), qui était également de la lutte pour la victoire, a complété le podium.

Katherine Stewart-Jones profitera d’un repos bien mérité dans les prochains jours avant de reprendre l’action le week-end prochain à Falun, en Suède.

Vous pourriez aussi aimer...

31 Mai - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Jacqueline Simoneau se couvre d’or à la maison

Le Canada mérite l’argent à l’épreuve technique par équipe Montréal, 31 mai 2024 (Sportcom) – Après sa médaille d’or aux Championnats du…

Nos partenaires