13 Déc - 2022 | par Mathieu Fontaine

Boccia - Championnats du monde

La confiance et l’esprit d’équipe mènent à la médaille de bronze

Nouvelle

Deux athlètes de boccia en action.

Comité paralympique canadien

Montréal, 13 décembre 2022 (Sportcom) – Les cris de ralliement d’Alison Levine ont résonné partout dans l’aréna Carioca, mardi, à Rio de Janeiro, où la Montréalaise et son coéquipier Iulian Ciobanu ont remporté la finale de bronze des mondiaux de boccia en double BC4. 

« Ça fait du bien ! » a lancé Levine, tout sourire quelques minutes après ce triomphe de 3-1 acquis contre la paire japonaise.

« On savait que ce ne serait pas un match facile, mais on était prêts. On est arrivés avec beaucoup de confiance et on était calmes, a-t-elle enchaîné. On n’a pas joué notre meilleur boccia, mais on a fait la job ! Ça fait plus de 10 ans que le Canada n’avait pas gagné de médaille aux Championnats du monde et on est très fiers d’avoir réussi à le faire aujourd’hui ! »

Cette dernière rencontre des mondiaux n’aura effectivement pas été de tout repos pour Levine et Ciobanu, qui s’étaient imposés 5-2 contre ces mêmes Japonais en phase préliminaire. Deux coups d’éclat réussis en toute fin de troisième manche par les Québécois auront finalement fait la différence.

« C’était le point tournant ! On a marqué un point pour prendre les devants 2 à 1 et on a vu que ç’a joué sur leur confiance. Après ça, on a pu concrétiser notre victoire en marquant un dernier point à la quatrième manche », a analysé Levine.

Cette dernière s’est ensuite retournée vers la foule pour y aller d’un cri de ralliement avec ses coéquipiers de l’équipe nationale canadienne présents pour l’occasion.

« C’était un moment très émotif ! Cette victoire est le résultat d’un travail d’équipe avec Iulian, mais aussi avec tous les autres avec qui on s’entraîne à Montréal. On mérite tous cette médaille-là et c’était ma manière de remercier tout le monde. »

Alison Levine

Il s’agissait d’un cinquième gain en six sorties au tournoi de la catégorie pour Levine et Ciobanu. Ils avaient été parfaits lors de la ronde des poules avec trois victoires contre les Japonais, les Brésiliens (8-0) et les Croates (3-2), avant de vaincre les Ukrainiens 4 à 3 en quarts de finale.

Leur parcours parfait a pris fin après un revers de 6-2 au tour suivant contre les Slovaques. Ces derniers ont ensuite subi une défaite de 4-3 contre les Colombiens en grande finale.

« C’était un très bon tournoi dans l’ensemble et ça représente bien tout le travail qu’on a fait avec Iulian pour en arriver là. On jouait bien ensemble depuis quelques années, mais il manquait quelque chose pour avoir une meilleure chimie », a confié l’athlète de 32 ans, ajoutant que les résultats sont probants sur le terrain.

« On a travaillé fort en préparation mentale et on a une chimie incroyable. Maintenant, ce n’est pas juste plaisant de jouer ensemble, ça devient une source de réconfort. Ce n’était pas le cas avant, mais là, c’est naturel et on a 100% confiance en nous ! » a-t-elle conclu avant de retourner festoyer avec ses coéquipiers.

Après la pluie, le beau temps

La médaille de bronze récoltée par Levine et Ciobanu est venue mettre un point d’exclamation à une dizaine bien occupée pour l’équipe nationale canadienne, qui n’avait pu obtenir de podium lors des tournois individuels présentés la semaine dernière.

Des huit athlètes de l’unifolié, Levine a obtenu le meilleur résultat avec une quatrième place au tournoi individuel féminin BC4. La double Paralympienne a dû s’avouer vaincue en finale de bronze contre la représentante de Hong Kong, Yuen Cheung. Sa seule autre défaite a été subie face à la Slovaque Michaela Balcova, sacrée championne du monde 24 heures plus tard.

Aussi en action du côté féminin, Joëlle Guérette (BC3) a perdu au premier tour éliminatoire contre la numéro un mondial et éventuelle médaillée de bronze, Yuen Kei Ho, de Hong Kong.

Chez les hommes, Marco Dispaltro, de Saint-Jérôme, a perdu lors de la première ronde à élimination directe chez les BC4. Iulian Ciobanu a quant à lui été battu lors de ses trois matchs en ronde des poules.

De son côté, Danik Allard a perdu 8 à 2 au premier tour éliminatoire contre l’éventuel médaillé d’or BC2, l’Argentin Luis Cristaldo. L’athlète de Bois-des-Filion a également pris part au tournoi en équipe BC1/BC2 avec Kristyn Collins et Lance Cryderman. Ils se sont inclinés contre les Britanniques et les Néerlandais en ronde préliminaire et n’ont pu accéder à la phase éliminatoire.

Vous pourriez aussi aimer...

16 Juin - 2024 | par India Lafond

Sept Québécois en action à Val di Sole

Montréal, 16 juin 2024 (Sportcom) – Ce dimanche, sept représentants de la Belle Province étaient en action sur la piste de Val…

Nos partenaires