16 Mar - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Patinage de vitesse courte piste – Championnats du monde

« Je n’ai pas de mots » -Kim Boutin, championne du monde au 500 m

Nouvelle

Montréal, 16 mars 2024 (Sportcom) – Après avoir fait l’impasse sur les Coupes du monde de patinage de vitesse courte piste avant la période des fêtes, Kim Boutin est de retour au sommet de son sport, alors qu’elle est devenue samedi championne du monde du 500 m, à Rotterdam, aux Pays-Bas.

En finale, Boutin a été la plus rapide au départ, se positionnant à l’avant après le premier virage. Elle a été en mesure de protéger sa place pour ensuite accentuer son avance juste avant le dernier tour et filer vers la première médaille d’or de sa carrière aux Championnats du monde.

« Ça m’aura pris 10 ans de Coupe du monde pour avoir une médaille d’or aux mondiaux ! Je suis tellement contente, je commençais à être tannée de la deuxième place. C’est un beau retour et c’est une belle médaille évidemment », s’est réjoui Kim Boutin.

« Je n’ai pas de mots, j’apprécie le moment ! Il y avait des filles super fortes en finale, j’ai été capable d’aller devant rapidement et il y avait vraiment un chaos derrière, ce qui m’a permis de demeurer en première place », a-t-elle ajouté.

La Néerlandaise Xandra Velzeboer a terminé deuxième, tout juste devant l’Américaine Kristen Santos-Griswold.

C’est une Kim Boutin très émotive qui a pris place sur la plus haute marche du podium lors de la cérémonie de remises de médailles. Elle a mentionné en visioconférence que la pause qu’elle a prise en début de saison afin d’explorer les options qui se présentaient à elle en lien avec son après-carrière aura été extrêmement salutaire dans cette conquête de la médaille d’or aux mondiaux.

« C’est surtout le fait de m’être écouté, d’aller faire trois mois de stage pour me concentrer sur mon après-carrière. J’ai quand même été capable d’obtenir de bons résultats aux mondiaux. C’était la preuve que je suis capable de me réaliser dans les deux, ça fait du bien. Ça me prouvait aussi que c’était la bonne décision à prendre », a indiqué la Sherbrookoise.

Plus tôt dans la journée, Boutin avait terminé deuxième de sa vague de demi-finale derrière Santos-Griswold. Course qui a dû être reprise à trois occasions en raison de faux départ et de contacts dans les premières secondes. Une situation qui a brisé le rythme de certaines athlètes selon Kim Boutin.

« Ça n’a pas été facile, j’ai perdu du momentum, mais je suis demeurée calme. Je ne voulais pas causer un autre faux départ et j’attendais vraiment à la dernière seconde avant de bouger. C’était intense. »

Au 500 m, Danaé Blais a été freinée lors des qualifications. Elle était également en action au 1500 m où elle a vu sa journée de travail prendre fin en demi-finale.

Une médaille pour Jordan Pierre-Gilles malgré une chute

Du côté masculin, Jordan Pierre-Gilles a également été en mesure de grimper sur le podium au 500 m au terme d’une finale chaotique.

Pierre-Gilles a chuté avec un peu plus d’un tour à faire alors qu’il était complètement à l’arrière du peloton. Au même moment, son coéquipier Steven Dubois, installé en troisième place, a été lui aussi victime d’une chute, laissant la voie complètement libre à leurs trois adversaires pour filer vers le podium.

L’Italien Pietro Sighel est toutefois tombé à son tour et Pierre-Gilles, qui avait repris la course, a pu accélérer pour aller chercher la médaille de bronze. Il s’agit du premier podium individuel pour le Québécois aux Championnats du monde.

« J’étais déçu évidemment de la chute parce que je visais la médaille d’or. La glace semblait moins belle en finale et ç’a joué dans les résultats. Depuis que je suis jeune, mes parents m’ont appris que, quand je tombe, je dois me relever et patiner jusqu’à la ligne. Ça demeure une médaille aux Championnats du monde, même si elle a un goût un peu amer », a mentionné Pierre-Gilles en visioconférence.

Le Chinois Xiaojun Lin a remporté l’or devant le Kazakh Denis Nikisha.

Dubois a conclu la course au quatrième échelon. Quant à lui, William Dandjinou a été freiné lors des quarts de finale.

Au 1500 m, Pascal Dion a obtenu le meilleur résultat chez les patineurs de la Belle Province en se classant deuxième de la finale B. Steven Dubois avait obtenu son billet pour cette course, mais n’a finalement pas pris le départ. William Dandjinou a de son côté été stoppé en demi-finale.

En ce qui a trait aux relais, les Canadiennes ont assuré leur place en finale A avec une deuxième place lors de leur vague de demi-finale. Danaé Blais et Kim Boutin y ont participé en compagnie de la Néo-Brunswickoise Courtney Sarault et de l’Ontarienne Renee Marie Steenge.

Du côté masculin, le Canada a pris le premier rang de son groupe en demi-finale, mais a finalement été disqualifié après une longue révision. Les Canadiens ont reçu un carton jaune durant cette course pour avoir causé deux chutes.

Les finales des relais féminin et masculin auront lieu dimanche, tout comme les courses individuelles sur 1000 m ainsi que les relais mixtes.

Vous pourriez aussi aimer...

14 Avr - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Une interruption qui brise le rythme

Montréal, 14 avril 2024 (Sportcom) – Clara Émond (EF Education-Cannondale) était dans une échappée à deux et Simone Boilard (Uno-X Mobility) bataillait…

Nos partenaires